Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à l'expérimentation d'innovations numériques sur les places de livraison.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 72 déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à l'expérimentation d'innovations numériques sur les places de livraison. La parole est à Mme NAHMIAS, pour deux minutes sur le v?u n° 72.

Mme Valérie NAHMIAS. - C?est moi, bonjour. On a eu le plaisir de se connaître à l?E.P.T.B. Madame le Maire, mes chers collègues, d'abord les chiffres. 20 % de véhicules en circulation dans Paris sont dédiés au transport de marchandises. 9.000 aires de livraison parfois positionnées de manière peu cohérente et, enfin, plus de 300.000 livraisons quotidiennes. Cela crée des difficultés aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers, sans parler des nuisances sonores et de la pollution de l'air. Notre volonté au groupe UDI-MODEM est de travailler intelligemment les outils du numérique afin qu?ils permettent une économie de temps, certes, mais surtout une gestion pragmatique de notre quotidien. Nous proposons d'expérimenter une application de logistique urbaine des marchandises permettant à tous les livreurs d?optimiser leurs déplacements et leurs stationnements, sans oublier que l'analyse des données permettra une meilleure gestion des places de livraison et du stationnement urbain. Cette demande avait été émise par un membre de notre groupe et avait été refusée par l'adjointe de l'époque. J'espère que le nouvel engagement de l?Exécutif de faire de Paris une "smart city" permettra d'avancer sur ce sujet bien concret. Merci.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci, Madame NAHMIAS. La parole est à M. NAJDOVSKI, pour vous répondre.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire. Je crois que nous avons tous, sur tous les bancs de cette Assemblée, la volonté d'améliorer les livraisons dans Paris et de profiter aussi des évolutions de l'économie numérique pour rendre la ville plus intelligente et les livraisons aussi plus intelligentes. Cette proposition d'expérimentation de capteurs d'occupation des aires de livraison dans Paris que vous proposez, en réalité, elle vient de démarrer. "OneSitu", une "start-up" parisienne anciennement dénommée "Park 24" et hébergée d'ailleurs dans l'un des incubateurs de la Ville de Paris, déploie une centaine de capteurs dans le quartier de Bercy sur différentes places en voirie. Ce sont des places de livraison, des places de stationnement pour personnes handicapées ou encore des places de stationnement rotatif. Cette expérimentation a été autorisée via une délibération votée en Conseil de Paris il y a maintenant un peu plus d'un an. Depuis le vote de cette délibération, "OneSitu" avait rencontré un certain nombre de problèmes techniques mais la "start-up" a finalisé le développement des capteurs, qui sont déployés désormais pour une durée de 12 mois qui sera le temps de l'évaluation. Des transporteurs de marchandises ont accepté de participer à l'évaluation. Je peux également mentionner un autre projet qui est lancé dans le cadre de l'appel à projets innovants, logistique que nous avons lancé avec mon collègue Jean-Louis MISSIKA, qui va prochainement se déployer sur la proposition d'acteurs de la logistique que sont "FM Logistic", "Green Logistics" et "Egis", qui vont permettre de tester deux aires de livraison connectées. Votre v?u étant déjà exaucé, je vous propose de retirer votre v?u, même si, je le répète, nous partageons une préoccupation commune d'améliorer le système des livraisons, notamment en bénéficiant des apports de l'économie numérique.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Madame NAMHIAS, avec ces explications, acceptez-vous de retirer votre v?u ?

Mme Valérie NAHMIAS. - Oui, le marquage au sol est aussi important que l?application, cela va dans le bon sens et je retire donc mon v?u. Merci beaucoup.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci.