Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif aux moyens des commissariats d'arrondissement face à la menace terroriste.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 94 est relatif aux moyens des commissariats d?arrondissement face à la menace terroriste. Monsieur GOUJON, vous avez la parole.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Le Ministre de l'Intérieur a annoncé un certain nombre de mesures très opportunes, je trouve, pour permettre à des services de police sur l'ensemble du territoire national d'être primo-intervenants en cas d'actes terroristes où qu?ils se produisent en équipant, en organisant un certain nombre de P.S.I.G. pour la gendarmerie et de B.A.C. pour la police.

A Paris, il s'agit essentiellement de B.A.C., qui ont été équipées, qui seront formées et organisées pour primo-intervenir sur des actes terroristes.

La question que je voulais poser à M. le Préfet de police, avec Frédéric PÉCHENARD et Déborah PAWLIK, sur ce sujet, c'était de savoir ce qu'il se passe pour les commissariats d'arrondissement.

On l'a vu lors des attentats qui ont ensanglanté la Capitale, il y a souvent parmi les primo-arrivants les personnels du Service général des commissariats. Or il n?est pas prévu dans le plan ministériel de les équiper d'armements offensifs. Il y a des protections prévues. Sont-elles arrivées dans les commissariats ? J'ai un document syndical du commissariat du 15e qui indique qu?il y a 0 casque balistique, 0 bouclier balistique, qu?il manque 15 pistolets mitrailleurs pour couvrir les missions, qu?il manque 3 véhicules, qu?il y a 0 fusils à pompe, qu?il manque des bombes lacrymogènes, etc. Je sais qu'aujourd'hui la situation s'est un peu améliorée mais quel est le plan prévu par la Préfecture de police pour équiper également les primo-arrivants, voire les primo-intervenants que seraient les effectifs du Service général des commissariats parisiens ?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur le Représentant du Préfet ? Mme BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Un mot pour dire à M. GOUJON que nous apporterons évidemment un avis favorable à ce v?u parce qu?il me semble légitime que les élus de Paris soient régulièrement informés et c?est d?ailleurs le souhait, je le crois, de M. le Préfet de police qui l'a exprimé à cette tribune sur un certain nombre de questions. Si j?étais taquine avec M. GOUJON, mais peut-être est-t-il trop tard pour que je sois taquine avec lui, je lui rappellerais que dans d'autres temps, les élus d'une partie de cette Assemblée demandaient régulièrement à pouvoir bénéficier de ces informations. Je trouve démocratiquement sain que les élus de Paris puissent avoir régulièrement des informations venant de la Préfecture de police. Voilà la raison pour laquelle nous apporterons un avis favorable à ce v?u.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Effectivement, Monsieur le Maire, au titre des différents plans successifs qu'a annoncés le Ministre de l'Intérieur au regard des contextes que notre pays a connus - je parle du plan antiterroriste, le P.L.A.T., du plan B.A.C. ou du Pacte de sécurité -, la Préfecture de police s'est vue doter d'abord de renforts en moyens humains extrêmement significatifs avec une augmentation très positive des recrutements de policiers qui viendront renforcer les services, qui ont commencé déjà bien évidemment depuis le courant de l'année dernière à arriver dans les commissariats, mais qui arriveront également en 2016 et en 2017 dans le cadre d?une programmation pluriannuelle qui tient compte des capacités de formation dans les écoles de police sur le territoire français. Ce sont aussi d'importants moyens matériels, des véhicules, des gilets pare-balles lourds, des nouvelles armes H.K.G 36 qui nécessitent des formations assez longues pour l'ensemble des personnels puisque des habilitations toutes particulières sont nécessaires pour pouvoir être porteur et utiliser cette arme. Ce sont également des grenades de désencerclement, des boucliers balistiques, des casques et autres qui vont être livrés. Toutes les livraisons sont désormais engagées. Il est vrai que tout le monde n?est pas servi en même temps parce que ce sont des moyens qui sont déployés sur l?ensemble du territoire français et qui nécessitent pour quelques-uns des commandes assez conséquentes, que les fournisseurs sont en train de livrer au fur et à mesure des marchés qui ont été passés. En tout cas, tous les primo-intervenants - c'était l'annonce faite par le Ministre de l'Intérieur -, quel que soit leur statut, que l'on soit en commissariat ou en service spécialisé, seront dotés dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines de ces équipements conformément aux engagements du Ministre de l'Intérieur.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 94 avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ? Le v?u est adopté. (2016, V. 91).