Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAC 413 - Subvention (235.000 euros) et avenant à convention avec l'association "Halle Saint-Pierre" (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DAC 413 porte subvention et avenant à la convention avec l'association "Halle Saint-Pierre". Danièle PREMEL a la parole.

Mme Danièle PREMEL. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, la Halle Saint-Pierre est une structure culturelle atypique, tant par son histoire, garage du service municipal de la propreté, son architecture de style Baltard et son projet qui est une référence à l'art brut grâce à ses expositions temporaires et à sa librairie spécialisée dans la diffusion d'ouvrages dédiés à cette forme d'art et à la création hors norme.

A ce titre, la Ville de Paris depuis 1986, date de l'ouverture du projet actuel, a toujours soutenu l'association "Halle Saint-Pierre", même dans ses moments difficiles, et a accepté d'être le seul financeur alors que le public, lui, est majoritairement non-parisien.

Le programme 2016 est riche, composé de trois expositions temporaires et de deux expositions à la galerie, de sept expositions en relation avec le domaine de l'édition au sein de la librairie et deux cycles de conférences : une sur "Art et Thérapie", l'autre sur "le surréalisme".

Si la Halle Saint-Pierre doit continuer à être soutenue au regard de sa place dans Paris et Montmartre, permettez-moi un regret et deux questions. Nous n'avons qu'un bilan financier joint au projet de délibération. Les deux documents que nous avons pu consulter, intitulés "bilan culturel" et "programmation" de ces deux dernières années ne nous apprennent rien sur le projet associatif lui-même, sur la fréquentation du public, sur les collaborations avec les acteurs et les partenaires locaux et sur les initiatives de la Halle Saint-Pierre pour faciliter l'accès des populations aux activités de la Halle Saint-Pierre et à la culture en général dans un souci d'ouverture à tous les publics. Ce qui est nommé "bilan" n'est, en fait, que le déroulé de la programmation, réalisé sans analyse. Nous aurions aimé connaître la politique de l'accueil du public et les moyens mobilisés pour accéder à ce type d'art, par exemple, à travers des médiateurs culturels ou autre solution, pour qu?un public non-initié puisse cheminer vers l'art brut auquel se réfère la Halle Saint-Pierre. Le groupe PCF - Front de Gauche votera le projet de délibération au regard de la programmation qui est intéressante et ayant une place particulière dans le champ artistique et culturel. Nos regrets et questions ne remettent pas en cause la subvention cette année, mais cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des clignotants et des appels pour l'année prochaine. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président.- Merci. La parole est à M. Bruno JULLIARD, pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Il s'agit aujourd'hui, par ce projet de délibération, d'accorder le solde de subvention à la Halle Saint-Pierre pour un montant total de 470.000 euros. La Halle Saint-Pierre est un lieu de référence pour l'art brut à Paris. C'est d'ailleurs un lieu précurseur puisque cela fait maintenant plus de 20 ans que l?association que vous venez de citer défend cette esthétique aujourd'hui très à la mode, certes, et très en vogue sur le marché de l'art, mais cela n'était pas encore le cas il y a 20 ans. La Halle Saint-Pierre explore inlassablement l'art brut mais aussi ce qu'il y a autour et ce que sa directrice, Martine LUSARDY, appelle l'art singulier. Les expositions proposées, parce qu'elles représentent des artistes hors norme, nous invitent à réinterroger nos croyances, notre histoire, notre vision même de l'art. La fréquentation, vous l'avez soulignée, est importante puisqu?en 2015 elle a reçu un peu plus de 120.000 visiteurs. On y croise à la fois des touristes, des amateurs éclairés, un public un peu plus "underground", notamment lorsqu?il y a des expositions comme par exemple le mois dernier qui relèvent plus du tatouage ou du magazine "Hype", et qui fonctionnent remarquablement bien. Nous sommes très heureux de soutenir cet établissement, son association et sa directrice. Nous avons pleine confiance dans le travail réalisé par les équipes de la Halle Saint-Pierre. Cela dit, j'entends complètement ce que vous nous dites, notamment le besoin plus que légitime d'information de notre Assemblée et des élus, et je regrette avec vous que les documents transmis par la Halle Saint-Pierre soient insuffisants pour éclairer la totalité de ses activités. Je le dis avec d?autant plus de tranquillité que j'ai rendu visite aux équipes le mois dernier je crois, et j'ai discuté avec elles de l'ampleur des activités qui sont très conséquentes et qui méritent d'être explicitées. Je proposerai que la DAC puisse revenir vers vous et les membres de la 2e Commission pour une information complète des activités de la Halle Saint-Pierre et pour qu?en effet nous puissions les années qui viennent continuer ce soutien en étant pleinement éclairés sur la plénitude des activités de la Halle Saint-Pierre.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 413.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAC 413).