Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

72 - QOC 2000-15 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris à propos des dégâts causés par la tempête dans les parcs et bois de la Capitale

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"De nombreux parcs parisiens, parmi les plus prestigieux comme les parcs Montsouris, Monceau, Buttes-Chaumont, ont souffert des conséquences de la tempête des 26 et 27 décembre et restent inaccessibles au public.
Quant aux bois de Vincennes et de Boulogne, les premières estimations portent à 150.000 le nombre d'arbres étêtés et déracinés. Ce cataclysme pour les forêts et les parcs parisiens n'a pas de précédent. Il impose la mobilisation de tous les services municipaux concernés et au premier chef, la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts.
Dans ces conditions, il apparaît nécessaire de devancer le calendrier établi concernant la rénovation du parc des Buttes-Chaumont, initialement prévue en 2002.
Par ailleurs, M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris, d'une part, l'établissement d'un bilan des dégâts, d'autre part, la mise en oeuvre rapide d'un plan de mobilisation et de valorisation des chablis et enfin, la réalisation d'un programme de reboisement.
Ils souhaitent que M. le Maire de Paris inscrive ces orientations lors de la prochaine réunion du Conseil de Paris de manière à disposer d'une vue d'ensemble de la situation."
Réponse (Mme Françoise de PANAFIEU, adjoint) :
"L'état des lieux, le bilan précis de la tempête du 26 décembre 1999 et les mesures à même de faire face à ses conséquences font l'objet d'une communication détaillée au Conseil de Paris de ce 25 janvier.
Les grandes orientations d'un programme de remise en valeur des bois, qui devrait s'étaler sur 3 exercices, y sont présentées.
Il va de soi que l'ensemble des services municipaux s'est mobilisé, dès le dimanche 26 décembre, et continue à le faire. C'est bien sûr le cas des agents de la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts.
En ce qui concerne les deux points particuliers soulevés dans la question, je précise que différentes solutions sont actuellement mises en ?uvre pour l'utilisation des bois résultant des abattages : grumes, avec cession aux forestiers intervenant ou réservés aux ateliers de la DPJEV, bois de feu pour les particuliers, broyage et épandage sur place des branchages.
En ce qui concerne le parc des Buttes-Chaumont, le projet de réhabilitation totale va intégrer les conséquences de la tempête. Ce projet ne pourra en revanche être avancé. Il est en effet indispensable, pour des raisons de sécurité, de procéder tout d'abord aux travaux d'injection dans les sous sols et de stabilisation des structures souterraines. Ce chantier va démarrer dès le début de l'année 2000.
Par ailleurs, le lancement des travaux de rénovation du parc à proprement parler est subordonné à la désignation par concours d'un concepteur, à la réalisation d'importantes études et à différents marchés, ce qui entraîne des délais incompressibles."