Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

68 - QOC 2000-11 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris concernant l'église Sainte-Marguerite (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2000


Libellé de la question :
"M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur l'état de conservation préoccupant des peintures en trompe-l'oeil de l'église Sainte-Marguerite, située au coeur du Faubourg-Saint-Antoine (11e).
Classés en 1960 aux Monuments historiques, les murs de la chapelle des âmes du purgatoire de l'église Sainte-Marguerite sont un véritable joyau méconnu de l'art baroque, peints au XVIIIe siècle par Paolo Antonio Brunetti. Les peintures de ce plafond en trompe-l'oeil tombent par endroit en lambeaux et se couvrent de moisissures. La raison de cette dangereuse dégradation de la couche picturale est due à une forte humidité s'infiltrant par le sol.
Aussi, pour sauver ce chef d'oeuvre, en premier lieu, un drainage complet des sous-sols s'impose afin d'assainir la chapelle de toute humidité facilitant ainsi, dans un second temps, le travail de restauration des peintures.
Suite à la réfection de la toiture de l'église, la Mairie de Paris s'était engagée à effectuer des opérations d'assainissement. Or, prévus de longue date, ces travaux tardent à débuter.
Alors qu'une dotation de 500.000 F sur le budget 1999, prévue pour effectuer des travaux dans l'église Sainte-Marguerite, n'a jamais été affectée durant le dernier exercice, une nouvelle dotation de 500.000 F, toujours pour cette église, a été inscrite au chapitre travaux et investissements du budget 2000.
Compte tenu qu'il existe donc une provision globale de 1 million de francs pour des travaux d'assainissement et de restauration de l'église Sainte-Marguerite et afin de sauver définitivement du danger de l'humidité ce lieu unique d'art baroque, M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris de préciser très clairement quel est le calendrier prévu pour la réalisation de ces travaux."
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
"Deux opérations de travaux relatives à l'église Sainte-Marguerite (11e) ont été programmées dans les plans églises de 1999 et de 2000 pour respectivement 0,5 million de francs chacune.
Il s'agit de la réfection des couvertures du chevet, qui à la suite d'une consultation lancée en 1999, est à présent achevée et, pour l'année 2000, de la reprise des maçonneries du transept qui doit faire l'objet d'un appel d'offres prévu en plusieurs tranches et dont la tranche ferme doit débuter à la fin de la présente année.
Ces travaux de ravalement extérieur prévus sur la dotation 2000 présentent un caractère d'urgence ; en effet les fissurations qui sont apparues provoquent des infiltrations d'eau importantes à l'intérieur des murs qui sont composés d'armatures de bois.
Leur programmation a donc été jugée par la direction des affaires culturelles et par la paroisse comme prioritaire avant toute intervention sur la chapelle des "âmes du purgatoire".
Cette chapelle, dont l'intérêt artistique est reconnu, fait d'ailleurs l'objet d'une étude qui sera remise courant avril 2000 et qui permettra de déterminer très précisément la nature des travaux d'assainissement à réaliser, les solutions à adopter ainsi que le coût précis à prévoir pour leur mise en ?uvre."