Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

32 - 1995, D. 1851- Subvention à l'Association du conservatoire du centre de Paris "W.A. Mozart" (4e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1995




M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint, président.- Nous passons ensuite à l'examen du projet de délibération D. 1851 : subvention à l'Association du conservatoire du centre de Paris "W.A. Mozart".
Monsieur LE GARREC, vous avez la parole.

M. Alain LE GARREC.- J'interviens au nom de la majorité du 3e arrondissement et de l'opposition des 1er, 2e et 4e, sur la demande de subvention formulée par l'Association du conservatoire du centre de Paris, appelée aussi "W.A. Mozart".
Nous regrettons que l'objet, "Attribution d'une subvention d'animation en milieu scolaire", se transforme dans la délibération en "afin de contribuer au financement des activités d'animation et de concert".
De plus, cette association demande une subvention de 20.000 F alors que les résultats 1994-1995 sont bénéficiaires de plus de 40.000 F sur un budget de plus de 1.800.000 F, ce dont d'ailleurs nous nous réjouissons.
Nous remarquons que dans le compte de résultat, les produits financiers atteignent 22.000 F, ce qui implique des réserves d'environ 300.000 F, si on se réfère aux taux d'intérêt actuels.
Il nous semble que cette demande de subvention est beaucoup plus liée à une habitude qu'à un besoin réel.
Cependant, comme nous ne désirons pas "assassiner Mozart", nous voterons cette subvention, mais avec réserves.

M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint, président.- Merci.
La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY pour la réponse.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission.- Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur LE GARREC, je vous remercie "de ne pas assassiner Mozart". Je voudrais seulement vous apporter quelques éclaircissements.
Le conservatoire du centre de Paris, à l'instar d'autres conservatoires municipaux, bénéficie en effet d'une subvention pour animation.
L'objet de cette subvention est le suivant : il s'agit d'animations auprès d'enfants et de jeunes des quatre premiers arrondissements de Paris. A titre d'exemples, depuis le début de l'année scolaire trois animations ont eu lieu, le 13 novembre à l'auditorium Saint-Germain, le 14 novembre à Saint-Nicolas-des-Champs, le 17 décembre à l'espace des Blancs-Manteaux, enfin demain, 19 décembre, aura lieu une animation à l'auditorium des Halles.
Afin de permettre au conservatoire du centre de Paris de poursuivre son action d'animation, nous vous proposons en effet de lui accorder une subvention de 20.000 F.
Pour ce qui est des liquidités dont dispose le conservatoire du centre de Paris, il faut rappeler d'un point de vue général que les ressources de l'association sont essentiellement constituées par les droits d'inscription. Ces ressources ont deux affectations :
- d'abord, la gestion administrative de l'établissement (secrétariat, gardiennage, assurances, nettoyage, fluides, achat d'instruments en complément de la dotation de la Ville de Paris) ;
- et ensuite, les animations que je viens de vous citer.
En l'espèce, il n'est pas étonnant qu'en début d'année scolaire l'association dispose de l'ensemble des ressources issues des droits d'inscription et qu'en attendant leur utilisation, ces sommes soient placées suivant une gestion "de bon père de famille", d'où les 20.000 F de produits financiers par an.
La Ville de Paris, comme vous le savez, rémunère depuis 1991 l'ensemble du corps enseignant des conservatoires municipaux (directeurs, professeurs et accompagnateurs), elle exerce aussi la tutelle des associations au sein desquelles elle est représentée. A ce titre, elle demande aux associations, afin de pourvoir aux missions qui leur sont imparties, de constituer un fonds de roulement correspondant à environ deux mois de fonctionnement. Ce fonds de roulement doit permettre de répondre à toute dépense imprévue sans mettre en péril le fonctionnement normal du conservatoire.
Pour le conservatoire du centre de Paris, il s'élève effectivement à environ 300.000 F.
Cette bonne règle de gestion est observée et l'on ne peut à vrai dire que s'en féliciter.
Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").

M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint, président.- Madame MACÉ de LÉPINAY, merci.
Je mets aux voix, à main levée, ce projet de délibération.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1995, D. 1851).