Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à l'instauration d'un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2010


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux référencés n° 12 et n° 12 bis dans le fascicule, déposés respectivement par le groupe "Les Verts" et par l'Exécutif, relatifs à l'instauration d'un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires.

La parole est à M. Jacques BOUTAULT, pour une minute.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Lorsqu'on demande à Yan Arthus BERTRAND quelles sont les trois mesures simples que chacun peut prendre pour protéger l'environnement, il répond : moins rouler en voiture, économiser l'eau, et manger moins de viande.

En effet, 70 % des terres agricoles dans le monde sont aujourd'hui consacrées à l'élevage. Elevage industriel qui produit 18 % de rejets de gaz à effet de serre. On sait aussi qu'il faut 10 protéines végétales pour fabriquer une seule protéine animale et qu'un kilo de viande demande pour être fabriqué 1.500 litres d'eau.

En France, un excellent buffet végétarien suivi d'un débat a récemment été organisé à l'Assemblée Nationale rassemblant des parlementaires de tous bords, "Verts", PS, et U.M.P. Tous se sont prononcés pour une journée sans viande par semaine, insistant sur le problème de santé induit par notre alimentation trop carnée. De fait, plusieurs villes dans le monde, Sao-Paulo, San-Francisco, New York, le Cap se sont déjà prononcées pour une journée avec un repas végétarien chaque semaine et le mettent en ?uvre dans le cadre de leurs responsabilités municipales.

En place depuis 2009 dans le 2e arrondissement, les repas végétariens recueillent le plein assentiment des jeunes convives. Ils adorent les raviolis au tofu, les tartes aux trois fromages, quant aux pizzas végétariennes, ils en raffolent !

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur BOUTAULT.

Pour vous répondre la parole est à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - C'est donc un v?u de l'Exécutif qui est la poursuite du dialogue que nous avons commencé et du débat à avoir en 7e Commission et qui permet d'intégrer un certain nombre d'éléments qui peut-être n'étaient pas suffisamment présents dans le v?u que vous aviez présenté. C'est donc pourquoi je vous présente ce v?u de l'Exécutif que nous pourrions voter ensemble si vous acceptiez de retirer le vôtre, en prenant en compte le fait qu'un certain nombre de caisses des écoles fournissent déjà des repas dits végétariens ou en tout cas sans viande et sans poisson le midi, et qu'un dispositif d'extension ne pourrait être envisagé, évidemment qu'avec les commissions des menus, qui accueillent des diététiciens, des nutritionnistes et des représentants des parents d'élèves, et ces dispositifs doivent être évidemment en lien avec l'ensemble des dispositifs gérés par la Ville de Paris et je pense évidemment à Paris Santé Nutrition qui fait s'agiter Jean-Marie LE GUEN sur son fauteuil.

C'est pourquoi, en intégrant cette globalité des actions, je vous propose un v?u qui conclut par : "Le Conseil de Paris émet le v?u que des informations relatives à l?éducation au goût et aux règles d'équilibre alimentaire et notamment aux bienfaits nutritionnels des repas sans viande de type végétarien soient communiquées aux présidents des caisses des écoles" et deuxième alinéa : "Qu?un débat sur l?intérêt de ce type de repas pour la santé soit prévu dans le cadre des Etats généraux de la restauration scolaire organisé prochainement par la Ville de Paris". La liste des sujets qu'il va nous falloir traiter dans ces Etats généraux s'allonge de Conseil en Conseil, preuve s'il en était que nous avons réellement besoin de travailler sur ces questions ensemble.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

Une explication de vote de M. le Président Ian BROSSAT, pour 2 minutes.

M. Ian BROSSAT. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce sera plus court encore, nous voterons le v?u de l'Exécutif. Cela dit, je voudrais tout de même parce que j'ai l'impression parfois qu'on vit dans un drôle de monde, que l'on ait aussi une pensée pour les familles qui sont végétariennes non pas par choix mais par contraintes financières, et dont les parents n'ont pas la possibilité, cela vous énerve mais c'est la réalité, d'acheter de la viande à leurs gamins, et je ne voudrais pas que demain ces familles soient doublement pénalisées, qu'on n?ait plus de viande à la cantine et qu'il n'y en ait toujours pas le soir au dîner. Je suis tout à fait favorable à ce qu'on ouvre le débat sur ce sujet mais pas au fait de généraliser cette expérience. C'était ce que je voulais dire et je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Monsieur le Président Sylvain GAREL, le groupe "Les Verts" retire-t-il son propre v?u au profit du v?u n° 12 bis ?

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - "Les Verts" retirent leur v?u au profit de celui de l'Exécutif parce que le v?u de l'Exécutif va plus loin qu'une simple information aux présidents de caisse des écoles, ce qui me semblait limité. Que cette question soit évoquée dans le cadre des Etats généraux de la restauration scolaire me paraît une bonne idée. Cela permettra de nourrir le débat et peut-être éviter les lieux communs comme ceux que l?on vient d'entendre : les pauvres ne peuvent pas manger de viande et les riches en mangeraient beaucoup. C'est souvent l'inverse aujourd'hui ! Nous pourrons débattre, et déconstruire les idées toutes faites dans le cadre d?un débat public, ce dont je me réjouis.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2010, V. 117).