Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes SOCA, PCF-FG et GEP relatif au renforcement des écoles maternelles du secteur Tanger/Aubervilliers.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous passons maintenant à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 156 est relatif au renforcement des écoles maternelles du secteur Tanger/Aubervilliers. Je donne la parole à M. François DAGNAUD pour le groupe Socialiste et Apparentés. Monsieur le Maire du 19e arrondissement, vous avez la parole.

M. François DAGNAUD, maire du 19e arrondissement. - Merci, Madame la Maire. Ce v?u a pour ambition et pour objet de conforter la démarche engagée à l'initiative de la mairie du 19e arrondissement, notamment avec Nicolas NORDMAN et avec le soutien de la majorité municipale, avec l'engagement d'ailleurs de l'ensemble des partenaires des communautés scolaires du secteur Tanger/Aubervilliers. Ce secteur, dans un quartier très populaire de l'arrondissement, comporte quatre écoles maternelles qui ont la particularité d'être très proches les unes des autres géographiquement et d'être les unes après les autres confrontées, depuis quelques années, à des effectifs globalement orientés à la baisse, ce qui les amène les unes après les autres à se retrouver dans une posture défensive par rapport à des propositions de cartes scolaires qui peuvent être faites sur la base de l?évolution des effectifs. Nous souhaitons sortir des impasses d?une vision école par école, au profit d?un projet éducatif territorial assis sur les quatre écoles qui doivent toutes les quatre trouver leur place dans un nouveau maillage éducatif novateur. L'enjeu paraît d'autant plus important que l'on est là en plein c?ur du Paris populaire. C'est donc l'objet de ce v?u, de conforter la démarche engagée, de confirmer le soutien de la Ville et de solliciter l'engagement de l'Education nationale à la démarche engagée. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - C'est moi qui vous remercie, Monsieur DAGNAUD. Madame CORDEBARD, pour vous répondre.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe. - Mes chers collègues, Madame la Maire, je partage les considérants de ce v?u, et le v?u lui-même d'ailleurs. Face à la baisse d'effectifs à l'entrée de l'école maternelle, phénomène parisien que nous pouvons constater cette année. particulièrement visible dans les écoles du secteur Tanger/Aubervilliers, il importe en effet de construire un projet local qui renforce l'attractivité des écoles maternelles. Nous pouvons en effet craindre que la baisse de la démographie scolaire dans ce quartier constitue aux yeux des familles un frein à l'inscription de leurs enfants dans leur école de secteur et, aux yeux des équipes pédagogiques, un facteur de démobilisation. Il est donc nécessaire de redessiner la carte des moyens de ce secteur, en y incluant la problématique de l'utilisation des locaux scolaires. L?Exécutif parisien est tout à fait disposé à accompagner les acteurs locaux qui souhaitent, aux côtés des élus du 19e arrondissement, en particulier aux côtés de François DAGNAUD et de Nicolas NORDMAN, s'engager dans cette voie. J'émets un avis favorable à ce v?u, vous l'avez compris.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Madame CORDEBARD. J'ai une explication de vote du groupe Ecologiste de Paris. Madame SOLANS.

Mme Aurélie SOLANS. - Merci. Cette problématique des quatre écoles maternelles du quartier Tanger/Aubervilliers avait suscité une vive inquiétude l'année dernière, en particulier pour l'avenir de l'école du 28, rue d?Aubervilliers dont la fermeture a été annulée in extremis. Plus généralement, les effectifs - cela vient d'être dit - de ces quatre écoles sont en baisse, avec fermeture de classes. Tout le secteur est en fragilité. Aussi, le groupe Ecologiste de Paris s'associe pleinement à ce v?u en faveur d?un projet pédagogique local avec ces quatre écoles concernées, pour avancer dans une logique de coopération face à la tendance à la concurrence entre ces établissements et souhaite insister sur ce point. L?Education nationale doit assurer les moyens nécessaires à la pérennité de ces quatre établissements. Dans le quartier Stalingrad-Riquet, en éducation prioritaire, en politique de la ville, aucune école de ce quartier ne doit fermer. Valorisons pour des projets spécifiques ou le périscolaire les espaces qui se libèrent. Profitons du contexte pour développer des projets innovants et efficaces vers une réelle égalité des chances. Le groupe Ecologiste de Paris votera donc ce v?u et sera attentif pour la suite à l'avenir de l'école maternelle de la rue d'Aubervilliers et de toutes les écoles de ce quartier. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous. Je mets donc aux voix, à main levée, ce v?u n° 156, avec avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Ne prend pas part au vote ? Le v?u est adopté. (2015, V. 401).