Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2015-25 Question de Mme Anne SOUYRIS, M. Jacques BOUTAULT, Mme Aurélie SOLANS et les éluEs du groupe Écologiste de Paris à Mme la Maire de Paris relative au devenir de la bibliothèque Louvre et plus généralement des bibliothèques de quartier.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2015


 

Libellé de la question : "Mme la Maire de Paris et l?Exécutif parisien se sont prononcés à plusieurs reprises sur l?importance du maintien à Paris de l?ensemble des équipements de petites tailles et de proximité et notamment des bibliothèques de quartier qui permettent un maillage du territoire et participent notamment par ailleurs à la Grande Cause. Si nous ne pouvons que nous réjouir de l?ouverture de grandes médiathèques en 2015 : la bibliothèque Françoise Sagan depuis la mi-mai et celle prévue au quatrième trimestre de la Médiathèque de la Canopée aux Halles, ces projets s?accompagnent d?inquiétudes des usagers, du personnel ainsi que de leurs représentants syndicaux quant au maintien des structures existantes. Les bibliothèques Lancry (mairie du 10e) et Louvre (mairie du 1er) pourraient apparemment ne plus être incluses dans le dispositif municipal de bibliothèques. Pourtant ces établissements de proximité permettent de par leurs horaires d?ouverture ainsi que par leur localisation à de nombreux lecteurs et usagers de consulter le fonds documentaire, d?emprunter des ouvrages et pour certains d?avoir accès à l?Internet et notamment à leur messagerie. Les horaires décalés de ces structures accueillies en mairie font que les bibliothèques Louvre et Lancry, sont les seuls établissements du réseau ouvert à 10 heures le vendredi matin dans le centre de Paris. L?affluence loin d?être minime oblige même le personnel de la bibliothèque Louvre à limiter le nombre de personnes accueillies. Les consignes de sécurité de la mairie du 1er limitent en effet à 20 visiteurs simultanés à l?intérieur du lieu, c?est dire si l?ouverture de la Médiathèque des Halles sera la bienvenue mais sans devoir se substituer et causer la fermeture d?un lieu qui assez souvent affiche complet en remplissant ainsi parfaitement sa mission de lieu culturel de proximité. Aussi, Mme Anne SOUYRIS, M. Jacques BOUTAULT, Mme Aurélie SOLANS et les éluEs du groupe Ecologiste de Paris interrogent Mme la Maire de Paris sur les projets de la Ville de Paris quant au devenir des établissements de proximité Louvre et Lancry et plus généralement sur le maintien d?un maillage du territoire parisien par un réseau de bibliothèques demeurant essentiel à la vie des quartiers."

Réponse (M. Bruno JULLIARD, premier adjoint) :

"Le réseau de lecture publique. L'accès de tous les Parisiens à la lecture publique constitue l'une des priorités de la politique culturelle de la Ville de Paris depuis 2001, ce qui s?est matérialisé par un investissement de 116 millions d'euros sur la période 2002-2014 pour la rénovation des bibliothèques et pour la construction de 11 nouveaux établissements : François Truffaut (1er), Charlotte Delbo (2e), Marguerite Audoux (3e), Chaptal (9e), Françoise Sagan (10e), Marguerite Yourcenar (15e), Vaclav Havel (18e), Jacqueline de Romilly (18e), Marguerite Duras et Louise Michel (20e). Le P.I.M. Bibliothèques pour la mandature s?élève à 65 millions d?euros destinés à entretenir les équipements existants, alimenter les collections et lancer des projets de création de nouveaux établissements qui ouvriront leurs portes dans la mandature ou la suivante : Canopée - La Fontaine (1er), Porte d?Italie (13e), Place des Fêtes (19e), Amandiers et Lagny (20e). Cette politique ambitieuse a eu des effets bénéfiques sur l'activité des bibliothèques dont la fréquentation a fortement augmenté (hausse de 15 % des prêts depuis 2001), d?autant qu?au-delà de l?investissement dans les bâtiments, de nouveaux services aux usagers ont été développés (espaces multimédia et ateliers numériques, actions spécifiques pour les publics handicapés, animations culturelles telles que lectures, conférences, concerts, expositions, etc.) et des partenariats locaux ont été initiés avec les établissements scolaires ou le tissu associatif des quartiers. Toutes les bibliothèques municipales de prêt sont associées à ce processus de développement quelles que soient leur taille et leur implantation géographique. Elles ont toutes vocation, y compris les grandes médiathèques, à être ancrées sur un territoire et y développer des activités de proximité favorisant le lien social et l'animation socio-culturelle locale. Il n?y a donc pas concurrence entre les établissements mais nécessité bien au contraire d?une complémentarité et d?une coordination, afin d?assurer un maillage efficace du territoire parisien. Cependant, la fermeture de certaines bibliothèques, notamment lorsqu?un nouvel établissement ouvre ses portes à proximité, ne peut être totalement exclue à priori. Une fermeture doit dans l?idéal être prévue dès l?origine du projet de création d?un nouvel établissement comme dans le cas de la bibliothèque Saint-Blaise, qui avait fermé ses portes à l?ouverture de la médiathèque Marguerite Duras en 2010. Il peut néanmoins parfois être constaté à posteriori après l?ouverture d?une médiathèque moderne et attractive une diminution forte de fréquentation d?un établissement à proximité donnant lieu à une décision de fermeture concertée avec les personnels.

