Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DAC 486 - DASCO 102 - Signature d'une convention cadre de partenariat entre la Ville de Paris et France Télévisions.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2010


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAC 486 - DASCO 102 relatif à la signature d?une convention cadre de partenariat entre la Ville de Paris et France Télévisions.

La parole est à Mme Laurence GOLDGRAB.

Mme Laurence GOLDGRAB. - L'éducation artistique comme j'ai déjà eu l'occasion de le souligner à plusieurs reprises au sein de cette Assemblée, fait partie des priorités de la Ville de Paris. En septembre dernier, la Mairie de Paris a mis en place un programme éducatif tout à fait novateur intitulé : "l'art pour grandir". "L'art pour grandir" a pour but de développer des liens durables entre les écoles, les centres de loisir et les institutions culturelles de la Ville, notamment par le biais de jumelages.

Depuis la rentrée 2009, 11 projets de jumelages entre des établissements scolaires et des institutions culturelles de la Ville ont été mis en place dans tous les domaines : musique, théâtre, cinéma, photo, musée, etc. Les enfants de 244 écoles élémentaires, 36 collèges, et 130 centres de loisirs ont été amenés à travailler avec leurs enseignants et éducateurs, en lien avec des institutions culturelles, sur des projets pédagogiques et culturels tout au long de l?année scolaire.

Ceci donne lieu, alors que l'année scolaire touche à sa fin, à de nombreux événements, tels que des concerts, spectacles et expositions. Je citerai en exemple que les enfants de 110 centres de loisirs ont participé au jumelage avec 10 musées parisiens, et ont travaillé pendant toute l?année scolaire autour d'un lieu ou d'une technique.

Les travaux des enfants ont déjà fait l'objet d'une présentation dans le musée choisi. Les meilleurs travaux ont été sélectionnés pour être exposés au Petit Palais.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame, pouvez-vous conclure, s'il vous plaît ?

Mme Laurence GOLDGRAB. - Saluons à ce titre les équipes des musées, qui s?investissent pleinement pour cette action et ont mis en place deux cycles de formation pour les animateurs des centres de loisirs.

"France Télévisions", par le biais de son site Internet "curiosphère.tv" met gratuitement à disposition des enseignants et éducateurs de centres de loisirs, mais aussi des parents, des vidéos et ressources éducatives en tout genre, ces éléments interactifs pédagogiques et ludiques ont pour but de venir en appui aux adultes dans leur démarche éducative et artistique vis-à-vis des enfants.

En tout, ce seront plus de 600 vidéos qui sont en ligne, dont 200 liées à l'art et la culture. Très intéressant aussi, "France Télévisions" pourra assurer la captation de certains projets du programme "Art pour grandir" et en assurer l?éditorialisation.

Je veux simplement vous dire qu'Internet doit être un outil pédagogique et ludique au service de l'éducation des enfants. C'est précisément ce que propose ce projet de délibération. A l'heure d'Internet, et plus que jamais, nous devons éduquer les enfants à la diversité des cultures afin qu?ils résistent, je l'ai déjà dit à cette tribune, à l?uniformisation et au formatage que nous impose la société de consommation et de marketing.

J'aimerais souligner que ces opérations n'auraient pu voir le jour sans un partenariat exemplaire entre les services de la D.A.C. et de la D.A.S.C.O. ainsi que les adjoints concernés : Colombe BROSSEL, Danièle POURTAUD et Christophe GIRARD.

Je vous invite à voter favorablement ce projet de délibération.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je vous ai précipité et je vous prie de m?en excuser parce que j?ai fait une erreur : je pensais que c'était un v?u et c'était un projet de délibération, mais vous avez tenu un temps normal.

Je donne donc maintenant la parole à Mme Danièle POURTAUD et ensuite à M. Christophe GIRARD.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Je remercie Laurence GOLDGRAB de nous donner l'opportunité de vous présenter le nouveau programme d'éducation artistique de la Ville de Paris : "L'art pour grandir".

J'associe bien évidemment à cette présentation Christophe GIRARD et Colombe BROSSEL qui imaginent et portent avec moi cette politique culturelle en direction des plus jeunes.

Je rappelle d'ailleurs que ce vaste plan pour l'art à l?école est un des grands engagements de notre contrat de mandature.

Est-il nécessaire de rappeler que toutes les enquêtes sur les pratiques culturelles des Français montrent que, ni la multiplication de l'offre culturelle ni les politiques tarifaires ne suffisent à créer l'égalité réelle face à la culture. C'est par l'éducation artistique, la sensibilisation et la pratique dès le plus jeune âge que l'on peut favoriser l?accès de tous à la culture. Nous sommes convaincus qu'il s'agit d'un vecteur majeur pour lutter contre l?échec scolaire et la reproduction des inégalités sociales.

Plus que jamais, nous pensons qu'il est nécessaire d'installer la culture au c?ur de notre société. En période de crise, quand l'ascenseur social est en panne, que les diplômes ne suffisent plus, c'est bien souvent la culture qui fait la différence et garantit l'épanouissement personnel et la réussite professionnelle.

Je remercie donc Laurence GOLDGRAB d'avoir évoqué l'ampleur et la multiplicité des opérations qui touchent toutes les disciplines de ce programme "L'art pour grandir".

