Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2015 DEVE 171 - DFA - Modifications apportées aux tarifs des droits d’entrée et des prestations de la Direction des Espaces verts et de l’Environnement.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DEVE 171 - DFA, concernant les modifications apportées aux tarifs des droits d'entrée et prestations de la Direction des Espaces verts et de l'Environnement.

Madame MOREL, vous avez la parole pour cinq minutes maximum.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire. Le projet de délibération DEVE 171 qui nous est présenté ici comporte trois volets. Le premier est l'intégration du jardin flottant de l'archipel des berges de Seine dans les lieux de prestige ouverts à la location. Le deuxième est l'introduction d'une nouvelle gratuité au titre du dispositif "Appel à projets, kiosques". Le troisième est la création d'une tarification de prix de repas pour la demi-pension de l'école du Breuil. Si le deuxième et le troisième volet ne nous posent pas problème, nous souhaitons revenir ici sur le premier volet, c'est-à-dire l'intégration du jardin flottant de l'archipel des berges de Seine dans les lieux de prestige ouverts à la location. La liste des lieux de prestige ouverts à la location est déjà bien étoffée. Nous n'en citerons que quelques-uns : l'orangerie du parc de Bagatelle, ainsi que celle du parc André-Citroën et du parc de Bercy, le delta et le pavillon du parc floral. Le jardin flottant de l?archipel des berges de Seine est un espace vert totalement accessible aux personnes à mobilité réduite. Inauguré en juin 2013, c'est un projet qui a émergé au c?ur des quais de Seine pour les transformer en un lieu de vie dans un lieu de promenade et de détente. Cet archipel flottant est composé de cinq îles représentant chacune une végétalisation distincte, mais toujours fidèle à la flore présente sur les bords de Seine. C'est donc un endroit paisible sur les bords de Seine, qui sont classés au patrimoine mondial de l'humanité. Or, que nous propose-t-on ? C'est de priver le grand public d'un magnifique espace vert, car il est évident que ce magnifique jardin remportera un vif succès auprès des privés, des "fashion weeks" et autres toujours à la recherche de nouveaux lieux de prestige parisiens. Je ne révèlerai rien en réaffirmant ici le besoin vital de la Capitale en espaces verts ouverts à tous les Parisiens. Les Ecologistes demandent donc un vote différencié sur ce projet de délibération et nous voterons contre le premier volet d'intégration du jardin flottant de l'archipel des berges de Seine dans les lieux de prestige ouverts à la location, afin de conserver cet espace ouvert au public, aux Parisiennes et aux Parisiens. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire. Effectivement, c'est un projet de délibération avec plusieurs tarifs. Je vous rappellerai le second qui introduit une gratuité du dispositif "appel à projets, kiosques", que j'ai lancé avec mes collègues pour dynamiser la vie culturelle, sportive et associative. On est très loin de la privatisation dans les espaces verts. Concernant le jardin flottant de l'archipel des berges de Seine, c'est effectivement un lieu qui, compte tenu de sa situation privilégiée dans le c?ur de Paris et de son originalité, nous permet d'envisager une ouverture à une location temporaire. Il n'est pas question de privatiser, Madame MOREL, l'archipel toute la journée ou même toute la nuit, de manière à contribuer à mettre en valeur cet espace par l'accueil d'événements privatifs extrêmement ponctuels. Le tarif qui a été évalué, s'est appuyé sur l'actuelle grille des tarifs des lieux de prestige qui sont loués par la DEVE. Compte tenu de sa localisation exceptionnelle, ce tarif a été fixé de manière délibérée, de manière assez élevée, puisqu'on est à 26 euros par mètre carré pour une demi-journée, avec des restrictions extrêmement fortes, c'est-à-dire une interdiction des nuisances sonores, le respect des contraintes horaires. Elle rassemble un certain nombre d'obligations légales et réglementaires liées en matière de sécurité, de salubrité publique et de contraintes extrêmement spécifiques liées à ce lieu et, notamment dans ce cadre, au respect de la végétation de ce jardin.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 171 - DFA. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Vous souhaitez un vote disjoint sur les trois tarifs ? Il faut un volet écrit du vote disjoint que vous demandez, car je ne peux pas improviser un vote disjoint. Pour le PV, cela vous convient, Madame MOREL ? Très bien. Je mets aux voix, à main levée, le projet DEVE 171 - DFA avec les détails qui seront passés par écrit et intégrés au PV. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le groupe Ecologiste vote contre l'intégration du jardin flottant de l'archipel des berges de la Seine dans les lieux de prestige ouverts à la location. Le projet de délibération est adopté. (2015, DEVE 171 - DFA). Je vous remercie.