Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif à "Paris - Ville refuge".

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u non rattaché n° 51 relatif à "Paris - Ville refuge". Je donne la parole à Mme Anne SOUYRIS, pour deux minutes maximum.

Mme Anne SOUYRIS. - Merci, Monsieur le Maire. Mes chers collègues, j'arrive de Stalingrad où, ce matin, un millier de migrants attendait la mise à l?abri annoncée et a été dirigé vers des hébergements. Les réfugiés continuent d'affluer, fuyant guerres, conflits, violences. Notre Ville se doit d'être à la hauteur de cette crise humanitaire que nous vivons. Notre collectivité se doit - nous nous en sommes mis d'accord avec l'adoption du plan migrants en septembre dernier - d?être à la hauteur de la situation. Nous ne pouvons plus accepter ces campements indignes dans nos rues. Depuis juin dernier, Paris s'engage, avec des dispositifs d'accueil qui se construisent et qui nous honorent. Nous devons poursuivre pour être à la hauteur, pour faire face. Il reste tant à faire. L'Etat prend des mesures, des mesures si contradictoires, si insuffisantes. Ainsi, nous vous proposons, par ce v?u, de nous inscrire dans la dynamique qui s'engage des réseaux de grandes villes solidaires, symboliquement, concrètement, déclarant Paris "ville refuge". Inscrivons-la dans ce réseau solidaire. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, la parole est à M. Patrick KLUGMAN, pour deux minutes maximum.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Merci.

Comme vous le savez, ce v?u tombe à point nommé puisque, ce soir, nous accueillerons l'assemblée générale du réseau I.C.O.R.N. des villes refuges. Le réseau I.C.O.R.N., ce ne sont pas les villes qui accueillent des réfugiés en nombre, mais ce sont celles qui s'engagent à accueillir, à protéger et à permettre l'exercice de ceux qui sont persécutés en raison de leur travail, de leurs idées ou de leurs opinions. Dans ce cadre, Paris, membre depuis 2011, accueille plusieurs personnes, qu'il s'agisse de journalistes, d?artistes, de poètes. Paris a été choisie pour être la ville hôte de l'assemblée générale du réseau des villes refuges.

Effectivement, il serait sans doute souhaitable, puisque nous sommes une ville refuge, que nous en prenions officiellement le titre et l'appellation, à l'instar des villes de Madrid et Barcelone, si j'en crois la lecture de votre v?u.

Sur l'esprit, j'ai envie de dire sur la politique, Paris est totalement en phase avec votre v?u. J'aimerais quand même vous proposer quelques amendements qui nous permettront d'accompagner l'adoption de ce v?u de manière consensuelle.

Je voudrais vous proposer un considérant qui rappelle le plan de mobilisation de la communauté de Paris pour l'accueil des réfugiés, adopté par le Conseil de Paris d'octobre 2015, qui prévoit notamment la participation de Paris à l'élaboration d'une charte de l'accueil des migrants à l'échelon européen et international ; et modifier votre premier attendu en rappelant la phrase suivante : "que Paris réaffirme sa vocation de ville refuge, comme l'ont fait Barcelone et Madrid récemment".

Enfin, je voudrais modifier le deuxième attendu : "Paris s'associe aux capitales et grandes villes européennes volontaristes en matière d'accueil des réfugiés, comme Hambourg, Barcelone, Madrid ou Cologne, afin de mener une véritable action de plaidoyer auprès des Etats et des institutions de l'Union européenne pour les inciter à mener une politique efficace et humaine à la hauteur des besoins et de l'urgence sur ces enjeux migratoires". Nous réaffirmons le v?u que Paris réaffirme sa vocation de ville refuge comme l'ont fait Barcelone et Madrid et que Paris s'associe aux capitales et grandes villes européennes volontaristes en matière d'accueil des réfugiés, comme Hambourg, Barcelone, Madrid ou Cologne, afin de mener une véritable action de plaidoyer auprès des Etats et des institutions de l'Union européenne pour les inciter à une politique efficace et humaine à la hauteur des besoins et de l'urgence sur ces enjeux migratoires. Excusez-moi de cette lecture, mais je voulais être précis.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur KLUGMAN.

Madame SOLANS, acceptez-vous les amendements proposés ?

Mme Aurélie SOLANS. - Tout à fait.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Très bien. Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 51 du groupe Ecologiste de Paris ainsi amendé, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2016, V. 68).