Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif au projet d'aménagement du stade Championnet. Vœu déposé par les groupes les Républicains et UDI-MODEM relatif au projet d'aménagement du stade Championnet. Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif au projet d’aménagement du stade Championnet. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2015


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Les v?ux nos 122, 123, 124 et 124 bis ont trait au projet d'aménagement du stade Championnet. Je donne la parole à Mme Galla BRIDIER, pour deux minutes maximum.

Mme Galla BRIDIER. - Merci, Monsieur le Maire. Le fameux stade Championnet : où en sommes-nous de ce projet depuis le mois de juin dernier ? Il faut bien avouer que les choses ont bougé. Il y a eu une réunion publique en mairie du 18e arrondissement le 9 juillet dernier, après notre Conseil de Paris, qui a réuni des centaines de personnes. La discussion a bel et bien été engagée avec les habitants et leurs représentants. Aujourd?hui, il ne s?agit plus de faire pivoter un stade, de supprimer des courts de tennis, afin de faire rentrer au chausse-pied sur cette parcelle une crèche et 60 logements. Tout de même, les scénarii sur la table aujourd?hui présentent une opération de 38 logements, une crèche et la suppression d?une partie des équipements sportifs. Notre v?u visait à rappeler la position écologiste sur ce projet, à savoir que nous sommes contre toute densification de cette parcelle. Nous continuons à penser qu?il s?agit d?une ineptie de vouloir utiliser ces maigres espaces libres, importants pour la respiration des habitants de ce quartier déjà très dense. Notre v?u demande donc le classement de cette parcelle en zone urbaine verte dans le cadre de la prochaine modification du P.L.U. Si vous le voulez bien, j?en profite d?avancer sur la réponse de l?Exécutif, car nous avons travaillé à un v?u en commun pour aboutir à quelque chose qui nous rassemblerait. Donc, nous sommes ouverts et nous avons acté, comme il sera présenté, qu?une large concertation, digne de ce nom, ouverte, qui comprend l?ensemble des scénarii, du maintien de la parcelle en l?état jusqu?à ce que potentiellement une opération de logement soit envisagée, mais qu?un réel processus de concertation soit engagé dès ce soir avec les habitants qui sont reçus par M. le Maire. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci beaucoup. M. BOURNAZEL pour 2 minutes maximum.

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Merci, Monsieur le Maire. Je voudrais simplement rappeler l?histoire de ce fameux projet de délibération du mois de juin, qui a d?abord été présenté en mairie du 18e arrondissement au dernier moment, sans que les élus, quelle que soit leur sensibilité, aient pu connaître les tenants et les aboutissants de ce projet de délibération. Nous n?avons eu ensuite qu?un jour pour travailler ce projet de délibération avant le dernier Conseil de Paris. Ce projet de délibération a choqué des élus très divers de cette Assemblée, et les riverains et les habitants qui sont les utilisateurs du stade Championnet. Bien sûr pour les sportifs, mais aussi pour les familles, les enfants, les personnes âgées qui y passent un moment pour se reposer, pour lire ou pour profiter du lieu. Le projet alors proposé de densification ne pouvait être accepté et nous nous sommes opposés de manière extrêmement ferme. Nous avions d?ailleurs demandé le retrait de ce projet de délibération en séance de juin. Nous ne l?avons pas obtenu et nous avons voté contre, avec le groupe des Verts et le groupe UDI-MODEM. Au Conseil du 18e arrondissement, j?ai interrogé le maire du 18e, M. LEJOINDRE ici présent, sur le nécessaire classement en zone urbaine verte du lieu. Le v?u que je présente aujourd?hui demande, de manière solennelle, claire et précise, à l?Exécutif de s?engager sur ce classement en zone urbaine verte, afin d?être certain qu?aucun nouveau projet de densification du lieu ne puisse être mis en place par la Ville de Paris. Nous voulons préserver l?âme de ce quartier, nous voulons préserver le stade Championnet. C?est une demande légitime de tous les riverains, encore une fois. Je vous demande de voter ce v?u, parce que c?est le seul v?u garantissant que l?on ne touchera pas au stade Championnet ni demain ni après-demain. Je voterai également le v?u des Verts et je les remercie de porter aussi ce sujet, comme je remercie aussi ma collègue Fadila MÉHAL pour l?UDI-MODEM et mon collègue, bien sûr, Christian HONORÉ très en alerte sur ce sujet. Donc je vous demande dans l?intérêt général de voter notre v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - La parole est à Mme Danielle SIMONNET pour 2 minutes.

