Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DASCO 30 - Signature des conventions avec les 15 caisses des écoles proposant les modalités d'achat aux caisses des écoles, des goûters fournis pour les enfants durant le temps périscolaire dans les écoles maternelles.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2010


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DASCO 30 relatif à la signature des conventions avec les 15 caisses des écoles proposant les modalités d'achat aux caisses des écoles, des goûters fournis pour les enfants durant le temps périscolaire dans les écoles maternelles, sur lequel le groupe "Les Verts" a déposé l'amendement n° 10.

Je donne la parole à M. Sylvain GAREL.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Monsieur le Maire.

C'est un amendement qui tend à ce que les goûters servis dans nos écoles maternelles soient issus entièrement de l'agriculture biologique.

En effet, depuis 2001, nous essayons de développer le bio dans les cantines scolaires. Nous avançons mais nous avançons...

J'attends peut-être que le silence revienne. Je continuerai quand tout le monde sera parti.

(M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

? Je disais que depuis 2001 nous avons fait des progrès dans le domaine du bio, puisque nous partions d'une situation proche de zéro. Malheureusement, cela n'avance pas totalement comme nous le voudrions et assez vite, en particulier pour remplir cet engagement que nous avions pris tous ensemble, dans nos promesses électorales de 2008, qu'une grande part des repas servis dans les cantines scolaires soit d'origine biologique.

Faire des goûters bio est l'une des choses les plus faciles qui soient, parce que les produits sont très nombreux, peu chers. C'est beaucoup plus facile de trouver des biscuits ou des pommes bio que de trouver de la viande biologique, surtout à des prix compatibles avec ce que peut faire une cantine scolaire. D'ailleurs, plusieurs arrondissements, dont le 18e mais pas uniquement, ont déjà décidé que les goûters seraient originaires de l'agriculture biologique.

Nous souhaitons simplement par cet amendement faire en sorte que cela se généralise dans tout Paris.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, au nom de la 7e Commission. - Merci beaucoup.

Aucun problème sur le principe. Nous avons déjà eu l'occasion d'en parler dans cette séance.

Nous allons devoir d'ailleurs sortir du côté uniquement volontariste, laissé à l'appréciation de chacun d'entre eux sur le bio, puisque nous avons pris des engagements dans le cadre du Plan Climat et ces engagements s'imposent à nous. Il va donc nous falloir trouver ensemble les façons d'avancer, y compris d'ailleurs dans un dialogue avec la Région Ile-de-France, parce que la question de la structuration des filières est une question qui reste importante.

Là-dessus, aucun souci. J'aurais souhaité, et pas uniquement parce que c?est l'adjoint aux finances qui préside notre séance, que cet amendement puisse être transformé en v?u, parce que je ne peux évidemment pas prendre une décision seule aujourd'hui sur un amendement qui pourrait avoir une implication budgétaire.

Si on pouvait le transformer en v?u, sachant qu'on continuera ce dialogue dans le cadre des Etats généraux de la restauration scolaire, dont nous avons déjà à plusieurs occasions évoqué le futur calendrier et les futurs thèmes de travail dans cette séance, ce serait avec grand plaisir que nous pourrions adopter ce v?u et, surtout dans les semaines et les mois qui viennent, trouver ensemble les moyens opérationnels d'arriver au résultat.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Monsieur le Président, vous avez entendu le souhait de Mme BROSSEL. Comment y répondrez-vous ?

M. Sylvain GAREL. - Tout d?abord, je remercie Colombe BROSSEL de nous donner acte sur le fond de notre proposition. J?accepte sa demande. Nous reviendrons au moment des débats budgétaires sur cette question, mais pour l?instant nous acceptons que cet amendement se transforme en v?u. Nous espérons que beaucoup de caisses des écoles n'attendront pas les décisions budgétaires pour faire en sorte que les goûters, servis dans les cantines, soient originaires de l?agriculture biologique.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Je suis saisi d'une demande d'explication de vote du groupe U.M.P.P.A., en l?occurrence c'est M. BENESSIANO qui a la parole pour deux minutes maximum.

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur le Maire.

Notre groupe votera favorablement le v?u, puisqu?il est présenté comme tel. J?espère que le fait de transformer un amendement en v?u ne veut pas dire que la Ville se retirera parce que l'intérêt du v?u est quand même d'indiquer que des subventions complémentaires seront accordées aux caisses pour les inciter et les encourager à introduire progressivement les quelques produits bio au niveau des goûters.

Je pense donc que cela va dans le bon sens, et j'espère que la remarque de Mme BROSSEL n'était pas simplement de dire : transformez le en v?u, sous-entendu pieux ; je pense qu'il faut que ce soit une réalité.

Cela est d'autant plus facile pour mon groupe de prendre cette position que dans certaines caisses des écoles, même de l?Ouest parisien - je pense aux 15e, 16e et 17e arrondissements il y a déjà eu introduction de produits biologiques au niveau des goûters. On citait les pommes, mais il y a également de petits gâteaux biologiques qui sont progressivement introduits également, chaque jour, dans ces goûters d'école.

Nous sommes donc au contraire très favorables à un tel esprit. Mais encore une fois, que le v?u ne soit pas qu'un v?u pieux.

Nous donnons l?avis favorable du groupe U.M.P.P.A.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur BENESSIANO.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u, parce qu'il s'agit maintenant d'une proposition de v?u référencée n° 10, déposée par le groupe "Les Verts", assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2010, V. 115).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 30.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DASCO 30).