Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2015
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif à la propreté Faubourg Saint-Denis/Château d'Eau.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2015


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons à présent le v?u n° 107 relatif à la propreté faubourg Saint-Denis/Château d'Eau. Je donne la parole à Mme Déborah PAWLIK, pour deux minutes.

Mme Déborah PAWLIK. - Merci, Monsieur le Maire, chers collègues, le v?u que je présente aujourd'hui a été adopté en Conseil d'arrondissement le 14 septembre dernier. J?avais fait le choix de le déposer lors du Conseil de Paris du mois de novembre, puisqu'il était alors question qu'au cours de cette séance, le plan d'action de votre majorité en matière de propreté nous soit présenté. Il faisait donc sens d'intégrer ce v?u dans une discussion d'ensemble consacrée à la propreté à Paris. Malheureusement, il semblerait qu'une fois de plus, la présentation de ce plan ait été reportée, mais nous ne pouvons plus attendre et les habitants du quartier Faubourg-Saint-Denis/château d'Eau ne veulent plus attendre non plus. Je crois, Monsieur le Maire, que si Bertrand DELANOË passait dans ce quartier aujourd'hui, il reconnaîtrait sans mal, comme il l?a déjà fait, que la propreté n'y est pas satisfaisante. Et, c'est peu dire : corbeilles de rue qui débordent, dépôts sauvages, épanchements d?urine, y compris à proximité des écoles. La liste des points noirs est très longue. En octobre 2014, une pétition a été lancée par des habitants du quartier et a recueilli plus de 1.000 signatures. Elle a été réactivée il y a quelques semaines, aucune mesure n'ayant permis de connaître une amélioration, même minimale. Alors, oui, il est temps que des actions supplémentaires soient spécifiquement envisagées par la D.P.E., pour ce quartier et ce, dans un délai raisonnable, et durant le temps nécessaire afin de permettre aux riverains de retrouver quiétude et sérénité. Il apparaît notamment incontournable aujourd'hui que des actions de verbalisations importantes puissent être entreprises. Car non, tout ne peut pas toujours être réglé par la prévention et il est des circonstances où une campagne de répression est la seule solution pour que la situation revienne à la normale. Par ailleurs, les dépôts sauvages demeurant un fléau majeur dans ce quartier, un enlèvement plus rapide doit être envisagé lorsque de tels dépôts sont constatés. Je ne peux accepter aujourd'hui, Monsieur le Maire, que la saturation des habitants de ce quartier soit arrivée à un tel point qu?ils envisagent de partir, exaspérés de devoir amener leurs enfants à l?école en zigzagant entre les dépôts d?ordure et les épanchements d'urine. Il est donc plus que temps d'agir en faveur de la propreté de ce quartier. Et c'est tout le sens et l'objet de ce v?u.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à M. Mao PENINOU.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Oui, merci, Monsieur le Maire. Le quartier du Faubourg Saint-Denis/Château d'Eau a fait l'objet d'une attention particulière de la part de la mairie du 10e arrondissement ces derniers mois. Dans ce cadre, et dans le cadre de la mise à jour du plan de propreté, ce secteur a été identifié comme prioritaire. J'ai d'ailleurs participé moi-même aux réunions de ce plan de propreté à la mairie du 10e arrondissement, à l?invitation de Rémi FÉRAUD, je l?en remercie. Il bénéficie donc de prestations renforcées et d'une vigilance appuyée des inspecteurs verbalisateurs. A la demande du maire du 10e, une collecte supplémentaire des corbeilles de rue a été mise en place dans ce quartier dès 2014. Toujours à sa demande, depuis le 2 novembre dernier, une tournée supplémentaire quotidienne et systématique de collecte des objets encombrants est réalisée en fin de journée, en complément des tournées quotidiennes dites classiques. Enfin, afin de sensibiliser les habitants et les usagers au respect de la propreté, ce quartier a été spécifiquement choisi pour la première édition de l'opération parisienne "Paris fais-toi belle" le 23 mai dernier. En résumé, un plan d?action renforcé est déjà mis en ?uvre sur ce quartier et tout ceci vous a déjà été indiqué, Madame PAWLIK, en conseil d'arrondissement. Je ne considère pas que le Conseil de Paris soit le lieu pour débattre de la propreté de tel ou tel quartier, en revanche, je suis toujours très ouvert à la propreté en général à Paris et aux moyens afférents. En fonction de l'ensemble de ces éléments, j'émets un avis défavorable.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup. Madame PAWLIK, maintenez-vous votre v?u ?

M. Mao PENINOU, adjoint. - Je n?ai pas demandé le retrait, j?émets un avis défavorable.

Mme Déborah PAWLIK. - Non, Monsieur le Maire, je maintiens mon v?u. Je suis tout de même un peu surprise, puisque ce v?u avait été adopté en Conseil d'arrondissement, donc je m'étonne quand même de cette contradiction au sein même de la majorité sur cette question d'importance.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 107 assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui s?abstient ? Qui est contre ? Le v?u est rejeté.