Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Annexe n° 1 - Liste des questions écrites posées à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2010


 

I - Question du groupe U.M.P.P.A. QE 2010-22 Question de Mme Laurence DOUVIN, M. Philippe GOUJON et des membres du groupe U.M.P.P.A. à M. le Maire de Paris sur la révision des emplacements des places de stationnement.

Libellé de la question :

"A Paris, les besoins en places de stationnement de surface se font sentir de façon aiguë. Aussi est-il nécessaire d'adapter le traitement des emplacements de stationnement en fonction des modifications et de l'évolution des commerces et des immeubles.

C'est la raison pour laquelle il nous semble indispensable de faire procéder à une révision régulière, quartier par quartier : des bateaux devant les immeubles, des places de livraisons ainsi que des emplacements de transport de fonds (certains d'entre eux ne sont plus d'actualité, puisque ne correspondant plus à des établissements recevant des fonds).

Aussi, Mme Laurence DOUVIN, M. Philippe GOUJON, Conseillers de Paris, et les élus du groupe U.M.P.P.A. demandent à M. le Maire de Paris, que la Ville procède à ces relevés et aux modifications qu'ils engendrent dans les meilleurs délais."

Réponse non parvenue.

II - Questions du groupe socialiste et radical de gauche. QE 2010-23 Question de Mme Michèle BLUMENTHAL à M. le Maire de Paris relative au développement d?un "marché de la misère" en marge du quartier "d?Aligre" (12e).

Libellé de la question :

"Le marché d'Aligre est un lieu unique à Paris, dont l'attractivité dépasse largement les limites du 12e, et qui a su garder un réel esprit populaire. La Ville de Paris et la Mairie du 12e ont beaucoup oeuvré et continueront de le faire, pour améliorer les conditions de la tenue de ce marché ainsi que les conditions de travail des commerçants sédentaires et non sédentaires.

Cependant, ces efforts sont aujourd'hui remis en question par le développement, en marge du marché, d'installations précaires et illégales, elles sont le fait de personnes en grand dénuement qui cherchent l'occasion de vendre quelques biens pour survivre.

Si la situation sociale de ces personnes mérite notre attention et notre aide, il n'est cependant pas souhaitable de laisser se développer ce qui pourrait devenir un véritable "marché de la misère" amenant, à l'instar de ce qui a pu se produire à la porte de Montreuil, d'inévitables troubles à l'ordre public ainsi qu'une dépréciation de l'attractivité commerciale dans le quartier.

Aussi, Monsieur le Maire, je souhaite savoir ce que la Ville de Paris peut mettre en oeuvre, avec l'aide de la Préfecture de police, pour empêcher l'installation durable de ce "marché de la misère"."

Réponse non parvenue.

QE 2010-24 Question de M. Claude DARGENT à M. le Maire de Paris relative au fonctionnement des services du PAM (Paris accompagnement Mobilité).

Libellé de la question :

"Paris Accompagnement Mobilité (P.A.M.) est un service de transport spécialisé destiné aux personnes à mobilité réduite (handicapés, personnes âgées...), mis en place depuis 2003. Ce service est actuellement réalisé par la SOMAP, filiale de Kéolis, pour le compte de la Ville.

A l'occasion du lancement de l'appel d'offres relatif au renouvellement du prestataire du service P.A.M., M. Claude DARGENT demande à M. le Maire de Paris de l'informer sur les mesures envisagées pour renforcer le service proposé aux usagers notamment en terme de réservation et de disponibilité des véhicules à certaines heures de la journée."

Réponse non parvenue.