Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif au contrôle et à la traçabilité de l'abattage d'animaux.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous allons maintenant passer à l?examen de v?ux non rattachés, notamment le v?u référencé n° 76 relatif au contrôle et à la traçabilité de l?abattage d?animaux. Et là, je donne la parole à M. Jacques BOUTAULT, pour le groupe Ecologiste de Paris.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Madame la Maire, chers collègues, si les abattoirs avaient des fenêtres, nous mangerions sans doute tous beaucoup moins de viande. C?est ce qu?a voulu révéler l?association "L-214", qui a filmé récemment à l?intérieur d?un abattoir, celui d?Alès, révélant des pratiques cruelles et illégales envers les animaux destinés à la consommation humaine, et ces pratiques se doublaient de risques sanitaires importants pour les consommateurs. Par exemple, ces images insoutenables d?un cheval gisant dans une eau saumâtre, agonisant, se vidant de son sang par soubresauts, dans l?indifférence du personnel, trop occupé à maintenir le rythme consistant à trancher la gorge des vaches peu disposées à se laisser faire, vaches suspendues par une patte. Ces images nous ont tous et toutes choqués, et malheureusement, elles sont beaucoup plus fréquentes que l?on ne l?imagine, puisque la Direction générale de l?alimentation, qui dépend du Ministère de l?Agriculture et qui procède au contrôle de la protection animale et de la sécurité sanitaire, est dotée d?un nombre d?agents de contrôle en nombre largement insuffisant, puisqu?ils se montent à 60 pour l?ensemble de la France. Aussi, de manière à garantir que les viandes qui sont consommées, et notamment dans la restauration scolaire à Paris, mais aussi dans les restaurants municipaux et vendues dans toutes les boucheries parisiennes, soient aux normes en vigueur en matière d?abattage et de respect de la souffrance animale, nous souhaitons, Madame la Maire, que vous preniez contact avec les autorités compétentes, de façon à ce que des garanties supplémentaires soient données pour que la viande que nous achetons à Paris provienne d?animaux abattus dans des conditions qui ne soient pas des conditions absolument insoutenables et aussi illégales. Merci.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Monsieur BOUTAULT. Je donne la parole à Mme Célia BLAUEL pour vous répondre.

Mme Célia BLAUEL, adjointe. - Merci, Madame la Maire, et merci, Monsieur le Maire, pour ce v?u qui, effectivement, met en lumière une problématique très spécifique. Nous avons tous été marqués par ces images terribles de l?abattoir d?Alès au mois d?octobre dernier et évidemment, malgré une certaine évolution en termes législatifs, puisque l?année dernière, les animaux se sont enfin vus reconnaître dans le Code civil le statut d?êtres vivants, et non plus de biens mobiliers, il y a encore beaucoup à faire sur ce sujet. Notamment, cela nous confirme la nécessité de travailler à une réelle politique exemplaire en termes d?achats pour notre collectivité. A ce titre, je souhaitais d?abord vous rassurer puisqu?effectivement, l?intégralité des produits achetés aujourd?hui par la Caisse des écoles provient d?abattoirs agréés par l?Union européenne et contrôlés par les services vétérinaires français. Vous l?avez dit : il y a un problème d?effectifs dans ces services, et bien que ce ne soit pas directement la compétence de la Ville, nous nous sommes tournés vers la DGAL, qui nous a bien confirmé de nouveaux recrutements en 2015 et en 2016 afin de travailler à ces questions-là. Je souhaitais aussi préciser que cette labellisation fait l?objet d?un contrôle systématique par la Caisse des écoles qui, à réception des marchandises, vérifie l?estampillage sur l?ensemble des lots. Egalement, nous avons une garantie supplémentaire avec l?action d?achats en termes bio et Label rouge que nous menons dans le cadre de la mise en ?uvre du plan d?alimentation durable. C?est une action d?ailleurs que nous allons prolonger avec la mise en ?uvre du nouveau plan sur la période 2015-2020, avec une réflexion à la fois sur la mise en ?uvre du plat végétarien, mais aussi la rédaction d?un carnet du plat protidique, que je vous inviterai vraiment à consulter, qui donnera conseils, techniques d?achats, etc., pour l?ensemble de nos gestionnaires. Dans la mesure où votre v?u, du coup, est satisfait en partie, mais aussi s?inscrit totalement dans la dynamique que nous avons engagée, je rendrai un avis favorable, si toutefois vous acceptiez l?amendement dont nous avons eu l?occasion de nous parler. Je vous propose de retirer le troisième tiret, dont la rédaction ne permet pas qu'il soit tout à fait satisfait dans le cadre des missions strictes de la Ville. Sous réserve d?acceptation de cet amendement, je rendrai un avis favorable à votre v?u, avec plaisir.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci, Célia BLAUEL. Je vais donc mettre aux voix le v?u n° 76 avec cet amendement de formulation. Vous en êtes d?accord, Monsieur le Maire ?

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Oui, Madame la Maire, je suis d?accord pour cet amendement.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? La proposition de v?u est adoptée. (2015, V. 370). Je n?ai pas vu quel était le vote de l?UMP sur ce v?u. Pardon, des Républicains. Ils sont occupés. Peut-être que cela ne vous concerne absolument pas, mais je voudrais quand même savoir, pour la clarté des débats, quel est votre vote sur le sujet. J?ai l?impression que cela ne vous concerne toujours pas. Y a-t-il quelqu?un dans le groupe les Républicains ? Toujours pas ! Ça fait du bien de le savoir ! Si vous pouviez suivre les débats et nous permettre de connaître votre position au moment où on a besoin de la connaître, ce serait encore beaucoup mieux. Donc vous êtes pour. Très bien. Donc, le v?u est adopté. Il n?y avait pas de suspens, mais enfin, je préfère savoir qui vote sur quoi.