Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif au devenir de "La Main Jaune".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Le v?u n° 147 est relatif au devenir de "La Main Jaune". Mme KUSTER est en effet présente pour présenter ce v?u en deux minutes maximum.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Merci, Madame la Maire. Un v?u qui devrait ici faire l'unanimité sur les bancs de cet hémicycle puisqu'il a été voté à l'unanimité du Conseil du 17e arrondissement. Il s'agit de l'avenir et du devenir de "La Main Jaune". Pour ceux qui sont les plus jeunes d'entre nous, c'est là où avait été tourné "La Boum". J'espère que cela vous rappelle de bons souvenirs. Ce lieu existe sous le square de l?Amérique Latine dans le 17e arrondissement. C'est un édifice célèbre. Il a également accueilli la discothèque dite "Main Jaune", dont je vous rappelais à l'instant le souvenir cinématographique. Or, depuis plusieurs années, la mairie du 17e arrondissement dénonce l'inoccupation de cet espace en raison de la perte d'opportunités regrettables, alors que Paris manque tant de foncier pour des activités. En dépit de son implantation souterraine, cet espace se révèle être en effet attractif en raison de son caractère atypique et de ses dimensions généreuses. Monsieur BROSSAT, ne me regardez pas comme cela parce que vous ne ferez pas de logement social à cet endroit-là. Croyez-moi !

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Mais non, il rêve sur "La Boum", Madame KUSTER.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Je vois votre regard. Il serait donc souhaitable que ce volume fasse l?objet d?un appel à projets innovants afin de le sortir de son abandon, sachant toutefois que la proximité de riverains impose des dispositions propres à garantir une absence de nuisances, notamment nocturnes, et considérant que le manque à gagner du maintien en friche de ce volume est difficilement justifiable auprès du contribuable parisien, alors que la Ville de Paris - on le sait tous - connaît une situation financière plus que tendue. Par ailleurs, nous avons eu beaucoup de sollicitations et propositions, que nous avons essayé de vous relayer, pour redonner vie à ce lieu. Malheureusement, toutes ces propositions sont restées à ce jour sans réponse de l?Exécutif. C'est pourquoi il nous a paru intéressant, au niveau de l'arrondissement, de revenir sur ce sujet, de proposer à nouveau à l?Exécutif de s'intéresser à cette ancienne discothèque dite "Main Jaune" pour - et j'espère, Monsieur MISSIKA, que nous aurons une oreille attentive - qu?elle fasse l'objet d'un appel à projets innovants. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Madame KUSTER, je voudrais vous rassurer tout de suite. Je me suis immédiatement tourné vers mon voisin de gauche pour lui dire : "C'est en sous-sol. On ne peut pas faire de logements sociaux". Vous soulignez le caractère atypique de l'espace de "La Main Jaune". En effet, ce site, non seulement est connu parce qu'il y a eu le tournage de "La Boum", mais il est connu pour d'autres raisons par beaucoup de gens dans cette Assemblée. Il présente de grandes contraintes en matière d'accessibilité et de sécurité incendie, ce qui veut dire que tout nouveau projet devra prévoir d'importants travaux de remise en état. Je vous rejoins sur la nécessité d'exploiter ces lieux, parce que ces lieux font partie de ce que l'on pourrait appeler "nos dernières frontières urbaines". Chacun sait que la question des sous-sols est un champ urbain essentiel et que j'y travaille avec les administrations concernées, la Direction de l'Urbanisme et la Direction de la Voirie depuis un certain temps. Dans cette dynamique, j'émets un avis favorable à votre v?u. Je demande aux services d'étudier la possibilité de l'intégrer dans un prochain appel à projets urbains innovants en conservant néanmoins la partie bowling, parce qu'il faut se rappeler qu'il y a un bowling qui fonctionne. Je reviendrai prochainement vers vous avec des précisions sur les modalités de cet appel à projets, mais nous votons aujourd'hui le principe de cet appel à projets.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur MISSIKA. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u avec un avis favorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est adopté. (2015, V. 399). Je vous en remercie. Je ne vous remercie pas, Madame KUSTER. Je vais chanter "Dreams are my reality" toute l'après-midi. C?est la chanson de "La Boum" !