Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

92 - III - Questions du groupe communiste.QOC 2002-163 Question de Mme Catherine GÉGOUT, MM. Jean VUILLERMOZ, Pierre MANSAT et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant le devenir des écoles régionales d'enseignement adapté

Débat/ Conseil municipal/ Février 2002


Libellé de la question :
"Il existe à Paris 4 écoles régionales d'enseignement adapté. Ces établissements de grande qualité ont un rôle important pour la formation d'élèves en grande difficulté scolaire et sociale. Compte tenu du public particulier qu'ils accueillent, ils disposent de moyens spécifiques, notamment en personnel spécialisé : infirmière, assistante sociale, psychologue, vacations de psychiatre...
Or depuis plusieurs années, ces moyens ne sont de fait pas assurés : non remplacement d'enseignants, diminution des heures d'assistante sociale et d'infirmière, etc... alors que la demande des élèves en difficulté sociale s'est nettement accrue. Cette situation déstructure progressivement la vie de ces établissements et celle des élèves.
Aujourd'hui le Rectorat menace de fermer à terme l'une des deux E.R.E.A. de l'Est parisien, Belleville (20e) et Jaurès (19e), apparemment pour y installer des classes de collège.
Ces informations, non confirmées officiellement, augmentent le trouble de la communauté scolaire de ces établissements.
Mme Catherine GÉGOUT, MM. Jean VUILLERMOZ, Pierre MANSAT et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris si ces informations sont exactes et dans ce cas s'il a l'intention de faire le nécessaire pour que les EREA puissent continuer à vivre et à assurer leur mission dans des conditions correctes."
Réponse (Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe) :
"L'enseignement spécialisé scolarise des jeunes en grande difficulté scolaire. Ces structures sont destinées, notamment, à accueillir des adolescents présentant sur le plan intellectuel des déficiences légères mais avérées.
La gestion des E.R.E.A, Etablissements régionaux d'enseignement adapté, relève de la compétence de la Région. Ces établissements pédagogiques offrent une formation d'une durée d'environ 6 ans, axée vers l'enseignement professionnel. On peut noter que les E.R.E.A. Jean Jaurès (19e) et Edith Piaf (20e) ont connu à la rentrée 2001 un léger recul des effectifs. La Ville, qui n'a pas été informée à ce jour d'un projet impliquant la fermeture dans l'Est parisien d'un établissement de ce type, fera part de son intérêt à l'Académie pour l'avenir des élèves concernés.
En ce qui concerne le 1er cycle, la construction et l'entretien des S.E.G.P.A. (Section d'enseignement général et professionnel adapté) relève des compétences départementales. Globalement, les S.E.G.P.A. publiques ont enregistré à la rentrée scolaire 2001 une hausse des effectifs (1.114 élèves à Paris en 2000 ; 1.197 en 2001).
On doit noter la construction de 6 collèges durant la mandature, afin de faire face aux besoins d'accueil nouveaux tout en permettant une réduction de l'effectif de certains établissements ; ces collèges seront situés dans les 13e, 18e, 19e, 20e, ainsi que dans un arrondissement de l'Ouest parisien. Ces établissements devraient disposer chacun d'une capacité d'accueil de 16 à 24 divisions.
L'existence d'une S.E.G.P.A. dans le programme pédagogique d'au minimum deux futurs collèges (18e et 19e) témoigne de l'attachement de la Ville et du Rectorat à ces structures."