Mme Danielle SIMONNET. - Toujours très flattée de ne pas avoir les félicitations de M. BOURNAZEL, alors que je dépose également un v?u. Mais j?en suis flattée ! Je pense effectivement que le projet autour de l?espace sportif Championnet pose un vrai souci. Comment a-t-il pu être possible qu?au sein du Conseil du 18e arrondissement, puis au sein du Conseil de Paris, subrepticement dans le plan "Nager à Paris", on nous glisse un projet d?aménagement bien plus complet que simplement le projet initial de piscine ? Comment est-ce qu?on a pu se saisir de ce projet de délibération pour que, tout d?un coup, à la hussarde, à l?encontre même des élus de l?arrondissement du 18e, si j?ai bien compris, n?étant pas élue du 18e, on glisse un projet de logement et d?équipement public, au mépris de tous les discours et les engagements en faveur d?une démocratie participative qui implique l?ensemble des habitants ? Donc, je le redis, ce projet doit être totalement retoqué. Il y a un attachement très fort qui s?est exprimé dans la population, un attachement au fait que l?on maintienne les espaces sportifs et les espaces verts, les espaces libérés. On est déjà dans un arrondissement et une ville très dense, mais on est dans un quartier particulièrement dense. Donc, ce n?est pas en bétonnant et en grignotant sur la surface des équipements sportifs et des espaces verts qu?il faut construire les équipements publics, comme la crèche qui est fort pertinente et comme du logement social. Il y a d?autres endroits où il faut le faire. Arrêtons de densifier la Capitale ! Il y a moins de 5 mètres carrés en moyenne par habitant d?espace vert quand on enlève les bois de Boulogne et de Vincennes. Donc, je pense qu?il faut être très clair. Mon v?u demande donc que la Mairie de Paris s?engage à annuler et à remettre totalement à plat le projet initialement voté lors du Conseil de Paris du mois de juin et à redéfinir un projet avec les habitants, qui garantisse aux habitants le respect de l?accès aux mêmes surfaces d'espaces verts et d?équipements sportifs?

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vais vous demander d?arriver à votre conclusion, car vous dépassez beaucoup, Madame SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Je termine. Que la Mairie de Paris s?engage à privilégier un nouveau projet qui garantisse l?accessibilité de l?actuel stade, et que du coup, dans la modification du P.L.U., on classe en zone urbaine verte l?espace sportif et les espaces verts actuels du stade Championnet.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci beaucoup. La parole est à Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Cet axe BOURNAZEL-SIMONNET est-il vraiment surprenant ? Ils ont en commun un point essentiel, c?est-à-dire qu?on doit faire une piscine dans le 18e, on doit faire une crèche dans le 18e, on doit faire des logements sociaux dans le 18e, ils sont favorables à la crèche, à la piscine et aux logements sociaux, mais jamais là où on propose de les faire ! Jamais ! Et de fait, ils sont favorables à cela de façon? Je vous ai écouté, Madame SIMONNET. Ils sont favorables à cela de façon générale, mais dès qu?il s?agit de savoir où est-ce qu?on pourrait faire la crèche, alors là, il n?y a plus personne, ce n?est pas possible à l?endroit où on le propose. Je voudrais quand même remercier Mme Galla BRIDIER parce que, elle, au moins, a posé les problèmes dans des termes qui me paraissent tout à fait justes. Le 18e arrondissement a besoin d?une piscine, et celle-ci est possible sur le Nord de la parcelle du T.E.P. Championnet. Cette piscine est inscrite au plan "Nager à Paris". Le 18e arrondissement a également besoin d?une crèche, et bien évidemment, nous nous sommes engagés collectivement sur la construction de logements sociaux. Alors oui, il faut concerter. Oui, il faut discuter. Oui, il faut avancer et avancer en ne touchant à rien ! Monsieur, je vous ai laissé vous exprimer, alors laissez-moi m?exprimer, s?il vous plaît ! Je m?énerve parce que c?est intolérable cette façon que vous avez d?interrompre les gens. Intolérable ! Intolérable !

