Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - QOC 2000-51 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Maire de Paris concernant les dégâts occasionnés par la tempête du 26 décembre 1999 sur les courts de tennis couverts

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" appellent l'attention de M. le Maire de Paris sur les dégâts occasionnés par la tempête du 26 décembre 1999 ayant entraîné la destruction de nombreux courts de tennis couverts et demandent quelles mesures la Fédération française de tennis compte prendre, notamment en matière de subvention, pour aider les clubs à reconstruire leurs installations."
Réponse (M. Dominique CANE, adjoint) :
"La tempête du 26 décembre 1999 a effectivement occasionné des dégâts importants aux équipements de tennis couverts et tout particulièrement à ceux qui sont installés sous ce que l'on dénomme communément des "bulles".
En ce qui concerne les installations municipales, les travaux de réparation et de remplacement ont été aussitôt commandés et seront pris en charge par la Ville. 4 installations couvertes ont en effet été détruites le 26 décembre.
Pour les dégâts causés à des installations non municipales il appartient à chaque club de se rapprocher de son assurance pour voir quelles sont les possibilités d'indemnisation des dommages.
La Ville s'est attachée, pour les clubs les plus touchés, à aider à la mise en place de solutions palliatives par la mise à disposition temporaire et dans les limites des possibilités existantes de courts de tennis extérieurs.
La Ville s'est par ailleurs fait l'écho auprès de la Fédération française de tennis de l'inquiétude des clubs parisiens qui ont perdu tout ou partie de leurs installations couvertes afin que la fédération puisse mettre en place un mécanisme de soutien et d'aide, à la mesure de l'ampleur des dégâts constatés."