Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à l'atelier des Frigos (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2015


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 140 est relatif à l?atelier des Frigos. La parole est à Edith GALLOIS.

Mme Edith GALLOIS. - Merci, Monsieur le Maire. Dans le 13e, près de la Seine, un peu perdu au milieu d?un quartier en plein essor, le quartier Rive gauche, il y a cet ancien entrepôt frigorifique, qui est plus connu sous le nom de "Frigos". Un lieu iconoclaste dans ce cadre hyper contemporain, un lieu iconoclaste dans sa gestion, dans son habitation et iconoclaste aussi malheureusement par son état un peu délabré, alors que le quartier environnant est tout en nouveauté. Près de 200 personnes y vivent, qui sont une belle représentation d?une biodiversité, si je puis dire, artistique, artisanale et culturelle. On y trouve des artistes-peintres, des sculpteurs, des luthiers, des costumiers, des verriers, des graphistes, des réalisateurs de films, la rédaction d?un journal de rugby, un cabinet d?architecture et, il y a peu encore, un sabotier. Une grande mixité donc, tant par les métiers de ses occupants que par leurs conditions locatives. Les baux, les prix des loyers sont effectivement un autre exemple de mixité, qui est d?ailleurs difficilement compréhensible, mais mon v?u ne porte pas tant sur cette mixité, pour le moins curieuse, des conditions locatives, que sur celles des talents et usages qu?il s?agirait de pérenniser et de développer. Mais il faut le dire, l?état des lieux est quand même déplorable. A la limite de la vétusté, les conditions de sécurité, je ne suis même pas certaine qu?elles soient respectées. Pourtant, des gens du monde entier viennent visiter ce lieu, tant ils sont une curiosité, voire un exemple. Alors mon v?u est le suivant : il faudrait urgemment, et dans l?esprit de la Charte du 91, quai de la Gare qui a été définie par les occupants eux-mêmes dès 1998, intervenir pour pérenniser cette mixité d?usage, mais en adéquation avec l?aménagement urbain environnant de Paris Rive gauche. Je rappelle qu?à deux pas, il y a la halle Freyssinet, pépinière de "startup". Je voudrais que la Ville de Paris fasse des "Frigos" autre chose qu?une réserve d?indiens. Faisons-en une vitrine, un haut lieu de l?artisanat et de l?art, à la hauteur de l?ambition culturelle de notre Capitale.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - C?est plutôt les Apaches ! Bruno JULLIARD, pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire et merci à Edith GALLOIS de nous permettre d?aborder le sujet des "Frigos". Les "Frigos" sont un lieu d?activité et de production en effet étonnant, destiné aux artistes et artisans d?art, acheté par la Ville en 2003 à la S.N.C.F. pour sauvegarder et maintenir les activités des 80 locataires à l?époque. Vous l?avez souligné, le lieu est ouvert sur le quartier. Il dispose en effet d?une galerie d?art, d?un lieu de restauration, et deux fois par an les locataires organisent des journées portes ouvertes. La prochaine aura d?ailleurs lieu fin mai de cette année. Je suis tout à fait d?accord avec vous sur la nécessité de maintenir une mixité d?usage dans ce bâtiment. Il faudra que, dans le cadre du programme ambitieux de rénovation durant la mandature de cette mixité d?usage, toute évolution du dispositif permette de garantir cette mixité d?usage, et en même temps, c?est important, l?ouverture sur le quartier. Nous savons que parfois il ne suffit pas de mettre des collectifs d?artistes aussi étonnants soient-ils, aussi innovants soient-ils, pour que la dimension d?ouverture sur le quartier soit garantie. Ce sera évidemment une exigence, mais je partage l?état d?esprit du v?u. C?est donc un avis favorable et je suis très heureux de voir que le groupe UDI-MODEM adhère aussi à cet esprit un peu pirate qui caractérise les "Frigos".

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Apache ! Mme Marie ATALLAH ?

Mme Marie ATALLAH. - Merci, Monsieur le Maire. C?est juste pour dire que les élus écologistes du 13e soutiennent ce dossier et la démarche du collectif des artistes des "Frigos" depuis plusieurs années. Au Conseil de Paris, nous avons déjà présenté un v?u, il y a plusieurs années lors de l?ancienne mandature, donc notre position est tout à fait favorable à ce v?u. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Mais nous avons tous passé des heures dans les "Frigos" ! Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 140 avec un avis favorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est adopté. (2015, V. 118).