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Calmez-vous !

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je me calme, à condition que vous vous taisiez.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - S?il vous plaît, Monsieur BOURNAZEL, personne ne?

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Si je vous avais eu comme étudiant, votre esprit aurait été beaucoup mieux fait. Nous avons fait travailler cet été "I3F" sur plusieurs scénarios d?aménagements alternatifs, respectant les attentes exprimées par les habitants : maintien sur place du T.E.P. Championnet sans en modifier le tracé ; maintien et amélioration de l?offre sportive ; création d?une crèche ; renforcement des plantations sur site ; respect du caractère aéré du site. Ces scénarios doivent être présentés en réunion publique prochainement. Cette réunion publique permettra de mettre en place formellement un comité de suivi qui sera amené à co-construire une solution possible d?aménagement de la parcelle, incluant l?emprise actuelle des équipements sportifs et la partie nord de la parcelle qui fait l?objet de la D.U.P. Le v?u de l?Exécutif que je vous propose consiste à laisser la concertation faire évoluer le projet, sous l?égide de la mairie du 18e, et d?en tirer les conclusions ensemble sur l?opportunité d?un aménagement futur et le maintien des équipements sportifs finaux en zone urbaine verte. Je remercie donc les différents contributeurs au débat. Je propose aux différents porteurs de v?ux de retirer leurs v?ux au profit du v?u de l?Exécutif. Je doute que ce sera le cas pour au moins deux d?entre eux et je vous propose d?adopter le v?u de l?Exécutif. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. M. Éric LEJOINDRE, le maire du 18e m?a demandé la parole.

M. Éric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement. - Quelques mots effectivement pour parler de ce dossier, même si j?ai eu l?occasion de le faire déjà au Conseil d?arrondissement. C?est d?abord pour dire, comme Jean-Louis MISSIKA et Galla BRIDIER l?on dit, que le projet initialement prévu est aujourd?hui caduque. Ce n?est pas sur la base de ce qui a été précédemment proposé que nous travaillons aujourd?hui. L?été a permis à d?autres scénarios d?émerger, qui doivent permettre, dans le cadre de la plus large concertation possible, d?abord de préserver, voire même d?augmenter l?ensemble des équipements sportifs. Je rappelle que nous allons créer une piscine, ce sont des équipements sportifs en plus qui vont arriver sur cette parcelle, ce qui n?est pas rien ; voire s?il est possible dans cette parcelle, tout en préservant les espaces végétalisés, voire même en les augmentant puisque le stade est un espace libre, ce n?est pas un espace extrêmement végétal, il y a donc sûrement la capacité d?augmenter encore la végétalisation de cet espace ; et d?y inclure, si possible, un équipement de petite enfance dont le 18e arrondissement a fort besoin et des logements, si tout cela peut rentrer dans une parcelle effectivement contrainte. Je voudrais vous dire que nous n?avons évidemment pas attendu le Conseil de Paris pour commencer à travailler. Ce soir même, mon adjoint à l?urbanisme réunit les différents protagonistes du dossier pour avancer dans le cadre d?une réunion de travail. Bien sûr, nous organiserons autant de réunions publiques qu?il sera nécessaire. Comme nous le faisons sur l?ensemble des projets, un comité de suivi formel sera créé pour travailler sur les projets architecturaux et sur l?avenir de cette parcelle. Nous souhaitons faire de la ville, refaire de la ville, ce projet peut être, s?il est bien mené, une occasion d?améliorer encore l?offre sportive dans le 18e arrondissement, d?améliorer l?offre pour la petite enfance. Si nous le faisons intelligemment avec les habitants, je ne doute pas que nous y parviendrons. Voilà pourquoi je veux remercier Jean-Louis MISSIKA d?avoir présenté son v?u, Galla BRIDIER d?avoir retiré le sien et nous sommes maintenant bien engagés pour que ce projet trouve un terme positif.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Par grandeur d?âme, je redonne la parole à M. BOURNAZEL une minute sur l?explication de vote sur les v?ux. Cela ne se fait pas normalement.

