Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PCF-FG relatif à l'apposition d'une plaque en hommage à l'artiste Coccinelle.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 36 est relatif à l?apposition d?une plaque en hommage à l?artiste Coccinelle. Raphaëlle PRIMET a la parole.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, le groupe Communiste - Front de Gauche souhaite rendre hommage à Jacqueline Dufresnoy, Coccinelle de son nom de scène, née en 1931 à Paris et décédée en 2006. Coccinelle était une figure singulière de la sphère culturelle parisienne des années 50 et 60, étant donné que l?essentiel de sa carrière s?est déroulée à Paris, figurant parmi les têtes d?affiche des cabarets "Chez Madame Arthur" et au "Carrousel". Son spectacle "Chercher la femme", écrit et mis en scène à l?Olympia en 1963 par Bruno Coquatrix, rencontre un franc succès, puis la conduit à entamer des tournées planétaires en lui faisant acquérir une renommée mondiale. Après quelques années passées à se produire dans un cabaret berlinois, Coccinelle renoue avec le succès en France dans les années 80, par le biais de nombreux spectacles et émissions de télévision et publie également son autobiographie. Au-delà de la célébration de son talent indéniable en tant qu?artiste, nous souhaitons que l?apposition d?une plaque en hommage à Coccinelle soit l?occasion d?inclure des personnes transgenres dans la mémoire collective parisienne et de leur donner de la visibilité dans l?espace public de notre ville. En effet, en 1958, Coccinelle a été la première célébrité française à pouvoir changer d?état-civil. En ce mardi 17 mai et alors que nous sommes dans la journée mondiale contre les L.G.B.T. phobies, et aussi avec l?anniversaire des trois ans du mariage pour tous, ce v?u rappelle le chemin qu?il reste à parcourir pour ces luttes en France. Nous souhaitons souligner l?urgence de faciliter le changement d?état-civil pour les personnes transidentitaires, qui n?est actuellement encadré par aucune loi et se traduit par des procédures longues, humiliantes, médicalisées à outrance et associées à une pathologie. Ainsi, les personnes transgenres sont maintenues dans une situation les exposant particulièrement à la marginalisation, la précarisation et aux violences en raison de leur vulnérabilité. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Bruno JULLIARD pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Et comme Mme PRIMET, je soulignerai qu?il n?y a pas meilleur jour que celui consacré à la lutte contre l?homophobie et la transphobie pour voter un très beau v?u comme celui que vous nous proposez, à savoir, honorer la mémoire de l?artiste Coccinelle qui a lutté toute sa vie pour les droits des personnes transgenres, notamment au travers de son association "Devenir femme" qui vient en aide aux personnes désirant changer de sexe. Elle a mené de nombreux combats, elle a participé à la naissance du Centre d?aide, de recherche et d?information sur la transsexualité et l?identité de genre. Cinéma, musique, revues, le parcours de cet artiste transgenre, vous l?avez souligné, première célébrité française à avoir changé de sexe, ce parcours est absolument remarquable. Coccinelle a marqué le public parisien, notamment grâce à son spectacle "Chercher la femme" à l?Olympia, à ses spectacles dans plusieurs cabarets parisiens ou encore à son triomphe au Casino de Paris. La Ville de Paris est la ville où l?artiste est née, où elle a mené l?essentiel de sa carrière. Elle affectionnait particulièrement cette belle ville de Paris et il serait en effet heureux que cette ville rende un bel hommage à Coccinelle en apposant une plaque. C?est un avis donc favorable. Il nous faudra trouver le lieu le plus pertinent, mais avis enthousiaste, très favorable à ce v?u, Monsieur le Maire.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait, Monsieur le Maire. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 36 avec un avis très favorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est adopté. (2016, V. 114).