Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Socialiste et Apparentés relatif au financement des postes d'adultes-relais pour les associations des quartiers.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons maintenant à la dizaine de v?ux non rattachés de Colombe BROSSEL.

Le v?u n° 90 est relatif au financement des postes d'adultes-relais. La parole est à Carine PETIT.

Mme Carine PETIT, maire du 14e arrondissement. - C'est juste une démarche qui vise à rappeler qu'aujourd'hui, trop d'associations dans les quartiers et dans les parties des quartiers qui ont été classées en "veille active" suite à la réforme de la géographie prioritaire, sont encore dans l'incertitude d'arbitrage, toujours en attente ou de propos trop souvent changeants de la part des représentants de l'Etat et du Ministère de la Ville, au sujet du maintien des financements liés aux postes d'adultes-relais pour les associations qui en bénéficient actuellement et qui n'obtiennent pas leur renouvellement, ce qui est contraire à l'engagement des différents Ministres chargés de la politique de la Ville au sein du gouvernement. Il serait bon qu'ils maintiennent et confirment ces engagements jusqu'en 2020 auprès de ces acteurs associatifs, puisqu'il s'agit à la fois d'assurer des missions essentielles en direction des habitants de ces quartiers et également des emplois pour des gens de la vie en vrai. J'espère obtenir l'unanimité du Conseil de Paris sur cette question pour soutenir cette démarche auprès des représentants de l'Etat.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire du 14e arrondissement. La parole est à Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci beaucoup.

Effectivement, c'est un sujet qui nous concerne, notamment parce que nous sommes l'une des rares communes de France à consacrer chaque année une importante enveloppe financière au co-financement d'une partie des adultes-relais : 600.000 euros chaque année, avec une augmentation de 50.000 euros, cher Julien BARGETON, pour cofinancer les adultes-relais des futurs conseils citoyens. C'est vous dire si nous savons à quel point ces postes sont importants dans nos quartiers.

C?est parce que nous pensons que les postes d'adultes-relais sont importants que nous avons demandé et obtenu, lors de l'élaboration du contrat de ville, que les quartiers dits "de veille active" puissent continuer à en bénéficier. Cela avait été annoncé par un courrier de la Ministre à l'époque à la Maire de Paris. Nous l'avons écrit noir sur blanc dans le contrat de ville qui a été signé sous l'égide du Premier Ministre par l'ensemble des signataires du contrat de ville.

Je relis le contrat de ville pour que cela soit noté au PV : "Les quartiers de "veille active" pourront continuer à bénéficier de l?ingénierie de la politique de la ville, de la mobilisation accrue du droit commun et de la pérennisation de certains dispositifs spécifiques, tels que la réussite éducative et les adultes-relais". Les deux associations que vous évoquez, Madame la Maire, "Le Moulin" et "Florimont", sont en quartier de veille active. C'est la raison pour laquelle, partageant vos inquiétudes et vos alertes, j?émets un avis favorable à votre v?u, et nous rappellerons de nouveau à l'État l'importance que nous accordons à la stabilité et à la pérennité du dispositif "Adultes-relais", et nos engagements réciproques en la matière.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 90, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Absentions ? Le v?u est adopté à l'unanimité. (2016, V. 89). Madame PETIT, votre v?u est exaucé.