Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le GEP relatif au Mur pour la Paix.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons maintenant à un débat fondamental pour notre Conseil, l'avenir du Mur pour la Paix. M. Jérôme GLEIZES a la parole.

M. Jérôme GLEIZES. - Je ne sais pas comment je dois interpréter cette introduction. Monsieur le Maire, chers collègues, par ce v?u je vous alerte sur le devenir du Mur de la Paix. Le groupe Ecologiste et tous les soutiens de par le monde sont très inquiets du devenir de ce lieu avec l'organisation de l'Euro 2016, puisque ce lieu est situé sur la "fan zone" qui va être accueillie sur le Champ-de-mars. Je rappellerai que ce lieu est un espace défendu au-delà des clivages partisans, fait avec le soutien de Jacques CHIRAC en 2000, François HOLLANDE a apporté son soutien à la préservation du lieu. Réalisé sous la magistrature de M. TIBERI, Bertrand DELANOË a renouvelé le soutien de la Ville. Par ailleurs, il semblerait que "Lagardère Sport" qui a remporté l?appel d?offres pour l'organisation de la "fan zone", soit tout à fait conscient de l'importance de ce lieu, un espace qui met en valeur la paix dans différentes langues, dans une période où les images de guerre emplissent notre actualité et qu'il soit prêt à mettre en valeur le mur durant l'Euro 2016. Au-delà de la polémique sur la légalité d'une ?uvre présente depuis plus de 15 ans, avec l'autorisation de deux Présidents de la République... Au-delà de savoir s?il est pertinent de déplacer l'?uvre, sujet sensible pour la maire du 7e arrondissement, Mme Rachida DATI, le v?u qui vous est proposé demande, pour la période actuelle, d'assurer la préservation et la visibilité du lieu, de réaffirmer le soutien de notre Conseil quand nombre d'entre nous, de droite ou de gauche, l'ont déjà fait individuellement, et de maintenir ce que fait déjà la Ville vis-à-vis de ce lieu. Une belle unanimité sur ce v?u devrait être possible pour préserver la pérennité du Mur de la Paix au moins durant l'Euro 2016, dans l'attente d'une solution qui convienne à tout le monde après l'Euro 2016.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Bruno JULLIARD pour vous répondre et nous aurons une explication de vote de Thierry HODENT.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire. Le Mur de la Paix est un monument élevé en mars 2000, sur le Champ-de-Mars. Il a été réalisé par l'artiste Clara HALTER et l'architecte Jean-Michel WILMOTTE. Pour ceux qui ne voient pas à quoi il ressemble, il s'agit d'une charpente métallique habillée de bois, d'inox et de verre, qui mesure près de 16 mètres de long, 13 mètres de largeur, et 9 mètres de hauteur, et sur les grandes façades de verre de ce qui est de fait une construction, ce n'est pas un simple mur, est écrit le mot paix en 49 langues différentes. Il se trouve qu'à l'origine, cette ?uvre a été installée pour quatre mois dans le cadre de la célébration de l'an 2000, et ce monument fait l'objet depuis de nombreuses controverses sur son emplacement et sur la légalité de cette installation, et anime régulièrement notre Conseil de Paris quoique que cela faisait quelques mois maintenant que nous n'en avions pas parlé. Le comité du Champ-de-Mars ainsi que la Maire du 7e, vous l'avez souligné et cela va être rappelé dans très peu de temps, demandent depuis très longtemps son déménagement, et au regard du P.L.U., le mur est situé dans un espace boisé, classé, son installation est donc contraire au Code de l'urbanisme et n'est donc pas conforme au caractère de la zone urbaine verte. Bref, nous privilégions à terme un déménagement de l'?uvre. Plusieurs sites ont été envisagés depuis 2000. A ce stade, aucune solution n'a pu être trouvée, eu égard au coût très important d'un déménagement. Clara HALTER, mais aussi son époux sont extrêmement actifs pour trouver des financements privés pour permettre une remise en état du bâtiment, qui est aujourd'hui très abîmé, qui a d'ailleurs été vandalisé à plusieurs reprises et doit être réhabilité pour permettre son déménagement. Cependant, l'?uvre est un symbole de la paix, du dialogue entre les peuples et il ne faudrait pas que le débat sur son emplacement vienne entraver la pertinence de cette ?uvre dans l'espace public parisien. Et nous sommes favorables à la présence de cette ?uvre dans l'espace public parisien, tout comme nous sommes favorables à son entretien. Par ailleurs, pendant l'Euro 2016, il sera visible et en effet le groupe LAGARDÈRE qui gère la "fan zone" sur le Champ-de-Mars s'est engagé à faire en sorte de préserver l??uvre et d?en assurer la visibilité pendant toute la manifestation. Concernant votre v?u, ce sera un avis favorable, mais si vous acceptez tout de même d'en modifier la dernière des demandes, à savoir : "envisager d?apporter une contribution à la maintenance de l??uvre en participant financièrement aux travaux", puisqu'il est difficile que le Conseil de Paris vote un v?u d'entretien d'une ?uvre dont nous avons un doute sur? Enfin, nous n?avons pas de doute, d?ailleurs, sur l?illégalité de cette ?uvre dans son positionnement actuel. Je propose plutôt que nous le remplacions par : "continue à entretenir l?espace vert pour permettre au public de profiter du "Mur de la Paix"", et que nous poursuivions les échanges par ailleurs sur le déplacement et le déménagement du "Mur de la Paix" dans un autre espace public parisien.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. J?ai deux explications de vote : Thierry HODENT pour le groupe les Républicains et M. POZZO di BORGO pour l?UDI.

