Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

77 - QOC 2000-57 Question de M. Michel VION, Mme Martine DURLACH, et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris au sujet de la Maison des Métallos, rue Jean-Pierre-Timbaud (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"Depuis plus de 2 ans, les habitants du quartier "Fontaine-au-Roi", de nombreuses associations et les élus du 11e arrondissement demandent que la Maison des Métallos, 94, rue Jean-Pierre-Timbaud, mise en vente par l'Union fédérale de la métallurgie (U.F.M.-C.G.T.) devienne un équipement social et culturel de proximité au service des Parisiens.
Outre que ce lieu est empreint d'une grande part de l'histoire populaire de Paris - de la solidarité avec les Républicains espagnols aux préparations à l'accouchement sans douleur, en passant par la Résistance à l'occupant nazi -, il représente, aujourd'hui, un des seuls lieux ouverts à la population et aux associations parisiennes. Sa fermeture et sa vente à un promoteur immobilier seraient, à n'en pas douter, un manque tragique pour la vie associative et le développement social de cet arrondissement.
Pour cette raison, les associations souhaitent la transformation de la Maison des métallos en un équipement socioculturel comprenant des salles de réunion et d'expression de proximité. De plus, elles proposent d'y installer des associations franciliennes, avec l'appui du Conseil régional et de la Préfecture de Région, un lieu de mémoire interculturel bellevillois, un point d'information pour les jeunes, un centre d'aide à la vie associative et un lieu d'expression pour les talents de l'Est parisien dans la grande salle.
M. Michel VION, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste jugent ce projet digne du plus grand intérêt. Outre qu'il préserverait ce lieu historique (en attente de classement), il répondrait à un véritable besoin pour Paris et plus particulièrement pour l'Est parisien.
Pour cette raison, ils demandent à M. le Maire de Paris d'apporter son soutien à ce projet qui doit s'inscrire dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région et, en articulation avec le Contrat de ville parisien (site "Fontaine-au-Roi").
De plus, M. Michel VION, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris d'intervenir de façon énergique en utilisant le droit de préemption de la Ville pour que la Maison des métallos ne soit pas vendue à un promoteur privé."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"Ainsi qu'il l'a déjà été indiqué à plusieurs reprises à l'occasion de précédentes questions orales portant sur le devenir de la parcelle 94, rue Jean-Pierre Timbaud à Paris 11e, les coûts d'acquisition de l'immeuble, ainsi que de réalisation et d'exploitation d'équipements culturels ou d'animation à l'adresse dépassent les possibilités budgétaires actuelles.
C'est pourquoi la Ville de Paris avait renoncé à exercer son droit de préemption à l'occasion de la réception d'une demande d'acquisition de l'ensemble immobilier en cause déposée par l'Union fraternelle des métallurgistes d'Ile-de-France en 1998.
Aucun élément nouveau, notamment en ce qui concerne un éventuel cofinancement régional de l'opération, ne permet actuellement d'envisager une intervention de la Ville sur ce site.
Enfin, à ce jour, aucune déclaration d'intention d'aliéner portant sur la vente de l'immeuble à un acquéreur privé n'a été déposée auprès des services municipaux."