Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DDCT 9 - DASCO - DAE - DAC - Approbation du Projet Réseau EIF-FEL déposé dans le cadre de l'appel à projets du Fonds "Asile Migration Intégration" (FAMI) programmation 2014-2020 et signature des conventions de partenariat.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDCT 9 - DASCO - DAE - DAC relatif à l'approbation du projet EIF-FEL déposé dans le cadre de l'appel à projets du Fonds "Asile Migration Intégration", programmation 2014-2020. La parole est à Mme Fatoumata KONÉ, pour cinq minutes.

Mme Fatoumata KONÉ. - Merci.

Monsieur le Maire, chers collègues, comme le rappelle très bien l'exposé des motifs de ce projet de délibération, l'insuffisante maîtrise du français peut être, en effet, un facteur d'exclusion en termes d'emplois, de logement ou de vie sociale.

Paris, ville-monde, ville refuge, se doit de faire vivre la pluralité culturelle et linguistique qui existe au sein de sa population, tout en ne laissant personne de côté en raison d'une maîtrise relativement faible de la langue française. Comme le relevait Claire SAAS, maître de conférences en droit privé dans un article pour le G.I.S.T.I. datant de 2006, cette exigence peut apparaître relativement anodine, relevant d'un pur pragmatisme. Pour aller à l'école, pour être soigné, pour aller au cinéma, pour faire son marché, c'est bien plus commode de parler français. Nous nous réjouissons donc que les mesures destinées à favoriser l'apprentissage du français soient une priorité de l'actuelle mandature et figurent parmi les domaines d'intervention prioritaires du Fonds "Asile Migration Intégration". Au sein de notre collectivité, cela se fera par le biais du réseau EIF-FEL qui expérimentera pendant trois années la mise en place de deux permanences d'accueil, d'évaluation et d'orientation des candidats à l'apprentissage du français. L'un des objectifs portés aujourd'hui est aussi la construction d'un parcours d'apprentissage à vocation professionnelle. Ce projet de délibération pose la question du défaut d'articulation et de coordination dont souffre l'offre de formation à la langue française sur le territoire parisien. La rationalisation - et l'optimisation - des dispositifs proposés par la collectivité parisienne en la matière est donc nécessaire. Ce sera aussi le rôle des trois associations parisiennes mobilisées en tant que partenaires sur le projet : Alpha Choisy, le C.E.F.I.L. et Réseau Alpha. Nous voterons donc favorablement à ce projet de délibération. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. La parole est à Mme Nawel OUMER.

Mme Nawel OUMER. - Merci, Monsieur le Maire. A nouveau, je remercie également ma collègue d'avoir souligné l'engagement de la Ville en la matière. L'exposé de Mme Fatoumata KONÉ a été assez exhaustif et a rappelé justement les grands axes de ce projet. J'insisterai aussi sur un point important qui est l'engagement d'investir pour l'apprentissage du français. C'est un engagement pérenne de la Ville, mais passer au niveau de l'amélioration de la coordination des dispositifs est aussi important que le fond du dispositif en lui-même. C'est ce projet que vient renforcer ce projet de délibération, vous rappelant que le projet présenté a été retenu pour un budget global de 915.851 euros dont 525.503 euros au titre des fonds européens. C'est d'une bonne mesure et une bonne nouvelle pour la coordination de ce type d'actions.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 9 - DASCO - DAE - DAC.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DDCT 9 - DASCO - DAE - DAC).