Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif au ravalement de l'immeuble du 9, place de l'Hôtel de Ville.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u, non rattaché, référencé n° 30, déposé par le groupe les Républicains, est relatif au ravalement de l'immeuble du 9 place de l'Hôtel de Ville. Madame de CLERMONT-TONNERRE, vous avez la parole, pour deux minutes.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, les textes d'urbanisme imposent aux Parisiens de tenir en bon état de propreté les façades de leurs immeubles et de procéder à leur ravalement tous les 10 ans. Si cette obligation n'est pas respectée, une injonction de la Maire de Paris peut leur être faite, comme nous le verrons, par exemple, dans le v?u n° 40. Or, si nous partageons ce souci d'entretien des façades, tout en prenant en compte les difficultés auxquelles certaines copropriétés peuvent être confrontées, il conviendrait que la Municipalité soit elle-même exemplaire et assure l'entretien de son patrimoine, à commencer par celui de l'Hôtel de Ville et de ses annexes. Ainsi, le bâtiment du 9, place de l'Esplanade de la Libération, dans lequel plusieurs de vos adjoints et de nombreux élus travaillent et reçoivent leurs visiteurs, renvoie une image indigne de la Ville de Paris. Ses façades sont noires et dégradées, en particulier celles donnant sur la rue de la Coutellerie et l?avenue Victoria. J?imagine ne pas être la seule à partager ce constat, puisqu?il semblerait que dès 1991, une demande de ravalement ait été déposée, puis abandonnée, ce qui laisse supposer que la dernière opération de remise en état des façades remonte à plusieurs décennies. J?ajoute que le bâtiment de l?Hôtel de Ville, qui est inscrit aux Monuments historiques, est lui aussi dans un état préoccupant. Outre l?entretien de ses façades Rivoli et de sa statuaire, qui mériteraient une attention soutenue, je déplore que sur les quatre lampadaires qui surplombaient la balustrade ouvrant sur le parvis, deux d?entre eux aient disparu, laissant subsister la seule guirlande qui ornait leur base. J?ignore si le conservateur demandé en son temps par la commission du Vieux Paris a été nommé pour veiller à l?entretien et à la préservation patrimoniale de l?Hôtel de Ville. Dites-nous, Monsieur le Maire, ce qu?il en est et dans quel délai vous envisagez de mettre le 9, place de la Libération en conformité avec la réglementation que vous demandez aux copropriétaires Parisiens de respecter. En tout état de cause, j?espère que les Parisiens n?auront pas besoin de mettre l?entretien de l?Hôtel de Ville au budget participatif pour que son ravalement soit effectif. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à M. Jacques BAUDRIER.

M. Jacques BAUDRIER. - Je vous remercie, Madame de CLERMONT-TONNERRE, de cette intervention qui va me permettre de vous transmettre quelques éléments sur notre politique d?entretien et de maintenance des bâtiments publics. Comme vous le savez, notre équipe municipale a fait le choix d?un programme d?investissement ambitieux, de 10 milliards d?euros de programme d?investissement sur la mandature, et bien entendu, il y a des crédits à des niveaux importants qui sont consacrés à l?entretien de l?ensemble de notre patrimoine d?équipements publics. Et comme vous le savez bien entendu également, il y a de très nombreuses demandes d?interventions pour la maintenance, la rénovation, le ravalement d?équipements municipaux émanant des mairies d?arrondissement, et nous avons fait le choix politique de satisfaire en priorité ces demandes. Nous avons d?ailleurs organisé très récemment, j?ai eu l?occasion de l?animer, une réunion avec l?ensemble des mairies d?arrondissement - la mairie du 15e était d?ailleurs bien représentée -, et les demandes sont très fortes. C?est donc notre choix politique prioritaire d?accorder en premier lieu des crédits dans le cadre d?une enveloppe importante à l?entretien et la rénovation de ces équipements publics municipaux, en particulier les équipements scolaires, les crèches et les équipements sportifs. Bien entendu, il y a aussi des besoins sur des immeubles tels que ceux de la place de l?Hôtel de Ville, mais dans l?état actuel de nos priorités, ce bâtiment du 9 place de l?Hôtel de Ville a plutôt vocation à être traité dans la prochaine mandature. Au vu de ces éléments de réponse, je vous propose de retirer ce v?u, ou dans un autre cas, j?émettrai un avis défavorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Madame de CLERMONT-TONNERRE, le retirez-vous ? Non. Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.