Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAC 404 - Subvention (17.000 euros) à l’Union d’associations "La Flamme sous l’Arc de Triomphe" (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DAC 404. Il s'agit d'une subvention à l?Union d?associations "La Flamme sous l?Arc de Triomphe" qui, étonnamment, se trouve dans le 5e arrondissement. Madame LECUYER, vous avez la parole.

Mme Catherine LECUYER. - Monsieur le Maire, mes chers collègues. Créée en 1930, "La Flamme sous l?Arc de Triomphe" est une Union d'associations qui a pour but d'organiser le ravivage quotidien de la flamme du soldat inconnu et d'entretenir la mémoire des combattants français tombés au champ d'honneur. Outre le ravivage quotidien, l'Union d'associations a la charge de l'entretien et de la surveillance du site ainsi que des cérémonies de dépôts de gerbes organisées par des Chefs d'Etat ou de hautes autorités. Aujourd'hui, "La Flamme sous l?Arc de Triomphe" se compose de 620 associations adhérentes qui peuvent participer aux cérémonies quotidiennes. Depuis quelques années, ces cérémonies sont ouvertes non plus aux seules associations d'anciens combattants, mais à l'ensemble de la Nation française, en y associant en particulier les jeunes générations. Depuis, les citoyens se relaient, provenant d'horizons divers : associations, établissements scolaires, élus, etc. Tous les soirs, ces veilleurs de La Flamme mettent leur honneur et leur fierté à être fidèles au rendez-vous. Dans l'anonymat et le désordre des embouteillages, ces citoyens bénévoles donnent de leur temps pour transmettre la flamme dans ce lieu unique et mythique devenu quasi mystique au fil des siècles. Ils rappellent à ceux qui passent, comme à l'ensemble des citoyens, que la mémoire et la transmission sont essentielles à l'édification de la communauté nationale et que nul ne saurait négliger le devoir de mémoire, ferment essentiel de la formation du sentiment national. Ils nous rappellent aussi que près de 1,5 million de Français ont donné leur vie il y a un siècle pour défendre notre territoire et préserver les valeurs qui ont façonné notre pays et que tant d'autres continuent aujourd'hui à risquer leur vie pour nous protéger. Alors que nous commémorons la bataille de Verdun qui vit le sacrifice de plus de 360.000 Français en 10 mois, soulignons que La Flamme de l'Arc de Triomphe est également un lieu de réconciliation puisque la Chancelière allemande a ravivé la flamme avec le Président de la République française et que de jeunes Français et Allemands ont participé à des cérémonies communes. Aussi, nous nous réjouissons que la Mairie de Paris continue à apporter son soutien à cette Union d'associations pour contribuer à entretenir, raviver et faire brûler la flamme du souvenir. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - La parole est à Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Madame la Conseillère, vous venez de faire vraiment une intervention remarquable dans laquelle vous avez tout dit. Il sera très difficile de rajouter quelque chose. Je tenais simplement à vous dire que justement, j'ai augmenté cette année la subvention à l'Union d'associations "La Flamme sous l'Arc de Triomphe" parce qu'ils portent un projet pédagogique d'édition d'un ouvrage grand public sur La Flamme afin de mieux faire connaître ce repère important, comme vous l'avez souligné, Madame, dans le paysage parisien et associatif, mais aussi dans le paysage national. Cet ouvrage pédagogique, évidemment, ira vers les jeunes générations pour leur faire comprendre que dans Paris, il existe un lieu qui est vraiment très important pour toute la Nation. Je vous remercie, Madame.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 404. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAC 404).