Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2015 DEVE 127 - Croissance Verte dans les territoires à Energie positive - Demande de subvention (500.000 euros) et convention avec l’Etat.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2015


 

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DEVE 127 relatif à la croissance Verte dans les territoires à Energie positive. La parole est à Mme Marie-Laure HAREL.

Mme Marie-Laure HAREL. - Je vous remercie. Une intervention très brève. Je constate en matière de performance énergétique, comme dans beaucoup d?autres domaines, que vous êtes très forts pour fixer beaucoup d?objectifs et un peu moins pour afficher des résultats. Zéro déchet, zéro chômeur, etc., on sait ce qu?il en est. Malheureusement, cela ne suit pas tout à fait. Pour ce qui est de la performance énergétique des bâtiments parisiens, je note énormément d?objectifs, beaucoup, les bailleurs sociaux étant sans doute le meilleur exemple. Les bailleurs sociaux, il faut qu?ils baissent de 20 % par rapport à la réglementation thermique pour les opérations neuves et assimilables à du neuf, un objectif de 50 kilowatts-heures par mètre carré par an pour les énergies primaires ; toujours pour les bailleurs sociaux, objectif de 30 % minimum d?eau chaude sanitaire solaire, sauf contrainte. Pareil, réhabilitation du parc social, on a un objectif de 30 % de réduction des émissions d?ici 2020. Pour le bâti parisien, c?est aussi moins 30 % de réduction d?émissions d?ici 2020. Tout cela est très joli, mais on n?a pas de résultat, on n?a même pas d?indicateurs. Il faut dire que, lorsque les indicateurs existent, de toute façon, ils ne sont pas excellents. Le problème numéro 1, d?après ce que révèlent les indicateurs, c?est qu?il n?y a pas de diagnostic concret pour le patrimoine de la Ville. Vous aviez dit, encore une fois, que vous alliez réaliser un diagnostic pour chaque équipement municipal entre 2008 et 2011 ; c?est d?après le Plan Climat 2007. Pour une fois, il y a un indicateur, pas de bol, il est mauvais puisque sur l?ensemble des établissements concernés, seuls 70 % ont été effectivement diagnostiqués et pour ceux qui ont été diagnostiqués, plus de 70 %, donc les trois quarts, sont notés D, E, F, G, donc ne sont pas vraiment performants énergétiquement parlant. Un autre indicateur, là où il existe, qui n?est pas très bon, c?est le bilan tout simplement du Plan Climat 2007-2011 qui fait état d?une progression de 6 % des émissions par rapport à 2004 à Paris. La réhabilitation du parc social, pareil, on avait un indicateur, pas de bol, il est mauvais. Il devait donner priorité aux 25 % de logements sociaux énergivores d?ici 2020. 15.000 logements ont été rénovés à ce jour, soit moins de 10 % du parc social. Il reste encore beaucoup de chemin et des questions demeurent encore et toujours oubliées. Je note que vous avez lancé la rénovation thermique de certains types de bâtiments comme les écoles, c?est très bien. Sur les 662 écoles que compte Paris, 100 ont pu être rénovées à ce jour. Ce n?est pas beaucoup, mais au moins, la machine est lancée. En revanche, comme je le disais, questions oubliées pour d?autres types d?équipements municipaux comme les centres sportifs, les gymnases, les piscines, tout ce genre de bâtiments très énergivores. Il n?y a pas d?objectif, pas de diagnostic et on ne sait pas très bien où tout cela va. Je voulais tout simplement rappeler qu?en matière de performance énergétique, comme dans tous les autres secteurs qu?il vous revient de gérer, il est bon d?avoir des objectifs clairs. Il est aussi intéressant d?avoir des actes efficaces et surtout des résultats concrets. Je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup, Madame HAREL. Pour vous répondre, la parole est à Mme Célia BLAUEL.

Mme Célia BLAUEL, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Déjà, j?ai très mal compris le début de votre intervention, Madame HAREL, car en matière de transition énergétique, les objectifs de zéro chômeur, je ne comprends pas bien, mais passons sur ce point.

Nos objectifs sont clairs. Je vous invite une nouvelle fois à relire le Plan Climat énergie territorial de notre ville qui prévoit de réduire de 25 % nos émissions de gaz à effet de serre et nos consommations d?énergie sur le territoire parisien d?ici 2020. L?objectif est porté à 30 % en ce qui concerne l?Administration parisienne. Effectivement, si vous lisez les diagnostics avant les travaux, cela ne peut pas fonctionner. En revanche, je vais vous donner des résultats. Je vous invite à vous repencher sur les résultats du travail que nous avons mené sur l?éclairage public où nous allons bien au-delà des 30 % de réduction de consommation énergétique. Je vous invite à relire les résultats sur la rénovation énergétique des premières 100 écoles que j?ai communiqués au sein de cette Assemblée l?année dernière, où nous allons au-delà de la réduction des 30 % d?émissions de gaz à effet de serre et au-delà de la réduction de 30 % des consommations énergétiques avec un résultat tout à fait probant. En ce qui concerne la rénovation thermique des bâtiments, nous atteignons aujourd?hui les 25 000 logements sociaux rénovés thermiquement en coopération avec les bailleurs, ce qui ne me semble pas être un petit chiffre, et qui atteignent les 80 kilowatts-heures/m2/an prévus par les objectifs du Plan Climat. C?est sans vous parler des nouveaux bâtiments. D?ailleurs, ce que vous oubliez de dire à propos de ce projet de délibération, c?est que c'est ce bilan et ces actions qui nous valent aujourd?hui la dotation de 500.000 euros de la part du Ministère de l?Ecologie pour poursuivre ces actions. On continuera la discussion notamment l?année prochaine au moment de la publication du nouveau bilan carbone de la Ville.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup, Célia BLAUEL. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 127. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2015, DEVE 127).