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Bien sûr. Je voudrais dire simplement, calmement, qu?une concertation, c?est mieux quand elle est en amont. Or, vous avez présenté un projet sans concertation la première fois. Il est donc difficile de croire que vous entendrez les habitants. Si vous voulez les entendre, il faut classer en zone urbaine verte maintenant puisque c?est la seule garantie du maintien de ces équipements, de l?équipement sportif et des espaces verts. En ne voulant pas clairement dire les choses, cela veut dire que vous envisagez, encore une fois, la densification du lieu et cela, je le regrette dans l?intérêt général. Je voterai donc les autres v?ux s?ils sont maintenus. Je crois qu?il faut avoir le courage d?aller jusqu?au bout, de tenir bon sur un certain nombre de principes. C?est la demande des habitants et des riverains qui est absolument légitime et qui dépasse les clivages politiques. Il était inutile de me parler sur ce ton, Monsieur l?adjoint au Maire.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - On continue dans le calme. Madame PREMEL, une explication de vote.

Mme Danièle PREMEL. - Oui, très rapidement. Effectivement, sur la méthode, on a été surpris, tous les élus du 18e arrondissement, mais nous voterons le v?u de l?Exécutif qui permet une véritable concertation et peut-être d?étudier, de réfléchir sur un projet adapté au territoire. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci de votre concision. Allez-y, Madame MÉHAL. On continue sur les explications de vote.

Mme Fadila MÉHAL. - Etant cosignataire du v?u qu?a présenté Pierre-Yves BOURNAZEL, je voudrais dire en effet qu?un engagement a été pris vis-à-vis des habitants pour la préservation de cet espace. La moindre des choses, en effet, est de respecter cet engagement. Pour autant, nous admettons qu?il y a eu des avancées visibles par rapport à ce que nous avions sollicité, mais avec encore des incertitudes. C?est pourquoi nous nous abstiendrons, en tout cas, pour ce qui me concerne, concernant le v?u de l?Exécutif. Nous souhaitons, en effet, que cette concertation se fasse avec des scénarii qui ne soient pas déjà pré-écrits.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci beaucoup. On en a terminé avec les explications de vote. Nous passons au vote. J?allais vous poser la question, Madame. Quelques instants, je vous donne la parole.

Mme Danielle SIMONNET. - Je vois que déjà, le projet évolue. Cela prouve que la mobilisation paie. Bravo aux habitants et à leurs 10.000 signatures. Néanmoins, l?esprit de la pétition des habitants est justement de préserver en zone urbaine verte cet espace sportif et les espaces verts attenants. Dans ces conditions, je maintiens mon v?u. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous avons compris tous les tenants et les aboutissements de ce débat. Le v?u n° 122, Madame BRIDIER, est-il maintenu ?

Mme Galla BRIDIER. - Nous retirons notre v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - J?imagine que le v?u n° 123 est maintenu ?

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Il est maintenu avec force et courage.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Il est maintenu et on va voir le résultat avec force et courage également. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 123 avec un avis défavorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Avec force et courage, le v?u est rejeté. Le v?u n° 124 est déposé par Mme SIMONNET. J?imagine qu?il est maintenu, elle nous l?a dit. Je mets aux voix, à main levée, ce v?u avec un avis donc défavorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est rejeté. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 124 bis de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? UDI-MODEM. Le v?u est d?adopté. Je vous en remercie. (2015, V. 331).