Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UMP relatif à la barbarie faite à la culture organisée par le groupe "Etat Islamique".

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2015


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Le v?u n° 111, relatif à la barbarie faite à la culture organisée par le groupe "Etat islamique", v?u présenté par Mme Nathalie FANFANT de l'UMP.

Mme Nathalie FANFANT. - Merci, Madame la Maire. Il n'aura échappé à personne les techniques de communication du groupe "Etat islamique" qui mettent, malheureusement à la perfection, en scène les barbaries faites à la culture à travers le monde et le monde entier s'en est ému, notamment à travers la voix de Mme Irina BOKOVA, directrice générale de l'U.N.E.S.C.O. Nous souhaitons, eu égard à tout ce qui a été fait, notamment toutes ces ?uvres détruites, même si ce sont des copies, au musée de Mossoul et celles qui sont en train de l'être au moment même où nous parlons - certainement, les connaissant ! -, nous aurions souhaité proposer que le Conseil de Paris condamne sans réserve cette barbarie faite à la culture et nous souhaitions proposer, par ailleurs, que soient mise en page d'accueil du site Internet de la Ville et des musées de la Ville l?idée que s'attaquer au patrimoine des civilisations, c?est s'attaquer à l'Humanité. Merci, Madame la Maire.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci. Sur la question posée par Mme FANFANT en présentant son v?u, je donne la parole à Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Nous sommes dans le cadre d'un débat en continu, en fait, et il est très important que nous sachions qu'à chaque fois que l?on persécute des minorités, eh bien, on cherche à détruire également tout ce qui est l'expression de leur culture, de la diversité culturelle. Il y a, notamment en Irak, et c'est l'objet de votre v?u, une volonté systématique de destruction d'un patrimoine culturel de l'Humanité. Cette volonté doit être dénoncée et, dans la mesure du possible, empêchée. Naturellement, Paris a une voix à porter sur cette question, notamment parce que nous sommes la ville siège de l'U.N.E.S.C.O., mais tout simplement parce que nous sommes une ville qui, dans le monde entier, représente une idée de la culture et de la liberté, de sa création et de son expression. Alors, effectivement, on ne peut que se réjouir de votre v?u. Rappeler aussi qu'aujourd'hui, d'ailleurs, 16 mars, les Etats-Unis ont annoncé la restitution à l'Irak d?une soixantaine d?objets antiques qui avaient été confisqués lors de l'opération militaire qu'a connu le pays entre 2003 et 2011. Cela aussi, je pense que cela va dans le bon sens. Alors, si l'on peut se réjouir de votre v?u, et j'appellerai naturellement à le voter, je vous propose un amendement parce que je pense que, sur cette question qui concerne les musées, il faut que nous mobilisions nos musées et notamment notre établissement "Paris Musées". J'aimerais pouvoir, plutôt que d'adresser un message fixe que les musées prendraient, j'aimerais laisser la capacité aux conservateurs de nos musées parisiens de savoir quel message ils veulent adresser, de solidarité, aux musées, à leurs collègues conservateurs en Irak. C'est le seul amendement que je proposerai à votre v?u auquel, naturellement, je m'associe et je propose de nous associer.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Madame FANFANT, je pense qu?il faut laisser aussi à la créativité de nos conservateurs le soin d'apporter des réponses. Les hommes et les femmes de l'art dans ces institutions apporteront sûrement des réponses aussi que nous n'imaginons pas nous-mêmes.

Mme Nathalie FANFANT. - Volontiers, évidemment, Madame la Maire, et je vous en remercie. Je me réjouis de voir que cette question fait encore consensus au Conseil de Paris. Merci beaucoup.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci. Je mets aux voix le v?u n° 111 de l'UMP? D?accord, je ne l?avais pas, mais je vous donne, bien sûr, une explication de vote pour l?UDI-MODEM.

M. Christian SAINT-ETIENNE. - Je voulais simplement rappeler ici que ce qui est en jeu, ce n'est pas seulement la destruction de pièces de musée, c'est l'histoire de l'Humanité qui est en jeu. C?est des civilisations qui sont au berceau de la civilisation occidentale, puisque Sumer et la Syrie ont été, au démarrage, des innovations conceptuelles qui sont clés dans l'Histoire moderne. Quand on essaie de comprendre pourquoi ils détruisent ces restes du passé, les destructeurs disent que "ce que l'on veut détruire, ce sont des idoles qui étaient admirées par des gens qui ne connaissaient pas le vrai Dieu", mais le vrai Dieu, selon eux, en fait, a été inventé et est le fruit de l'invention à la fois des Egyptiens et des juifs. Ce qui est très important, c'est que, dans cette affaire, c'est bien la civilisation moderne, à la fois occidentale, asiatique et dans toutes ses caractéristiques, donc il ne faut pas le réduire à une question de muséologie ; c'est une question fondamentale qui attaque les principes mêmes qui conduisent l'action de notre pays dans le monde. C'est très important que la Ville de Paris s'associe au combat pour restaurer ces restes mais aussi pour faire le lien entre notre civilisation et ces civilisations anciennes. Merci.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Monsieur SAINT-ETIENNE, pour le soutien aussi de votre groupe et cette explication de vote. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 111, avec l'amendement proposé par Patrick KLUGMAN. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2015, V. 104).

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Je pense que nous devons nous réjouir de porter ensemble ces sujets. C'est vrai que nous ne sommes pas le Conseil de sécurité de l'O.N.U., que Paris n'est pas un Etat, mais néanmoins la parole de Paris est importante, en tant que Ville, dans ces questions internationales.