Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

74 - IV - Questions du groupe communiste.QOC 2000-54 Question de MM. Henri MALBERG, Michel TUROMAN, Michel VION, Pierre MANSAT, Alain LHOSTIS, Jean WLOS, Mmes Mireille MARCHIONI, Martine DURLACH, Gisèle MOREAU, membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris relative aux dégâts causés par la tempête du 26 décembre 1999 notamment dans les établissements scolaires

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"Les dégâts causés par la tempête du 26 décembre ont frappé durement la Capitale, notamment en ce qui concerne les établissements scolaires.
Force est de constater, sans recherche de polémique stérile, qu'un entretien régulier du patrimoine aurait évité beaucoup d'avaries et de destructions.
Depuis de nombreuses années, l'inventaire des réparations et des travaux d'entretien qui est fait dans les mairies d'arrondissement, n'est pas pris en compte dans les budgets d'investissement et de fonctionnement. Pire, des travaux prévus et programmés ne sont jamais effectués et reportés d'année en année.
L'inquiétude porte en premier lieu sur le budget 2000. Il ne faudrait pas que les travaux programmés avant la tempête soient remplacés par les travaux de réparations urgentes.
Par ailleurs, devant l'ampleur de la tâche, il parait nécessaire, pour une transparence absolue, de faire un recensement précis de ces réparations urgentes afin qu'elles ne viennent pas se confondre avec les programmations déjà faites et ainsi permettre l'élaboration d'un budget exceptionnel qui n'entame en rien le budget initialement prévu.
Cette question se pose pour d'autres équipements municipaux, tels que les bois de Vincennes et de Boulogne, les cimetières parisiens, la voirie, etc.
Cela représente des sommes considérables. Il serait inconséquent que l'état des lieux et les moyens financiers qui en découlent ne soient pas débattus par le Conseil de Paris.
C'est pourquoi MM. Henri MALBERG, Michel TUROMAN, Michel VION, Pierre MANSAT, Alain LHOSTIS, Jean WLOS, Mmes Mireille MARCHIONI, Martine DURLACH, Gisèle MOREAU et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris :
1°) que dès la prochaine séance du Conseil de Paris, de premiers éléments leur soient fournis sur l'état des lieux ;
2°) que lors de la séance suivante, M. le Maire de Paris soumette au débat un inventaire de travaux, un plan financier et des propositions concrètes inscrites dans un calendrier pour une restauration des équipements."
Réponse (M. Vincent REINA, adjoint) :
"L'état des lieux à l'issue de la tempête, le bilan des dégâts et les mesures proposées pour y faire face font l'objet d'une communication au Conseil de Paris de ce 25 janvier. Des premiers éléments de calendrier sont précisés.
Il y est par ailleurs rappelé qu'en aucun cas les travaux programmés par le budget 2000 ne sont remis en cause. Un mode de financement spécifique des réparations et reconstructions, par la vente d'actifs de la Ville, est ainsi proposé.
En ce qui concerne, enfin, l'entretien des équipements, trois éléments peuvent être mentionnés :
- malgré la violence exceptionnelle de la tempête, seuls 3 établissements scolaires sur plus de 800 n'ont pu rouvrir, en tout ou partie, le 4 janvier. Seul un musée a été fermé. Parallèlement, les services publics, les équipements sociaux, les centres de loisirs, les équipements culturels ont continué à fonctionner. Cela ne me semble pas refléter un défaut d'entretien ayant fragilisé les bâtiments ;
- une partie des dommages subis par les équipements municipaux résulte d'événements induits par la tempête (chute d'arbres, de matériaux,...) ou de fenêtres laissées ouvertes. Là encore, ces dégâts ne peuvent guère être imputés à un défaut d'entretien ;
- enfin, les édifices ayant subi des dommages sont de nature, de caractéristiques et d'âges très divers, sans qu'aucun lien de cause à effet ne puisse s'établir entre ces paramètres et les dommages éventuels constatés."