Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

49 - QOC 2000-2 Question de MM. François LEBEL, René GALY-DEJEAN et Pierre-Christian TAITTINGER à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concernant l'information des riverains lors de manifestations organisées par la Mairie de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"A l'occasion des festivités organisées à Paris pour le passage à l'an 2000, les riverains des sites investis ont ressenti, une nouvelle fois, un cruel manque d'information sur les lourdes mesures prises pour assurer la sécurité des manifestations. Celles-ci ont eu, en effet, des incidences parfois importantes sur leur vie personnelle et leur organisation familiale.
La diffusion par les services de la Préfecture de police d'un important et très complet dossier de presse a, certes, été assurée. Malheureusement, si l'information des médias et des relais d'opinion est une excellente chose, la question est de savoir si elle est le meilleur moyen de toucher personnellement, de façon efficace, les personnes les plus directement intéressées.
Comme il l'a été demandé à de nombreuses reprises dans le passé, les maires des arrondissements concernés regrettent qu'une information synthétique et claire n'ait pas été adressée personnellement et nominativement aux riverains par courrier. Ils demandent qu'avant les manifestations lourdes et contraignantes, qui se multiplient désormais sur quelques sites comme les Champs-Elysées, le Champ de Mars ou la place du Trocadéro, cette disposition soit adoptée désormais à chaque fois."
Réponse (M. Philippe GOUJON, adjoint) :
"En raison du dispositif exceptionnel, lié aux cérémonies de célébration du passage à l'an 2000, il a été mis en ?uvre une information non moins exceptionnelle par voie de presse.
Tous les médias se sont ainsi largement fait l'écho de l'ensemble des dispositions prises par le Préfet de police, visant à réduire voire interdire totalement la circulation et le stationnement dans certains quartiers de la Capitale.
Compte tenu des délais et de l'importance du périmètre concerné par les différentes manifestations, il n'aurait pas été possible de saisir individuellement chacun des riverains concernés, particuliers ou sociétés.
Pour les prochaines manifestations, la Ville de Paris recherchera en collaboration étroite avec la Préfecture de police tous les moyens d'information susceptibles d'améliorer la qualité du service rendu aux Parisiens en prévoyant, par exemple une diffusion spécifique par voie de journaux lumineux implantés sur la voie publique."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le 31 décembre dernier, l'avenue des Champs-Elysées, le Champ-de-Mars et le Trocadéro ont accueilli d'importantes manifestations organisées dans le cadre du passage à l'an 2000.
Dès le mois d'octobre, mes services ont rencontré les représentants de l'union du grand commerce de centre ville et les ont informés de la localisation des différents projets, des mesures prévues dans leur globalité par les services de police et de celles qu'il conviendrait que les commerçants puissent prendre.
Il leur a ainsi été précisé que ces animations entraîneraient une restriction de la circulation et du stationnement dans les secteurs précités.
En octobre également, les commerçants et usagers des quartiers concernés par les interdictions de stationnement et de circulation, ont été informés de ces mesures par les îlotiers et effectifs en civil des arrondissements et des districts concernés.
Début décembre, un dossier de presse a été diffusé aux médias et adressé à l'ensemble des élus de la Capitale.
Le 17 décembre, l'ensemble du dispositif prévu par la Préfecture de police a été présenté aux représentants de la Fédération des petites et moyennes entreprises de Paris et d'Ile-de-France.
Des opérations de "papillonnage" consistant en l'apposition d'imprimés informatifs sur tous les véhicules en stationnement, ont également été effectuées.
Ces informations ont concerné tous les véhicules, aussi bien les quatre roues que les deux roues sur l'ensemble des voies des arrondissements où des animations étaient prévues.
Près de 50.000 fascicules d'information ont ainsi été diffusés auprès des riverains qui ont pu prendre les dispositions nécessaires.
Cette action d'information a atteint son objectif comme le montre le faible nombre de véhicules que nous avons été contraints de déplacer dans le périmètre concerné par les mesures de restriction de circulation et de stationnement.
La circulation s'est également avérée très fluide le soir du 31 décembre.
Cette importante campagne d'information visant des publics divers et qui a utilisé de multiples supports, le civisme dont ont fait preuve les riverains et commerçants de ces arrondissements, ainsi que l'ensemble des parisiens et touristes présents dans la Capitale, ont concouru au bon déroulement et à la réussite de ces festivités."