Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif à une signalétique pour les salles de cinéma indépendant d'art et d'essai.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 39 est relatif à une signalétique pour les salles de cinéma indépendant d?art et d?essai. Madame BERTHOUT, vous avez la parole.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Monsieur le Maire, Paris ville lumière et, chacun le sait, la ville qui compte le plus de salles de cinéma d?art et d?essai. Il y en a beaucoup dans le Quartier Latin. J?imagine que Bruno JULLIARD comme moi y a passé et y passe peut-être toujours beaucoup de temps. Voilà, c?est une exception culturelle qui nous honore objectivement. Conformément à deux décrets de 1991 et de 2011, mais aussi à ce sacro-saint principe d?exception culturelle, ces cinémas bénéficient du soutien et bénéficient, d?ailleurs, du soutien du Ministère de la Culture, de la Région, mais aussi - c'est vrai - de la Ville qui est très impliquée aux côtés de nos cinémas art et essai. Ils ont un label. Il faut les encourager. Les touristes sont moins au rendez-vous. Je rappelle que ce cinéma promeut le cinéma indépendant, participe à la diffusion d'?uvres qui n'ont pas obtenu souvent les audiences qu'elles méritaient, y compris à l'étranger. Elles diffusent également des ?uvres à caractère patrimonial et puis, de manière très exceptionnelle, du cinéma d'amateur. C'est pour toutes ces raisons que ces salles ont un label, qui est d'ailleurs donné par le C.N.C., et qu'elles reçoivent des aides. Alors, je vous propose, Monsieur l'adjoint, de donner votre accord à une signalétique particulière qui serait associée totalement à la labellisation et justifiée par le fait que ces cinémas participent pleinement de notre exception culturelle, et de lancer une procédure de pose avec un pictogramme adapté, validé évidemment par la Ville de Paris, qui serait très apprécié de nos salles. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - La parole est à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire et Madame la Maire du 5e arrondissement. Quelques petites précisions, d'abord, que je souhaiterais apporter dans ma réponse. Vous citez 32 salles de cinéma art et essai à Paris. En fait, il y en a 40 à Paris. 32, c'est le nombre de salles que nous avons aidées, mais il y a plus de salles classées. D'ailleurs, ce n?est pas un label, mais un classement art et essai à Paris. Cela ne change rien au contenu de votre v?u. Je suis absolument favorable à ce que nous amplifiions encore notre soutien aux salles art et essai à Paris. Il ne suffit pas que Paris voie le nombre d?écrans de cinéma augmenter, ce qui est le cas depuis de nombreuses années maintenant, encore faut-il s'assurer de la diversité de la programmation des salles cinématographiques à Paris. Cette diversité est garantie par la bonne santé des salles classées art et essai. C'est la raison pour laquelle nous les soutenons chaque année en fonctionnement - des subventions, à peu près un million d?euros - mais également en investissement, notamment pour l'accessibilité ou l'aide à la numérisation. C'est une bonne idée que cette signalétique. Normalement, nos directions n'aiment pas trop surcharger l'espace public et la voirie de signalétiques supplémentaires, encore moins pour des entreprises privées puisque, de fait, c'est le cas. Cela dit, nous avons d?ores et déjà fait des exceptions. Je pense notamment à un théâtre privé dans le 15e ou le 16e arrondissement, si ma mémoire est bonne. Là, cela me paraît être tout à fait pertinent. Je suggère d'ailleurs que nous n?ayons pas cette réflexion, évidemment, que pour le 5e arrondissement, mais pour l'ensemble des salles art et essai parisiennes, puis qu'il y ait peut-être une réflexion au cas par cas puisqu'il faut que la voirie, l'espace public, puisse accueillir ces signalétiques, que l'on se mette d'accord - mais vous l'avez dit vous-même dans la fin de votre intervention - sur le type de signalétique. Mis à part ces quelques réserves que vous partagez, je suis totalement d'accord. Ce sera donc un avis favorable de l?Exécutif.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 39 avec un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est adopté. (2016, V. 116).