Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

6 - Proposition d'amendement n° 5 du groupe communiste visant au recrutement de 200 emplois jeunes

Débat/ Conseil général/ Juillet 2000


M. LE PRÉSIDENT. - Nous passons maintenant à la proposition d'amendement n° 5 du groupe communiste visant au recrutement de 200 emplois jeunes.
M. LEGARET a la parole.
M. Jean-François LEGARET, au nom de la 1ère Commission. - La Ville de Paris s'est engagée à couvrir 800 postes au sein de ses services par des jeunes. Cet objectif a été respecté. C'est un engagement qui sera tenu en cohérence avec les politiques d'insertion dont la Ville a fait une priorité de l'actuelle mandature.
Il convient, sauf à conduire des jeunes dans une impasse, de privilégier un suivi qualitatif et non un objectif purement quantitatif.
D'ores et déjà plus de 930 jeunes ont pu être recrutés compte tenu du taux de rotation sur les postes et sur les insertions réussies.
Le dispositif d'emplois-jeunes ne fait qu'enrichir les politiques municipales mises en oeuvre dans ce domaine : F.I.P., C.E.S., apprentissage mobilisent les agents.
Il est proposé, pour toutes ces raisons, de ne pas adopter cet amendement.
M. LE PRÉSIDENT. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition d'amendement.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition d'amendement est rejetée.