M. Thierry HODENT. - Merci, Monsieur le Maire. Je voudrais rappeler que les riverains du 7e arrondissement et du Champ-de-Mars se battent depuis 16 ans pour que ce monument soit déplacé. Il était provisoire, comme l?a dit Bruno JULLIARD tout à l?heure. Il devait rester pas très longtemps. Il a été placé sur un site qui est classé, je vous le rappelle. C?est le site qui est classé, ce n?est pas du tout la perspective du Champ-de-Mars. C?est important de le savoir. On n?a rien du tout contre le mur, bien au contraire. Par contre, son emplacement nous pose problème. J?en veux pour preuve la déclaration de Serge BRENTRUP, chef du service territorial des A.B.F., qui a affirmé dans la presse le 9 mars 2016 - donc ce n?est pas vieux, "Le Mur pour la Paix" n?a pas vocation à rester sur le Champ-de-Mars, ne disposant d?aucune autorisation du domaine public. Il faut profiter de la requalification du Champ-de-Mars et de ses pelouses, à l?occasion de l?Euro 2016, pour le déplacer". Donc nous voterons contre ce v?u, bien évidemment, pour les raisons que je viens de donner. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Yves POZZO di BORGO.

M. Yves POZZO di BORGO. - J?apprécie beaucoup les explications de M. JULLIARD, et je voudrais aller dans le même sens que le maire adjoint, parce que c?est vrai que c?était une installation provisoire. A l?époque, on nous avait dit : "ça ne va rester que six mois". C?est vrai que les riverains sont très opposés. C?est vrai, comme l?a dit mon collègue HODENT, que c?est sur une zone de P.L.U. Alors, je ne jugerai pas l??uvre. Une ?uvre artistique est toujours difficile à juger, mais c?est vrai qu?il y a actuellement des dangers, même pour les gens qui y participent. A un moment, je me souviens qu?il y avait consensus, d?ailleurs, de la Mairie, je crois même de M. DELANOË, pour qu?on le transfère ailleurs, et c?est la raison pour laquelle, vraiment, nous, nous voterons contre ce v?u. Mais je soutiens plutôt la position du maire adjoint, qui souhaite trouver une solution pour le transporter ailleurs. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Monsieur GLEIZES, amendez-vous ?

M. Jérôme GLEIZES. - Oui, j?accepte l?amendement.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 34 ainsi amendé. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2016, V. 112).