Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2016-2 Question de Mme Fanny GAILLANNE et des élus du groupe Communiste - Front de Gauche à Mme la Maire de Paris relative au reclassement des agents du CEFP Pontourny.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

Réponse (Mme Dominique VERSINI, adjointe) : "Au 31 décembre 2014, 28 % des places d?accueil parisiennes en centre éducatif et professionnel sont situées hors Ile-de-France. La fermeture du CEFP de Pontourny correspond à l?ambition de rapprocher l?offre d?accueil de Paris, dans l?intérêt des jeunes. Cet objectif, inscrit au sein du Schéma départemental de protection de l?enfance, fait l?objet d?un travail important afin de privilégier des accueils de proximité en mesure de favoriser les liens entre l?enfant et sa famille d?origine. La fermeture du CEFP de Pontourny a fait l?objet de discussions lors du Conseil de Paris de mai 2015. Elle ne pourra être prononcée que concomitamment à la fin de prise en charge des jeunes soit en juin prochain. Le CEFP de Pontourny comptait initialement 48 agents pour 43 places d?accueil. Dans le cadre de ce projet de fermeture, la plus grande attention est portée à l?accompagnement des personnels. Ainsi, un dispositif d?accompagnement spécifique a été mis en place : il comprend la proposition d?une nouvelle affectation au sein des établissements départementaux de l?Aide sociale à l?enfance avec un recrutement prioritaire des personnels de Pontourny ; un accompagnement à la mobilité et au reclassement ; un accompagnement à l?accès au logement pour les personnels qui souhaiteraient revenir travailler sur Paris ; et enfin l?indemnisation de départ volontaire pour les agents qui le souhaitent (mesure votée lors du Conseil de Paris de décembre dernier). La charge de travail des professionnels a également été allégée pour leur permettre de se consacrer pleinement à leur projet. Ainsi, la structure accueille aujourd?hui 13 jeunes majeurs, anciens mineurs isolés étrangers, et plus aucun mineur (sur une capacité initiale de 43 places). Cette situation vise à faciliter la recherche d?emplois des professionnels. Depuis l?annonce de la fermeture de la structure, un poste de chargé de mission ressources humaines a été financé, il est présent sur le site trois jours par semaine pour rencontrer les agents et les aider dans la construction de leur projet. 38 salariés sont en cours de reclassement. Environ 25 postes de la Ville ont été proposés aux salariés. Par ailleurs, la DASES a transmis plusieurs offres d?emplois à proximité au sein du secteur associatif. Dans ce cadre, une quarantaine de postes sont ouverts à la candidature et ont fait l?objet d?une information aux agents de Pontourny. Plus généralement, pour suivre au mieux ce projet de fermeture, un comité de suivi mensuel a été institué sur place, les cadres de la DASES se déplacent mensuellement pour répondre au mieux aux besoins des agents et répondre à l?ensemble des questions qu?ils peuvent se poser."