Je ne résiste pas au plaisir de citer trois opérations d'ampleur de cette année, car je pense qu'il est important pour chacun des élus d'en avoir connaissance, puisque nous avons essayé de couvrir tout le territoire parisien.

Je citerai donc en premier lieu l'exposition du fonds municipal d'art contemporain dans les écoles, qui a eu lieu dès le début de l'année scolaire 2009-2010 et qui a concerné 29 écoles maternelles dans les 11e, 12e, 13e, 19e et 20e arrondissements, ainsi que des écoles élémentaires et des collèges. Dix-neuf de ces établissements étaient situés en réseau d'éducation prioritaire ou en réseau "Ambition réussite".

Je voudrais citer maintenant deux autres opérations, qui trouveront leur aboutissement dans deux expositions qui ouvrent cette semaine. Laurence GOLDGRAB en a cité une, mais j'espère que vous serez nombreux pour les deux opérations.

L'action "Photo de classe, photo de groupe", qui a permis de sensibiliser 620 enfants aux techniques de la photographie sous la houlette de professionnels. L'ensemble de ces travaux fera l'objet d'une exposition au "104" à partir de demain et jusqu'au 19 juin.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame ?

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, rapporteure. - Et le projet "Au pays des musées"* qui associe dix musées de la Ville et 110 centres de loisirs, chaque centre étant jumelé avec un musée. Les enfants ont été invités à découvrir les ?uvres des musées et à élaborer ensuite leur propre création.

C'est le rendu de ces travaux qui sera présenté au Petit Palais dans une grande exposition qui sera inauguré ce mercredi 9 juin à 14 heures 30. J'espère pouvoir également vous y donner rendez-vous à tous.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, rapporteure. - Effectivement, je ne serai pas tellement plus longue.

Avec Christophe GIRARD et Colombe BROSSEL, je souhaite remercier, comme l?a fait Laurence GOLDGRAB, la Direction des Affaires culturelles et la Direction des Affaires scolaires, qui ont su nouer un partenariat de long terme pour mener à bien ce nouveau programme.

Elle a rappelé à quel point l'investissement des personnels de la Ville est la garantie du succès. Je voudrais saluer tous les agents, les bibliothécaires, les animateurs des centres de loisirs, les professeurs de la Ville de Paris mais également les services pédagogiques des musées qui se sont tous mobilisés sur ce programme.

Pour ce programme que nous avons l'ambition de développer encore l'année prochaine, en couvrant 40 % des centres de loisirs et des établissements scolaires, nous avons effectivement cherché à nouer de nombreux partenariats.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Vous êtes à 4 minutes 30.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, rapporteure. - Le premier vous est présenté à travers ce projet de délibération, c?est le partenariat avec "France Télévisions". Je sais que Christophe GIRARD va y revenir plus longuement et je lui cède donc la parole.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GIRARD, comme beaucoup de choses ont été dites...

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - J'ai compris le message.

Alors, je serai extrêmement court, dans un genre différent de Mme POURTAUD.

Le principe de cette convention de partenariat est simple. Trois mots : nous sommes évidemment heureux que la culture soit transversale et partagée. Ainsi, comme l'ont dit Laurence GOLDGRAB et Danièle POURTAUD, ce programme est mené de concert avec la délicieuse, pétillante et primesautière adjointe aux savoirs, Colombe BROSSEL.

(Rires dans l'hémicycle).

Preuve que les institutions culturelles, patrimoniales et scolaires peuvent travailler étroitement ensemble, tout en donnant des résultats spectaculaires.

Ce qui est intéressant dans cette coopération avec France 5, service public audiovisuel, c'est que ces films - la Ville met à disposition les contenus - sont diffusés sur son site Internet dédié, qui s?appelle "curiosphère.tv", qui offre plus de 600 vidéos, dont plus de 200 liées à l'art et la culture au format multiple. Ces contenus sont accessibles gratuitement pour une utilisation dans un cadre scolaire ou chez-soi.

"Curiosphère.tv" est alimentée en permanence par de nouveaux contenus interactifs, issus de programmes diffusés par France 5 ou mis au point par des partenaires publics et privés. France 5 a investi Internet comme média éducatif principal, car il permet désormais de véhiculer de la vidéo avec la même efficacité que l'antenne.

De plus, Internet permet l'accès permanent à l'information, l'association de contenus de différentes natures et la pratique de l'interactivité. C'est ainsi, et je conclus, que les opérations "L'art pour grandir", que nous menons, par exemple, avec le Théâtre du Châtelet, le Théâtre de la Ville, l'ensemble orchestral de Paris, le Fonds municipal de l?art contemporain ou encore les talents lyriques de Christophe ROUSSET pourront trouver leur place sur ce site Internet, faisant l'écho à notre projet de salle immatérielle.

Je vous remercie.

Et je vous remercie de m'avoir écouté si brièvement.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 486 - DASCO 102.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DAC 486 - DASCO 102).

Comme nous venons de prendre une demi-heure de retard, le timing est prévu de finir à 22 heures. Je le dis de façon à ce qu?on ne prenne plus de retard et plutôt qu?on essaye de rattraper une partie de ce retard.