Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

170 - QOC 2002-160 Question de Mme Marie-Chantal BACH, MM. Jack-Yves BOHBOT et Laurent DOMINATI à M. le Préfet de police concernant les accidents de circulation survenus dans la Capitale en 2001

Débat/ Conseil municipal/ Février 2002


Libellé de la question :
"Mme Marie-Chantal BACH, MM. Laurent DOMINATI et Jack-Yves BOHBOT souhaitent que M. le Préfet de police leur indique le nombre et la nature des accidents de la circulation survenus dans la Capitale en 2001, arrondissement par arrondissement."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"En 2001, le nombre d'accidents corporels constatés dans la Capitale a diminué par rapport à l'année précédente, mais leur gravité s'est très sensiblement accrue comme le montre le nombre d'accidents mortels et de tués.
2000 :
Total
des accidents : 10.003
Accidents mortels : 66
Tués : 67
Blessés graves : 831
Blessés légers : 11.069
2001 :
Total
des accidents : 9.595
Accidents mortels : 107
Tués : 114
Blessés graves : 751
Blessés légers : 10.285
La répartition par arrondissement est la suivante :
2000 :
1er : 305 - 11e : 568
2e : 176 - 12e : 612
3e : 188 - 13e : 618
4e : 340 - 14e : 643
5e : 272 - 15e : 633
6e : 256 - 16e : 799
7e : 345 - 17e : 748
8e : 657 - 18e : 689
9e : 291 - 19e : 614
10e : 446 - 20e : 526
Bois de Boulogne: 182
Bois de Vincennes: 95
2001 :
1er : 286 - 11e : 489
2e : 147 - 12e : 661
3e : 188 - 13e : 562
4e : 314 - 14e : 579
5e : 265 - 15e : 558
6e : 239 - 16e : 751
7e : 360 - 17e : 738
8e : 645 - 18e : 633
9e : 309 - 19e : 629
10e : 407 - 20e : 574
Bois de Boulogne: 166
Bois de Vincennes: 95
Je précise que mes services ne sont amenés à intervenir que sur les accidents corporels. En effet les accidents purement matériels se règlent, en l'absence de toute force de police, par l'établissement par les parties en cause de constats à l'amiable qui sont envoyés aux compagnies d'assurance.
Je puis, d'autre part, vous assurer que la lutte contre l'insécurité routière figure au premier rang des préoccupations de la Préfecture de police qui veille à ce que chaque usager de la voie publique adopte un comportement respectueux des règles édictées par le Code de la route.
J'ajoute enfin que la réforme du Service de la circulation, qui se traduira par un doublement des effectifs à l'été 2002, grâce à l'arrivée d'agents de surveillance de Paris (A.S.P.), qui ont la qualité d'agent de police judiciaire adjoint et seront assermentés en matière de police routière, permettra de renforcer très sensiblement, l'efficacité de l'action de la Préfecture de police en faveur de la sécurité routière."