Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DU 100 - Dénomination passage Rose Valland (17e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DU 100 porte sur la dénomination du passage Rose Valland. Madame Brigitte KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Merci à nouveau, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, avec l'adoption du projet de délibération qui nous est soumis, la Ville de Paris va pouvoir rendre hommage à la mémoire de Rose Valland, historienne d'art et résistante, particulièrement connue pour avoir secrètement et méticuleusement noté la destination de milliers d'?uvres volées par l'occupant allemand durant les quatre années de l'Occupation.

En effet, Rose Valland venait à peine d'être promue attachée de conservation au musée du Jeu de Paume que les Allemands choisissent ce lieu comme dépôt central des ?uvres pillées aux Juifs en France avant leur transfert vers des collections publiques ou privées en Allemagne.

Pendant quatre ans, Rose Valland garde la trace de la provenance et de la destination de chaque ?uvre en déchiffrant les papiers carbone qu'elle récupère dans les poubelles du musée et en retranscrivant les conversations qu'elle entend des officiers nazis. Rose Valland signalera également les trains convoyant les ?uvres à la Résistance afin qu?ils soient épargnés.

Dès l'automne 1944, elle signale aux Américains les sites de stockage supposés des ?uvres volées en Allemagne afin d'éviter leur bombardement et faciliter leur récupération. Grâce à son travail et à sa bravoure, la France va pouvoir récupérer environ 45.000 ?uvres du patrimoine artistique pillé.

Ce n'est donc pas seulement au résultat de ce travail que nous rendons hommage, mais aux risques pris par Rose Valland pendant cette période noire de notre histoire. C'est la raison pour laquelle nous avons très volontiers accepté la proposition de Mme VIEU-CHARIER d'attribuer le nom de Rose Valland à un passage du 17e arrondissement.

Nous avons également pu rendre hommage ce mois-ci à une autre personnalité très importante de la Résistance, Mme Mila Racine qui a payé de sa vie le prix qu'elle attachait à la liberté lors de la même période de l'Occupation. Pressentant que la déportation conduisait à la mort, ne pouvant accepter le sort fait par les nazis et leurs suppôts à des enfants, elle crée un réseau pour sauver les plus jeunes.

Mila Racine aura été la dernière chance d'enfants qui ont tout perdu et qui risquent désormais de perdre également la vie. Ils auront été 236 à pouvoir passer la frontière franco-suisse grâce à elle, jusqu'à son arrestation en octobre 1943 et sa déportation à  HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Ravensbr%C3%BCck" \o "Ravensbrück" Ravensbrück, puis à  HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Mauthausen" \o "Mauthausen" Mauthausen où elle est morte le 30 mars 1945 à 23 ans. Avec Mme VIEU-CHARIER, nous avons dévoilé une plaque rue de Rome où elle a habité, il y a de cela quelques jours. Je souhaitais l'associer à cet hommage au moment où nous allons pouvoir aussi appliquer le nom d'une nouvelle rue à Mme Rose Valland. Deux femmes d'exception qui aujourd'hui, grâce à la Mairie de Paris et à nous tous, j'espère, ici, trouveront un hommage unanime. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Mme Catherine VIEU-CHARIER a la parole.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Madame la Maire, vous avait dit beaucoup de choses. Je rajouterais simplement que toutes ces actions ont valu à Rose Valland, qui est une très grande dame, la Légion d'honneur, la médaille de la Résistance, qu'elle a été nommée Commandeur des arts et lettres et qu'en 1955, elle est devenue conservatrice des musées nationaux et l'est restée jusqu'en 1968, date de sa retraite. Elle est décédée en 1980 et est inhumée dans son village natal. Je rappelle aussi qu'une plaque a été inaugurée le 1er décembre 2014 dans le 5e arrondissement. Je suis donc extrêmement heureuse de pouvoir donner un passage de Paris à cette très grande dame.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 100.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DU 100).