La bibliothèque Louvre (1er). La bibliothèque Louvre est un établissement de très petite taille (105 mètres carrés), installé dans la mairie du 1er arrondissement et dont les horaires d?ouverture sont relativement réduits (fermeture à 17 heures le soir et le samedi après-midi). La bibliothèque Louvre ne s?adresse qu?aux adultes et ne répond plus aux demandes et pratiques des usagers des bibliothèques parisiennes en termes de confort et de convivialité des espaces, de diversité des collections et d?animation culturelle. La fréquentation enregistrée est d?ailleurs l?une des plus faibles du réseau parisien, avec 35.000 documents prêtés sur place en 2014 (soit 140 prêts par jour en moyenne). 3.140 personnes fréquentent la bibliothèque, parmi lesquelles 80 % se rendent régulièrement dans un autre établissement. La médiathèque de la Canopée-La Fontaine ouvrira ses portes début 2016, en même temps que les autres équipements culturels de la Canopée (conservatoire, maison des pratiques artistiques amateurs, centre hip-hop La Place, kiosque jeunes). Située à proximité de la bibliothèque Louvre, elle s?étalera sur plus de 1.000 mètres carrés et aura vocation à satisfaire à la fois les usagers des Halles, originaires de toute la métropole parisienne, et les habitants du quartier et du 1er arrondissement. Cette médiathèque disposera d?espaces dédiés aux adultes et jeunes et d?autres plus spécifiquement aux enfants et sera ouverte largement notamment le dimanche. Dans ces conditions, la Direction des Affaires culturelles a proposé la fermeture de la bibliothèque Louvre dès le début de l?année 2016, au moment de l?ouverture de la médiathèque de la Canopée. Le public de proximité sera orienté vers cette dernière ainsi que vers la bibliothèque Charlotte Delbo située dans le 2e arrondissement. Ce projet de fermeture a été présenté pour avis aux représentants des personnels lors de la séance du 16 juin 2015 du Comité technique de la Direction des Affaires culturelles. Aucun représentant des personnels ne s?est opposé à ce projet. Un accompagnement personnalisé des quatre agents travaillant à la bibliothèque Louvre a naturellement déjà été mis en place.

La bibliothèque Château d?Eau (10e). La bibliothèque Château d?Eau est un établissement de petite taille (390 mètres carrés) disposant de 50 places assises et installée au 4e étage de la mairie du 10e. Il s?agit d?une bibliothèque de quartier destinée exclusivement aux adultes dont la fréquentation est relativement modeste (62.389 prêts en 2014). La bibliothèque Château d?Eau complète néanmoins efficacement l?offre proposée non loin à la bibliothèque Lancry, qui dispose d?une section jeunesse et d?une discothèque mais pas de section adulte. La médiathèque Françoise Sagan a ouvert ses portes au public le 16 mai dernier et a connu dès l?ouverture un succès public important puisque 23.261 prêts ont été réalisés auprès de 2.900 emprunteurs différents durant les 15 jours d?ouverture en mai. 950 nouveaux inscrits se sont ajoutés aux plus de 280.000 inscrits du réseau des bibliothèques municipales de prêt. La médiathèque Françoise Sagan est située dans un bâtiment de 4.300 mètres carrés avec un jardin intérieur de 1.000 mètres carrés inspiré des cloîtres méditerranéens. Les collections de la médiathèque en cours de constitution atteindront 100.000 documents en 2017 dont 30.000 spécifiquement dédiés aux enfants (contes, romans, CD, DVD, mangas, etc.). Il est très probable qu?une partie non négligeable du public de la bibliothèque Château d?Eau située sur le même bassin de population que la médiathèque Françoise Sagan (à environ 700 mètres de distance) se réoriente progressivement vers cette dernière, compte tenu de la qualité de son offre d?activités culturelles et de la diversité de ses collections. Un bilan de l?impact de l?ouverture de la médiathèque Françoise Sagan sur la fréquentation et l?activité de la bibliothèque Château d?Eau devra donc être dressé dans les prochains mois, afin de déterminer s?il est opportun de maintenir cet établissement ou de le fermer."