Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDEE3G-Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention avec l’association “Centre d’entreprises Paris innovision” prévoyant le versement d’une subvention de fonctionnement et d’une subvention d’investissement au titre de l’exercice 2007. - Montant total : 500.000 euros. 2007, DDEE 12 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention de partenariat pluriannuelle 2007-2009 avec l’association “Paris Biotech santé” attribuant le versement d’une subvention pour l’exercice 2007. - Montant : 440.000 euros. 2007, DDEE 13 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention de partenariat pluriannuelle 2007-2009 avec l’association “AGORANOV” attribuant le versement d’une subvention pour l’exercice 2007. - Montant : 340.000 euros.

Débat/ Conseil général/ Mars 2007


 

M. LE PRÉSIDENT. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDEE 3 G concernant la signature d?une convention avec l?association ?Centre d?entreprises Paris Innovision?.

La parole est à Mme BERTRAND.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Monsieur le Président.

Au nom du groupe U.D.F., je souhaite appeler l?attention du Conseil de Paris?

(Mme Gisèle STIEVENARD, vice-présidente, remplace M. le Président du Conseil de Paris, au fauteuil de la présidence).

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Un instant, Madame BERTRAND.

Que ceux qui souhaitent quitter la salle le fassent en silence de façon à ce que l?on puisse entendre l?oratrice. Merci.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Madame la Présidente.

Au nom du groupe U.D.F., je souhaite appeler l?attention du Conseil de Paris, comme je l?ai fait en 1ère Commission, sur l?évolution des pôles de compétitivité, élément essentiel de la dynamique économique de notre pays.

Trois projets de délibération illustrent cette politique et le fort engagement du Département de Paris. Le projet de délibération DDEE 3 G qui concerne une subvention de fonctionnement de 500.000 euros au ?Centre d?entreprises Paris Innovision? ; le DDEE 12 G, une subvention de 440.000 euros à l?association ?Biotech Santé? ; le projet de délibération DDEE 13 G, une subvention de 340.000 euros à l?association ?Agoranov?.

Mon intervention unique concernera, si vous le permettez, ces trois projets de délibération à la fois. Je la fais avec d?autant plus de plaisir que, selon les conclusions de la présidence du Conseil européen de Lisbonne en 2000, les objectifs de la stratégie de Lisbonne nécessitaient une stratégie globale visant, entre autres, à mieux répondre aux besoins de la recherche et du développement et à accélérer les réponses structurelles pour renforcer la compétitivité et l?innovation.

Je voudrais, à ce stade, faire une observation et une demande. L?observation repose sur l?étude de K.P.M.G. qui a été réalisée au deuxième semestre 2006 et qui est intitulée ?Pôles de compétitivité en France, prometteurs mais des défauts de jeunesse à corriger?. Cette étude a porté sur 40 pôles de compétitivité sur les 66 qui avaient été labellisés en juillet 2005.

Pour Paris, nous sommes concernés en particulier par trois pôles de niveau mondial.

Nous le savons tous, les entreprises, la formation et la recherche sont les trois éléments-clés des pôles de compétitivité. Ils sont unis par les trois priorités que sont le partenariat, les projets communs concrets et la visibilité internationale.

Si les objectifs prioritaires des pôles sont bien identifiés, leur traduction en résultats concrets reste encore peu tangible, indiquent les enquêteurs.

A tel point que la perception du statut d?avancement pour chaque objectif au troisième trimestre 2006 reste pour certains peu significative. La très faible réalisation ou, en tout cas, la perception de faible réalisation touche, par ordre décroissant, le nombre d?emplois créés, l?installation d?activités nouvelles sur le territoire, l?augmentation de la part de marché des acteurs, les partenariats industrie/formation, l?amélioration de la position concurrentielle, le financement des projets et le développement du rayonnement international.

Il ressort de cette analyse, qui me semble particulièrement intéressante et qui mérite attention, que la réflexion stratégique internationale est un processus à renforcer, qui passe par l?obtention de résultats concrets, tant en termes de résultats économiques que de taille critique, et ?last but not least?, de visibilité internationale.

L?étude de K.P.M.G. déploie des préconisations dans cinq domaines que je laisse le soin aux services de la Mairie de Paris de prendre en compte et de déployer.

Les améliorations du pilotage des pôles de compétitivité concernent tous les acteurs industriels, acteurs académiques, partenariats publics/privés, organismes de recherche et de formation.

Les préconisations d?amélioration de l?efficacité des pôles de compétitivité se résument en deux mots : faire et faire savoir, en particulier en valorisant les résultats des pôles à l?internatio-nal.

