Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le GEP relatif à l'amélioration des espaces récréatifs publics.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2015


 

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 82, qui est relatif à l'amélioration des espaces récréatifs publics. La parole est à Mme Aurélie SOLANS.

Mme Aurélie SOLANS. - Merci. Monsieur le Maire, chers collègues, les espaces ludiques gratuits et de proximité sont des équipements essentiels dans l'espace urbain dense pour l'épanouissement des enfants. Ils représentent un enjeu important pour des enfants qui sont souvent, ou si peu, sortis de Paris. Il revient à notre collectivité une responsabilité. Les aménagements dans lesquels nous investissons disent la place que nous accordons aux enfants dans notre ville. Le constat à Paris est mitigé. Très peu d'équipements sont destinés aux tout-petits et aux adolescents. Globalement, nos propositions sont trop stéréotypées et des équipements aussi emblématiques que les balançoires sont quasiment absents de nos squares. On y répond presque exclusivement aux besoins d'activité physique, un peu à la socialisation. Mais pour ces petits urbains qui vivent en appartement, ce sont de vrais terrains d'aventure que nous pouvons créer, qui laissent place à l'imagination, au défi, à la prise de risques, mesurés bien sûr, à l'autonomie. Nous pouvons ouvrir de nouveaux champs d'exploration des matières, de découverte du monde végétal et animal, de culture aussi. Dans d'autres villes, dans d?autres pays, des aménagements pour tous les âges se développent et des installations sont conçues sur mesure pour des sites dédiés. Chez nous aussi à Paris, des aménagements exemplaires ont vu le jour : au parc de Belleville ou encore cet été, au parc floral. Aussi, avec le groupe Ecologiste de Paris nous proposons par ce v?u, que lors des réaménagements des jardins, l'installation de jeux pour les tout-petits et les adolescents soit systématiquement étudiée. Ensuite, nous proposons qu'un état des lieux des installations ludiques soit effectué d?ici la fin de l?année en cours, pour une mise en adéquation avec les besoins des enfants quel que soit leur âge avec une attention au maillage du territoire. Enfin, là aussi, innovons. Il faut que Paris avance dans ce domaine en proposant des activités ludiques à la hauteur. Et pourquoi pas aussi du côté de l?éphémère, à l'occasion de dispositifs comme "La Rue aux Enfants", ou "Paris Respire". Offrons des terrains d'aventure, de vrais espaces de liberté aux enfants de Paris. Je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup, Madame SOLANS. Pour vous répondre, la parole est à Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci. Votre v?u porte sur l'amélioration des espaces publics récréatifs. Vous rappelez que les jardins parisiens proposent d'ores et déjà une offre importante avec 440 aires de jeux, notamment pour les enfants de 2 à 10 ans. Pour les tout-petits de moins de 2 ans, effectivement, l'accent est mis sur les maisonnettes, les jeux à ressort ou les bacs à sable puisque les balançoires nécessitent un espace de sécurité important et, de fait, leur usage est limité à une seule personne. Pour les adolescents, les jardins sont équipés de 180 terrains multisports mais aussi, c?est important, de tables de ping-pong, de baby-foot, de tables d?échecs, de skateboard, de grandes structures à cordes ou d?agrès de fitness. Le projet de délibération qu'a présenté Jean-François MARTINS lors de ce Conseil pour la fourniture et la pose de modules de sport urbain sur l'ensemble du territoire parisien permettra de répondre à une forte demande. Je suis d'accord avec vous, il faut améliorer et impliquer les Parisiens les plus jeunes sur l'amélioration des espaces ludiques. Nous le faisons notamment avec la stratégie "Le Paris des enfants" qui a été initiée par Dominique VERSINI. Ce schéma associe les enfants et les adolescents. Sur les modèles des jeux que vous avez cités, notamment des Halles, de Belleville ou des cabanes suspendues d'André-Citroën, je souhaite amplifier le développement d'équipements innovants. Ce sera le cas notamment dans le futur jardin de la porte Pouchet ou celui d'un parcours accrobranche dans les bois. Je tiens également à ce que l'on puisse faire davantage appel à l?inventivité des agents de la Ville, qui par exemple ont créé des aires de jeux avec des bûcherons dans le bois de Vincennes à partir d?anciens troncs d?arbre. L'innovation passe également, vous l?avez dit, par l'investissement de nouveaux lieux de manière éphémère et je sais que mon collègue Christophe NAJDOVSKI est attaché à développer cette présence dans le cadre de "Paris Respire". Je donne un avis favorable à votre v?u.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci, Madame KOMITÈS. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 82 avec un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est adopté. (2015, V. 313).