Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DDCT 46 - Subvention Fonds du Maire (29.132 euros) au Comité local d’animation sociale et de solidarité du 17e arrondissement de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DDCT 46 : subvention au Comité local d?animation sociale et de solidarité du 17e arrondissement de Paris. La parole est à Mme KUSTER, pour cinq minutes maximum.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire. Mes chers collègues, la subvention dont il est question ici concerne les fonds du Maire du 17e d'un montant de 29.000 euros, que nous souhaitons attribuer à l'association "C.L.A.S.S. 17 - Comité local d?animation sociale et de solidarité du 17e". Depuis des années en effet, la mairie du 17e se mobilise pour servir aux plus démunis un repas chaud composé d'une soupe, d'un sandwich, d'un laitage et de fruits. Cette distribution a lieu chaque soir dans le hall de la mairie du 17e, de fin novembre à fin février hors week-ends et jours fériés. Pour vous donner une idée de l?ampleur de cette opération, sur l'année saison 2015-2016, 6.669 repas ont ainsi été distribués, soit une fréquentation en hausse de 14 % par rapport à la saison précédente. Une augmentation notable avec une moyenne de 106 personnes servies chaque soir. Les bénévoles ont ainsi servi plus de 3.000 litres de soupe, 6.000 sandwichs, 6.000 litres de laitages, près de 4.000 desserts, 364 kilos de fruits et 2.290 baguettes. Ce sont les chiffres mais ce qui est important, c'est de savoir que depuis 2008, ce sont 47.661 repas qui ont été distribués. Il est à noter, je tiens ici à le préciser, que toutes les denrées alimentaires sont achetées et que les dates de limite de consommation sont vérifiées. Les dons alimentaires ne sont pas acceptés pour des raisons de responsabilité et de stockage. Je souhaite que cette opération de solidarité puisse évidemment perdurer et je voudrais ici souligner le rôle des bénévoles, grâce à qui c'est possible. En effet, chaque saison, cette opération de solidarité ne pourrait avoir lieu sans l'implication totale de plusieurs associations de bénévoles, et je veux ici saluer la finalité d'un engagement sans faille du Lions Club Paris Arc de Triomphe, du Lions Club Paris Monceau Grande Armée, de l'Association générale des familles 17-18, de l'Accueil des villes françaises du 17e et des bénévoles de "C.L.A.S.S. 17", comme des riverains qui sont venus spontanément pour nous aider au service du vendredi soir. Concernant le profil sociologique des personnes concernées, force est de constater que nous recevons de plus en plus une population qui se paupérise. La population qui vient aux repas de solidarité de la mairie du 17e ne rassemble pas uniquement des personnes sans domicile fixe, mais aussi un public pauvre, dans le besoin, venant de tous les arrondissements et même parfois de la banlieue parisienne. Une majorité d?hommes vient se nourrir mais également des femmes dont la tranche d'âge d'ailleurs reste difficile à déterminer, si ce n'est que nous pensons que c'est autour de la quarantaine, avec parfois des enfants. Il y a ceux qui restent pour dîner, ceux qui partagent un moment de convivialité et ceux qui se dépêchent de repartir. Cette opération est pour nous majeure et les fonds indispensables. Au-delà du choix que j'ai fait d'y attribuer tous mes fonds du maire, elle nécessite aussi un soutien complémentaire. En effet, en plus des repas, nous sommes obligés de mettre en place une sécurité et une garde. Au-delà des 29.000 euros que j'attribue, j'appelle à nouveau votre attention à travers Mme VERSINI car face à l'augmentation du nombre de personnes et pour permettre le bon déroulement dans le temps prévu, c'est-à-dire pendant l'hiver, je souhaiterais qu'une subvention soit attribuée sous l'appellation aide alimentaire pour les sans-abris. Une demande a été faite en ce sens et j'espère que nous serons entendus. Face à la paupérisation grandissante et à la mobilisation de tous qui nous apparaît nécessaire, nous ne pouvons répondre en tant que mairie d'arrondissement à tous ces besoins. C'est pourquoi je souhaite que nous puissions faire perdurer cette opération avec évidemment toutes les associations bénévoles, que cet acte de solidarité soit l'affaire de tous. Je vous remercie à l'avance de votre soutien.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame KUSTER. Pour vous répondre, la parole est à Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Monsieur le Maire, Madame la Maire, vous avez souhaité soutenir sur vos fonds du Maire, comme vous l'avez rappelé, l'association "Comité local d?animation sociale et de solidarité du 17e arrondissement de Paris", qui organise chaque soir de semaine, de décembre à mars, la distribution d'un repas chaud pour les personnes les plus isolées. Je m'associe à vous, en saluant l'engagement des responsables associatifs de cette association, qui font un travail remarquable, notamment son président Didier BRUNET, et j'en profite pour saluer plus généralement l'ensemble des responsables associatifs parisiens ainsi que leurs bénévoles qui s?engagent dans de nombreuses actions de solidarité à Paris. Je voulais en profiter pour rappeler qu?aujourd?hui, à Paris, ce sont 550.000 Parisiens qui sont bénévoles dans des associations et qui, grâce à leur engagement, le plus souvent au service des autres, font que Paris est une ville solidaire. Je voulais les en remercier au nom du Conseil de Paris, à l?occasion de cette subvention que vous portez, Madame la Maire, pour cette association du 17e arrondissement.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame VÉRON. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 46. Qui est pour ? Dominique VERSINI veut s?exprimer ?

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - Sur ce sujet, effectivement j?avais donné un accord de principe et nos équipes devaient se voir pour travailler sur le dossier. Je ne sais pas où cela en est de votre côté mais, pour nous, je ne reviens pas sur ce que je vous ai dit, bien sûr.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 46. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DDCT 46).