Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes GEP et PCF-FG relatif au soutien du Lavoir Moderne Parisien.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 35 est relatif au soutien du Lavoir Moderne Parisien. Pascal JULIEN a la parole.

M. Pascal JULIEN. - 40.000 signatures pour son sauvetage, il fut l?objet de plusieurs v?ux, ici même et dans le 18e. Pourtant, le L.M.P. est loin d?être sorti d?affaire. La Ville n?ayant hélas pas voulu préempter ce lieu emblématique de la Goutte-d?Or, il fut acheté par une société luxembourgeoise motivée par la spéculation immobilière, laquelle est partiellement contrariée par une ordonnance de 1945 qui oblige à maintenir sur le site une salle de spectacle. Ce propriétaire encaisse les chèques versés par l?association gestionnaire, "Graines de soleil", sans lui accorder ni quittance, ni titre de location. Certes, l?association a structuré son budget avec une participation de la Ville, mais comment voulez-vous, dans ces conditions, que "Graines de soleil" exploite cette salle magnifique que le propriétaire refuse de mettre aux normes. Alors, avec les Communistes, avec lesquels nous présentons ce v?u, nous souhaitons que soit examinée la viabilité du projet culturel de "Graines de soleil", dont la programmation fait l?unanimité. Nous souhaitons également que l?avenir patrimonial du L.M.P. soit l?objet d?une analyse par la Direction de l?Urbanisme. Cela pourrait aider à la décision. Enfin, nous voulons que les discussions reprennent et aboutissent entre la Ville et "Graines de soleil", entre la Ville et le propriétaire, et aussi, éventuellement, entre le propriétaire et le locataire. In fine, nous rêvons d?un L.M.P. réhabilité pour que celui-ci reste le lieu de culture innovant, vivant, insolent, créatif, original et joyeux, et aussi, j?ose le dire, indépendant des pressions politiques. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. J?en profite pour rappeler à M. le Directeur adjoint de cabinet qu?il existe des couloirs à l?Hôtel de Ville, dans lesquels une argumentation passionnée peut parfaitement se dérouler. Merci. Monsieur le premier adjoint.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Cher Pascal JULIEN, permettez-moi d?abord de rappeler que la Ville soutient, depuis de nombreuses années maintenant, le Lavoir Moderne, et a accompagné l?association "Procreart", précédent exploitant du théâtre. Et je rappelle que les difficultés juridiques, et surtout financières, qui ont amené à la cessation d?activité il y a maintenant de cela deux ans, si ma mémoire est bonne, ne sont pas imputables à la Ville, puisque l?essentiel provient de l?existence d?un litige en cours entre le propriétaire privé du bâtiment et la compagnie "Graines de soleil", qui s?est vue accorder par le Tribunal la reprise des actifs de l?association "Procreart". Cependant, je suis tout à fait favorable à ce que nous réaffirmions cette volonté de soutenir le Lavoir Moderne Parisien, et les demandes que vous faites me conviennent parfaitement. Je souhaiterais tout de même, si vous en êtes d?accord, que nous modifiions le cinquième considérant, avec cette proposition qui serait, d?un point de vue juridique, plus exacte. Je vous la lis : "considérant le jugement définitif du T.G.I. de Paris du 3 juillet 2014 qui a concédé les actifs de "Procreart", l?ancienne association exploitante du lieu, à la Compagnie "Graines de soleil", acteur culturel bien connu de la Goutte-d?Or, et que le propriétaire aurait encaissé les loyers sans accorder de quittance", puisqu?en effet, sur ce dernier point, si aujourd?hui "Graines de soleil" n?a pas le bail, il n?en demeure pas moins qu?il y a un paiement de loyer, même si les quittances ne sont pas accordées. C?est une simple réécriture qui permet d?être plus juste juridiquement. Sur vos trois demandes, l?étude patrimoniale sur le bâtiment du Lavoir a en réalité déjà été réalisée par la Commission du Vieux Paris en 2013, et la C.V.P. avait conclu à l?époque à l?absence d?intérêt patrimonial du bâtiment, mais je suis favorable à ce qu?il puisse y avoir, pourquoi pas, une nouvelle saisine de la Commission du Vieux Paris. Le rendez-vous avec le propriétaire, un rendez-vous a déjà eu lieu la semaine dernière à la mairie du 18e, mais je suis évidemment favorable à ce que nous puissions non seulement vous faire connaître les intentions précises du propriétaire, mais pourquoi pas qu?un nouveau rendez-vous puisse avoir lieu. Quant à une nouvelle réunion avec la Compagnie "Graines de soleil" afin d?étudier la viabilité de leur projet culturel, artistique et citoyen, j?y suis évidemment très favorable, même si les équipes de la DAC les ont reçus il y a quelques mois maintenant, mais nous sommes favorables à un nouveau rendez-vous. Donc avis favorable si l?amendement est accepté.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur JULIEN, amendez-vous ?

M. Pascal JULIEN. - Oui, l?amendement est tout à fait accepté. Il y a urgence à agir. C?est l?objet du v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 35 ainsi amendé, avec un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2016, V. 113).