Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - QOC 2000-24 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national à M. le Préfet de police à propos de la répression du trafic de drogue autour du centre Beaubourg et sur la place Georges-Pompidou (1er)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Préfet de police quelles sont les mesures qu'il compte prendre pour maintenir l'ordre public autour du Centre Pompidou et sur la place Georges-Pompidou (4e), notamment pour la répression du trafic de drogue."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La préoccupation qui s'exprime au travers de cette question s'inscrit dans le contexte de la réouverture du centre Georges-Pompidou, intervenue le 1er janvier 2000, après deux années de fermeture pour travaux.
Tout au long de cette période les services de police ont conduit une action particulièrement énergique dans cette partie du 4e arrondissement, qui a depuis lors recouvré le calme et la sécurité, à la satisfaction des élus et des riverains. Cependant la réouverture, le 1er janvier dernier, de cet établissement a suscité leurs inquiétudes dans la mesure où elle pourrait à nouveau générer les troubles antérieurement dénoncés.
Ce risque a été pleinement pris en compte par les différents services de police concernés qui, au cours d'une table ronde présidée par le Préfet, Directeur de mon Cabinet, et réunissant les élus locaux et les représentants du centre Georges-Pompidou, en ont mesuré les possibles conséquences, et ont défini et arrêté les mesures adaptées à la situation.
Tout d'abord, la création au sein du commissariat central du 4e arrondissement d'un groupe de soutien à l'îlotage constitué de douze fonctionnaires, permettant de renforcer de manière significative, la présence de policiers en tenue sur la voie publique.
Ensuite, la mise en place de trois patrouilles qui sillonnent en permanence les rues piétonnes du quartier Beaubourg jusqu'à 23 heures.
A ce dispositif s'ajoutent depuis le 3 janvier 2000 des unités de la Direction de l'ordre public et de la circulation, chargées de la sécurisation du site.
Le centre Georges-Pompidou quant à lui, doit veiller à une utilisation restreinte de la "piazza", qui est une extension de cet établissement.
Les responsables ont été sensibilisés au nécessaire suivi de la fréquentation du site et à la prise des dispositions nécessaires pour éviter tout débordement.
Je rappellerai, enfin, les mesures prises en matière de police administrative concernant les débits de boissons : l'arrêté préfectoral du 23 juin 1995 interdisant dans ce quartier la vente d'alcool à emporter de 21 heures à 7 heures a été complété par un second arrêté du 14 janvier 1999, qui prohibe la consommation de boissons alcooliques en réunion sur les sites piétonniers de Beaubourg et du Forum des Halles.
A ce titre, des contrôles stricts sont effectués dans les établissements susceptibles de procéder à ces ventes.
En tout état de cause, la poursuite d'une concertation étroite entre les services de police et les responsables du centre ne peut que contribuer à la mise en oeuvre d'actions immédiates et adaptées dès la survenance d'un incident. Les groupes chargés de la lutte contre la toxicomanie au sein de la direction de la police judiciaire seront aussi engagés sur le site, si cela s'avérait nécessaire.
L'ensemble de ces dispositions et leur application soutenue devraient contribuer au maintien de la tranquillité et de la sécurité publiques dans cette partie très fréquentée du 4e arrondissement."