Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif à une charte pour une communication sans stéréotype de sexe.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u référencé n° 26, déposé par le GEP, est relatif à une charte pour une communication sans stéréotype de sexe. La parole est à Mme Anne SOUYRIS, pour deux minutes.

Mme Anne SOUYRIS. - Monsieur le Maire, nous en sommes convaincus, les collectivités territoriales peuvent et doivent jouer un rôle pour lutter contre les stéréotypes liés au genre. Ces représentations qui attribuent des caractéristiques supposées naturelles aux filles et aux garçons, aux femmes et aux hommes doivent être combattues. Le mois dernier, nous vous proposions d'examiner ensemble comment le budget de notre collectivité peut devenir un levier pour lutter contre les discriminations liées au genre. Aujourd'hui, c'est sur la communication de notre Ville que nous souhaitons nous pencher. Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes a établi une série de recommandations pour une communication publique sans stéréotype de sexe que nous souhaitons rassembler dans une charte à destination des agents de la DICOM afin d'améliorer encore nos pratiques. Ainsi, nous souhaitons, par exemple, que les invités aux tribunes des événements soient paritaires et que les visuels des supports de communication produits par la Ville ne mettent pas en scène des femmes et des hommes dans des rôles stéréotypés. Pour agir plus efficacement encore, nous souhaitons que cette charte s'applique aux événements accueillis par l'Hôtel de Ville et les mairies d'arrondissement. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à Mme Hélène BIDARD.

Mme Hélène BIDARD, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire. Je vous remercie, Madame SOUYRIS, d'attirer l'attention du Conseil de Paris sur cette question de la communication sans stéréotype de sexe. En effet, si la Ville veut être exemplaire en la matière, nous pouvons très souvent constater qu'en l'absence de règles, des stéréotypes conscients ou inconscients restent malheureusement véhiculés. Je veux aussi saluer la précision des recommandations du Haut Conseil à l'égalité en la matière. Un certain nombre d'entre elles sont d'ores et déjà mises en ?uvre à Paris, même si on peut encore s'améliorer. Je pense notamment à l'élimination de toute expression sexiste dans la communication de la Ville. Je pense aussi à la féminisation des noms des métiers, des titres, des grades et fonctions par le biais d'un vadémécum rédactionnel de la DRH. Parler des femmes, par exemple, plutôt que de la femme, de la Journée internationale des droits des femmes plutôt que de la Journée de la femme ou des droits humains plutôt que des droits de l'Homme. Voilà un certain nombre d'exemples que nous avons déjà mis en place. Nous travaillons aussi à une meilleure visibilité de l'apport des femmes dans le champ de la création, de l?engagement politique et de la pensée. Un certain nombre de bibliothèques, par exemple, ont déjà pris le nom de femmes illustres - on est passé d?une femme en 2001 à 13 femmes aujourd?hui - et de plus en plus de femmes ont donné leur nom à des lieux et ouvrages d'art. Je me permets néanmoins de préciser, dans un amendement à votre v?u, le cadre fixé dans la feuille de route que la Maire m?a adressée et dans sa communication faite en Conseil de Paris en mars 2015. Je pense notamment à la mise en ?uvre d?une charte de la diversité avec les entreprises de la Ville de Paris, l?obtention du label Diversité A.F.N.O.R., auquel la DRH a postulé pour 2016, et qui a pour objet de prévenir les discriminations et de promouvoir l?égalité femmes-hommes. Et j?ai également précisé un peu les modalités d?établissement et de diffusion de la charte que vous proposez. Sous réserve donc de l?adoption de cet amendement, je donne un avis très favorable à ce v?u relatif à une communication sans stéréotype de sexe, et je vous en remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2016, V. 55).