Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif aux médias de proximité.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2015


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 139 relatif aux médias de proximité. Je vous redonne la parole, Madame MÉHAL.

Mme Fadila MÉHAL. - Merci, Monsieur le Maire. La Municipalité a fait de la participation des habitants son credo de mandature, et elle a raison. Aujourd'hui, nous le voyons tous les jours : beaucoup de Parisiens, et notamment des jeunes, passent un temps considérable sur les réseaux sociaux avec des sites, des blogs. Ce phénomène grandissant est corrélé à un sentiment de défiance vis-à-vis des médias traditionnels et par la critique de leurs contenus uniformes et souvent massifiés qui tiennent peu compte de la proximité et surtout de la pluralité des opinions. C'est pourquoi se développent parallèlement aux médias généralistes, des médias alternatifs dit médias de proximité soutenus par la Ville, ou pas. C'est vrai que le groupe UDI-MODEM estime que ces différents médias associatifs sont un formidable levier pour renforcer la citoyenneté des jeunes et des moins jeunes, et souhaite que dans un premier temps la Mairie conduise à un recensement de tous les médias associatifs, que ce soient des sites, des portails numériques, des radios associatives, des journaux, des fanzines, et qu'à la suite de ce recensement, de ce diagnostic, elle structure ce qui serait important et innovant : un programme en tant que tel qui s'appellerait "Médias de proximité", à partir d'un appel à projets en lien avec les Ministères de la Culture et de la Ville. Cela prendra certainement du temps, mais je pense que l'on pourrait être tout à fait opérationnel en 2016. Voilà un programme innovant qui recueillerait - j'en suis sûre - l'adhésion de tous les Parisiens. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Bruno JULLIARD, pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire et merci à Mme Fadila MÉHAL de nous alerter sur la nécessité de soutenir les médias de proximité qui jouent, en effet, un rôle important, non seulement dans l'affirmation de la démocratie participative, mais également pour leur participation au renforcement de la pluralité des expressions comme des opinions.

La Ville soutient déjà un grand nombre d?actions préconisées par le Comité interministériel pour l?égalité auquel le v?u fait référence. Sur le plan culturel, la Ville souscrit, par exemple, totalement à la mesure visant à mobiliser les établissements culturels et audiovisuels pour aller à la rencontre des publics les plus éloignés de la culture. Je souscris à votre proposition. Il serait en effet une bonne chose de recenser les médias de proximité à Paris, qu?ils soient soutenus d?ailleurs par la Ville ou qu?ils ne soient pas soutenus ou soutenus par d?autres institutions. La Ville de Paris envisage de s?associer à cet appel à projets, dont vous faites mention, pour appuyer le travail des médias de proximité parisiens aux lignes éditoriales innovantes, citoyennes et participatives. A ce sujet, le fait qu?une partie des crédits affectés au soutien à l?innovation de la presse écrite sera utilisée pour le développement d?outils de médiation et d?éducation aux médias est en pleine cohérence avec les actions que nous pouvons par ailleurs mener. En revanche, et c?est le petit amendement que je proposerai à votre v?u, nous ne pouvons pas décider maintenant de lancer a priori notre propre appel à projets, pour des raisons budgétaires évidentes, de l?année 2015 puisque nous ne l?avons pas budgété, mais aussi pour ne pas doublonner l?action du Ministère. Il sera toujours temps, dans les mois à venir, d?évaluer si l?action gouvernementale est satisfaisante et s?il suffit de nous inscrire dans cet appel à projets national, sinon nous pourrons avoir notre propre appel à projets, notre propre politique, mais nous ne pouvons pas anticiper un échec, au contraire, même un échec de cet appel national. C?est la seule petite réserve, le seul petit amendement que je proposerai à votre v?u, si vous le voulez bien.

Mme Fadila MÉHAL. - Merci de cette réponse positive à laquelle évidemment je suis très sensible, et je crois que la méthode en effet qui est annoncée est très positive.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 139 ainsi amendé avec un avis favorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u amendé est adopté. (2015, V. 117).