Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe SOCA relatif à la dénomination d'une voie du 13e du nom de Hrant Dink.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2015


 

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Nous examinons désormais le v?u n° 60 relatif à la dénomination d?une voie du 13e arrondissement du nom de Hrant Dink. La parole est à Jérôme COUMET pour 2 minutes.

M. Jérôme COUMET, maire du 13e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire. L?année 2015 marque le 100e anniversaire de la mise en place par l?Empire ottoman de la politique d?extermination de ses ressortissants arméniens et syriaques. Ces massacres, ces crimes et ces déportations constituèrent le premier des génocides du XXe siècle. La Ville de Paris s?est pleinement investie dans les commémorations du centenaire du génocide arménien. On se souvient de l?exposition ici même. La mairie du 13e a pris le relais par une série de conférences, de projections débats, semaine clôturée par un concert. Nous souhaitons que ces initiatives mémorielles soient poursuivies par une dénomination de rue. En lien avec des représentants de la communauté arménienne à Paris, nous avons fait le choix d?honorer la mémoire de Hrant Dink, écrivain et journaliste, militant de la défense des minorités turques, et notamment de la minorité arménienne. Il fut l?un des premiers intellectuels turcs à qualifier le massacre des Arméniens de 1915 du terme de génocide. Cet engagement, il l?a payé du prix le plus lourd : il fut assassiné en 2007, chacun se souvient des manifestations qui ont suivi avec la mobilisation de la société civile sous le mot d?ordre : "nous sommes tous Hrant Dink", "nous sommes tous des Arméniens". Ce v?u propose que son nom soit donné prochainement à une voie du 13e arrondissement. Merci.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Monsieur COUMET. Pour vous répondre, la parole est à Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Dans un premier temps, je voudrais rappeler que la Ville s?est pleinement investie dans les commémorations du centenaire du génocide arménien, et par là même de tous les génocides. Je pense à la Shoah et aux Tutsis, il y a eu de nombreuses commémorations. Par ailleurs, la Ville de Paris a toujours été soucieuse de protéger le droit des minorités, comme ce fut la préoccupation de Hrant Dink pour les minorités turques, et notamment la minorité arménienne. La Ville de Paris est donc tout à fait en première ligne lorsqu?il s?agit d?affirmer haut et fort les valeurs universelles qui fondent l?humanité et la République. Paris n?acceptera jamais que l?on assassine des journalistes, comme Hrant Dink, qui avait fondé le journal bilingue turco-arménien "Agos", et que l?on porte atteinte ainsi à ces valeurs qui sont celles, au fond, non seulement des Nations mais de la terre toute entière. Pour toutes ces raisons, évidemment nous émettons un avis favorable avec cependant une petite restriction, mais qui est d?ordre malheureusement tout à fait technique, c?est que les demandes de dénomination pour les hommes sont extrêmement nombreuses et vous savez qu?avec le principe de parité, pour l?instant, je n?ai pas trouvé d?endroit pour Hrant Dink et nous allons chercher activement. Il rejoint malheureusement une liste d?attente pour l?instant. Mais bien évidemment, cela n?enlève rien au fond de l?affaire, et c?est un avis tout à fait favorable qui est donné à ce v?u.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci beaucoup. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 60 avec un avis favorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est adopté. (2015, V. 302).