Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2015 DLH 294 - Réalisation 15-17, rue Bertillon (15e) d'un programme de construction comportant 20 logements P.L.A.-I., 28 logements PLUS et 20 logements P.L.S. par ICF Habitat "La Sablière".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DLH 294 relatif à la réalisation d'un programme de construction de logements sociaux dans le 15e arrondissement. La parole est à Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Pardon, Monsieur le Maire, mais je fais deux interventions séparées. L?une porte sur le DLH 294 et la deuxième porte sur le couplage des DLH 338 et 345.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Allez-y.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire. Monsieur le Maire, faire du chiffre, encore du chiffre, toujours plus de chiffre, l?Exécutif parisien fait feu de tout bois pour tenter de tenir ses annonces électorales, quelles qu?en soient les conséquences sur l?équilibre sociologique et la qualité de vie au sein de quartiers saturés en logements sociaux. C'est dans le cadre de cette politique du chiffre, que la Maire de Paris, et M. BROSSAT, ont demandé aux bailleurs parisiens de valoriser leur patrimoine. C'est ainsi que nous avons découvert, à travers ce projet de délibération, un énième projet de logements sociaux sur le secteur Bertillon Castagnary qui n'a, une fois de plus, fait l'objet d'aucune concertation ni même d?information en amont avec la mairie du 15e arrondissement, que ce soit de la part de M. BROSSAT ou du bailleur I.C.F. Habitat "La Sablière". Une fois de plus, Monsieur le Maire, non seulement vous surajoutez des logements sociaux dans un secteur fragile, mais en plus vous faites l'impasse sur les habitants et leur cadre de vie. Pour situer le contexte, la rue Alphonse Bertillon, tout comme la rue Castagnary, bordent les voies ferrées. Côté impair, ces deux rues sont plantées de programmes de logements sur des centaines de mètres. Ils ont pour dénominateur commun leur destination sociale et se succèdent les uns après les autres en lieu et place du réaménagement urbain ambitieux de ce quartier, que le maire du 15e arrondissement, Philippe GOUJON, avait demandé à plusieurs reprises à la Maire de Paris. Dans le projet du 15, rue Bertillon que nous examinons, le bailleur est bien au diapason avec la Ville : les aménagements ne sont pensés que sous le seul prisme de la politique de densification sociale. Ainsi, alors que nous avons déjà côte à côte et adossés au plateau ferré Montparnasse un foyer de 197 studios livrés en 2011 et deux grands immeubles de 164 logements sociaux, vous nous proposez aujourd'hui de rajouter au milieu de ce linéaire une nouvelle construction de 68 logements S.R.U. Cet immeuble sera construit en lieu et place d?un parking souterrain dont la surface avait été aménagée, avec des bancs, des petits jeux pour enfants et quelques espaces engazonnés, tous ces espaces étant voués à la disparition et remplacés par un énième immeuble social. Vous comprendrez que, dans ces conditions, nous votions contre ce projet qui va supprimer 151 places de stationnement, contre ce projet de densification qui va impacter les habitants des immeubles sociaux existants de part et d'autre et obstruer leur vue, contre ce projet qui, au lieu d'améliorer le cadre de vie en renforçant la végétalisation et les espaces de convivialité, supprime un lieu de rencontre. Enfin, alors que nous venons d'adopter un plan de prévention du bruit dans l?environnement, nous voterons contre ce projet de construction adossé aux voies ferrées Montparnasse dont le trafic va augmenter de façon considérable avec la mise en service des nouvelles lignes à grande vitesse. Pour conclure, si nous nous opposons à l'urbanisme d'une autre époque que vous envisagez pour la rue Alphonse Bertillon, nous vous proposons en revanche, Monsieur le Maire, qu?en ce lendemain de COP 21, vous réalisiez en ce lieu un site dédié à la culture maraîchère ou un espace vert qui offre aux habitants un meilleur environnement que celui des voies ferrées, d'une centrale de C.P.C.U. et des blocs d'immeubles sans âme qui existent. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à M. Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Merci, Madame de CLERMONT-TONNERRE. C'est un débat que nous avons régulièrement, la place du logement social à Paris, la place du logement social dans le 15e arrondissement qui reste, je le rappelle, un arrondissement déficitaire dans ce domaine puisqu'il compte environ 16 % de logements sociaux. De quoi s'agit-il avec ce projet de délibération ? Il s'agit effectivement de produire 68 logements sociaux rue Alphonse Bertillon dans le 15e arrondissement, des logements sociaux d'ailleurs équilibrés puisqu'il y aurait 20 P.L.A.-I., 28 PLUS et 20 P.L.S, bref, des logements sociaux pour l'ensemble des catégories éligibles au logement social, des plus précaires jusqu'aux classes moyennes, logements sociaux qui seraient produits dans le cadre d'une optimisation foncière par I.C.F. Habitat "La Sablière" à la place d'une dalle de parking, ces derniers étant d'ailleurs pour la plupart vacants. Je vous rappelle, puisque vous parliez de COP 21, que cet immeuble sera évidemment en tout point conforme au Plan Climat Energie et qu?I.C.F. Habitat "La Sablière", le bailleur qui produira ces logements, accordera une attention toute particulière aux espaces verts et aux aménagements extérieurs. Je le dis en ayant sous les yeux ma collègue Pénélope KOMITÈS qui y est évidemment très sensible aussi. La toiture sera d'ailleurs entièrement végétalisée et, si nous le souhaitons, nous pourrons même réaliser une toiture végétalisée aménagée de type culture maraîchère. Bref, il me semble que nos points de vue peuvent tout à fait converger.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 294. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2015, DLH 294).