La demande est que, compte tenu du rôle du Département de Paris dans le fonctionnement de 3 pôles d?envergure mondiale (Medicen Santé, Cap Digital, System@tic), les membres du Conseil de Paris soient tenus informés de l?évolution de ces 3 pôles.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - S?il vous plaît, on n?entend pas l?oratrice. Si vous le voulez bien, vous allez discuter dans les couloirs !

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Madame.

Je demande qu?une information d?étape soit renouvelée dans le cadre des deux commissions compétentes du Conseil de Paris, la 1ère et la 2e Commission, comme cela a déjà eu lieu il y a quelques temps et qui s?est révélée du plus haut intérêt et d?une très grande utilité.

Pour conclure, je fais mienne cette observation de Winston Churchill : ?que la stratégie soit belle est un fait, mais n?oubliez pas de regarder le résultat?. Bien évidemment, le groupe U.D.F. votera favorablement les trois projets de délibération.

Merci, Madame la Présidente.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Pour vous répondre, je donne la parole à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président, au nom de la 2e Commission. - Madame la Présidente, je remercie très sincèrement Mme BERTRAND d?attirer l?attention sur ces trois projets de délibération, qui sont trois visages, trois aspects de la politique que nous menons pour renforcer le développement des nouvelles technologies, pour renforcer la multiplication des jeunes entreprises en la matière et pour aller dans le sens de la stratégie de Lisbonne dont a parlé Mme BERTRAND. Je dirai même, puisqu?on y parle de la connaissance, de la récente déclaration de Berlin.

Je réponds très précisément aux deux questions que Mme BERTRAND a posées. Premièrement, l?étude de K.P.M.G. ; comme Mme BERTRAND l?a fort bien dit, il s?agit d?une étude sur 40 pôles français, dont 3 pôles de la Région parisienne (car, sur les pôles de compétitivité, Paris et la Région travaillent de conserve) qui parle de défauts de jeunesse à corriger.

Il est clair que ces projets sont récents ; il est clair qu?ils sont jeunes ; il est également clair que l?on ne pourra voir véritablement les résultats en termes de nombre d?emplois créés, en termes de brevets déposés, en termes de projets communs concrets qu?au bout d?un délai minimum de trois ans, c?est-à-dire, selon les pôles, d?ici un à deux ans.

Cela dit, Mme BERTRAND insiste sur deux points auxquels je donne un complet accord. D?abord, souligner les contours précis des projets communs concrets, car il est important que ces pôles de compétitivité ne soient pas des juxtapositions de projets individuels, mais débouchent sur des projets collectifs, laboratoires, universités, grandes et petites entreprises.

Sur ce point, elle a tout à fait raison.

Et la visibilité internationale est aussi un sujet important, dans la mesure où Paris est en compétition avec la côte ouest et la côte est des Etats-Unis, avec le grand Londres et avec de grandes métropoles asiatiques.

Il faudra certainement faire, là aussi, des efforts, sur les 3 pôles dans lesquels Paris est engagé. Je rappellerai le pôle ?Médicen Paris Région?, c?est-à-dire un pôle sur la santé. Il y a un effort à faire en matière de visibilité internationale. Le pôle ?Cap Digital? nourrit déjà une coopération très étroite avec la ville de San Francisco. Le troisième pôle, ?System@tic?, dans lequel sont nos meilleurs mathématiciens, aura lui aussi un certain rayonnement.

Puisque vous l?avez évoqué, je voudrais dire que le projet ?Paris innovision? est particulièrement intéressant. Son ancrage est dans l?hôpital des Quinze-Vingts, hôpital qui, depuis très longtemps, essaie de secourir les malvoyants et les non-voyants. Cet hôpital et les responsables de celui-ci, autour du Professeur SAHEL, ont eu la très bonne idée de construire un bâtiment dans lequel des entreprises, jeunes et moins jeunes, travailleraient avec les chercheurs de l?hôpital pour mettre au point de nouvelles technologies au secours des personnes qui souffrent d?un défaut de vision.

C?est un très beau projet que je salue au passage.

Mme BERTRAND demande enfin que les deux commissions, la 1ère et la 2e, puissent faire un point d?étape. Personnellement, je suis tout à fait d?accord. C?est aux Présidents de ces deux commissions de se mettre d?accord.

La conclusion churchillienne de Mme BERTRAND montre toute sa conviction européenne.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 3 G concernant le ?Centre d?entreprises Paris innovision?.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 3 G).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 12 G concernant l?association ?Paris Biotech Santé?.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 12 G).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 13 G concernant l?association ?Agoranov?.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 13 G).