Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DLH 8 - Location de la parcelle communale 23-27, rue de l'Evangile - 2, rue des Fillettes (18e) - Division foncière, déclassement et bail emphytéotique.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DLH 8 et l?amendement n° 31 qui y est rattaché. Il s?agit de la location de la parcelle communale 23-27, rue de l'Evangile, 2 rue des Fillettes dans le 18e arrondissement. La parole est à M. Pascal JULIEN, puis à M. Eric LEJOINDRE.

M. Pascal JULIEN. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit d?un îlot bordé de quatre rues, sur lesquelles il y a une dizaine d?équipements municipaux, plus du logement social existant, et trois de ces équipements vont subir des travaux plus ou moins importants. Et notamment, la DJS refait complètement le centre d?animation, le délocalise à l?autre bout de l?îlot ; la Petite enfance détruit la crèche, l?équipement existant, et se prépare à le reconstruire avec un immeuble de logement social ; quant au gymnase lui-même, il va s?étendre sur des terrains laissés vacants notamment par le centre d?animation.

Eh bien, figurez-vous que les directions de la Ville ont travaillé parallèlement, sans se concerter, alors que les équipements sont extrêmement voisins, qu?une étude de faisabilité de "R+8" a été faite, mais sans que l?on sache, du côté du centre d?animation, s?il y aura des effets d?ombre, par exemple, dessus. Bref, il y a quand même eu un manque de coordination au sein des services de la Ville et on peut le regretter.

Et évidemment, tout cela a démarré sans aucune concertation ni avec les riverains, ni même d?ailleurs, on peut le dire, avec les élus, mais ayant eu vent de cette affaire, j?ai insisté à plusieurs reprises auprès du maire et de son adjoint. Une réunion de concertation, en tout cas, d?information, a eu lieu. On y voit un peu plus clair dans les projets, mais un peu plus seulement.

Par exemple, pourquoi ne refait-on pas le centre d?animation tout en laissant l?ancien en activité, alors que c?est possible ? On ne sait pas, pour l?instant. Il y a plusieurs questions, comme cela, qui restent en suspens. Et on ne sait pas si les deux crèches vont être surmontées, vont s?intégrer dans un "R+1", "R+3", "R+8". "R+8" maximum : c?est tout ce que l?on sait. Bref, beaucoup d?incertitudes. Et le projet de délibération qui nous est proposé nous demandait tout simplement un chèque en blanc, qu?on donnait à la Maire de Paris pour mener son affaire. Alors, c?est cela que nous n?avons pas voulu. C?est pourquoi nous avons déposé un amendement - j?en parlais tout à l?heure à l?occasion de la DFPE 182 -, amendement qui prévoit bien que le bailleur devra concerter la population et que tout cela reviendra devant le conseil d?arrondissement et devant le Conseil de Paris, de telle sorte que l?on sache pourquoi on vote. Une fois que cette garantie nous a été donnée, c?est sans aucune difficulté que les écologistes peuvent voter ce projet de délibération. Nous avions voté contre en Conseil d?arrondissement, parce qu?il n?y a pas de possibilité d?amender en conseil d?arrondissement. On a cette possibilité au Conseil de Paris. Nous l?avons utilisée. Nous avons trouvé un accord, donc il n?y a pas de difficulté. Nous serons très attentifs. On ne peut pas conclure sur la suite. Attendons que des propositions nous soient faites. Ce que je peux dire, c?est qu?évidemment, si on nous balance un mur "R+8" qui vient obstruer un quartier qui est très sensible et qui a besoin d?aération, qui a besoin d?un urbanisme aéré, on aura sans doute une opposition sur ce point, mais enfin, nous ne sommes pas fermés à des évolutions. Reste à ce qu?on nous montre quelles évolutions sont envisagées par la Mairie de Paris. Nous voterons donc ce projet de délibération dans ces conditions.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. Eric LEJOINDRE.

M. Eric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire. Chers collègues, quelques mots simplement, puisque je partage l?essentiel de ce qu?a dit Pascal JULIEN. Je ne vais donc pas y revenir. Il est évidemment essentiel sur ce projet, mais comme sur tous les projets qui sont menés dans le 18e, que la concertation se fasse et qu?elle ait lieu. Elle a commencé, comme Pascal JULIEN le disait, et je voulais saluer le travail de mon adjoint Michel NEYRENEUF, qui a pris ce sujet-là, en plus de tous les autres, à bras-le-corps pour s?assurer que le projet qui sera soumis à notre vote soit conforme à l?intérêt général de ce quartier, et ce sera le cas. Je suis très heureux que nous puissions formaliser plus encore la nécessité qu?il y a à concerter, même si je n?avais aucun doute sur le fait que dans la rédaction antérieure, tout cela serait fait aussi, mais enfin, cela ne fait jamais de mal de spécifier encore plus les choses. Et donc, je voterai bien sûr également cet amendement et ce projet de délibération.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. Ian BROSSAT pour vous répondre.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Monsieur le Maire, cher Pascal JULIEN, cher Eric LEJOINDRE, un amendement est proposé par nos collègues du groupe Ecologiste de Paris pour préciser les modalités de concertation liées au devenir de la parcelle communale située au 23-27, rue de l?Evangile dans le 18e arrondissement. Cette parcelle fait l?objet d?un projet de construction d?un immeuble comprenant des places de crèche, des logements et des places de stationnement.

Le projet architectural et paysager - j?insiste - reste entièrement ouvert à ce stade afin d?assurer la meilleure intégration dans le paysage urbain environnant. Les études viseront en particulier à préciser les volumes qui seront construits et à qualifier les espaces verts qui seront reconstitués dans leur intégralité, dans une logique de continuité avec le square et l?école voisins.

Je suis donc très favorable à l?amendement déposé par Pascal JULIEN. Il me paraît absolument indispensable de concerter très largement les riverains sur ce projet. A cet égard, je tiens à préciser à quel point nous sommes ouverts : rien n?a été décidé en termes de hauteur ou de compacité. L?articulation avec l?équipement petite enfance devra bien sûr être travaillée. Les surfaces d?espaces verts seront intégralement préservées. C?est la raison pour laquelle je vous propose de voter ce projet de délibération et l?amendement qui lui est rattaché.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait !

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 31, déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d'amendement n° 31 est adoptée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 8 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2016, DLH 8).