Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DASES 88 G - Subvention (116.600 euros) et avenant avec l'association "Safe" (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DASES 88 G porte subvention et avenant avec l'association "Safe", dans le 15e. La parole est à M. David BELLIARD, pour 5 minutes.

M. David BELLIARD. - Monsieur le Maire, mes chers collègues. L'enjeu de santé publique fondamental qu'est la réduction des risques s'immisce très souvent dans l'ordre du jour de notre Assemblée. Nous avons d?ailleurs eu il y a peu, au sein de notre Conseil, un débat sur l?implantation d'une salle de consommation à moindre risque. L'installation de cette salle est une décision pragmatique qui nous permettra, j?en suis sûr, de franchir une étape déterminante dans l'accompagnement des usagers de drogue et dans la prévention des risques. Rappelons que les transmissions des maladies sont elles aussi liées aux conduites à risque et nous pouvons noter que la politique de réduction des risques en France, depuis son institution légale en 2004, a eu un effet sans précédent sur la transmission du V.I.H. En 1997, 26 % des nouvelles contaminations concernaient des usagers de drogue. En 2012, moins de 1 % des nouvelles contaminations concernaient des usagers de drogue. L'association "Safe", visée par ce projet de délibération, agit afin de réduire les risques de contamination au V.I.H. et à l'hépatite C, notamment en favorisant le développement de l'accès au matériel d'injection stérile. L?association, qui gère actuellement 34 automates sur 16 arrondissements, s'est diversifiée en 2015 pour compléter l'offre d'outils de réduction des risques qui apparaissait insuffisante quantitativement et qualitativement afin d'adapter l'offre à l'évolution des pratiques. En outre, cette association travaille en partenariat avec la S.N.C.F. pour répondre aux difficultés rencontrées par les agents dans les gares. L?association a notamment organisé une session d?information auprès des agents de la gare Saint-Lazare sur la réduction des risques et la conduite à tenir en présence d'usagers de drogue. En 2008, en lien avec les services de la Ville, la DJS et la DASES, l'association a étendu son programme de réduction des risques à la prévention des risques sexuels chez les jeunes par l'installation de distributeurs de préservatifs masculins dans les lieux fréquentés par les jeunes. En 2015, plus de 3.000 préservatifs ont été ainsi délivrés. Le succès est donc évident et nous ne pouvons que nous réjouir de l?étude d?implantation d?appareils supplémentaires dans de nouveaux lieux parisiens. Nous voterons donc favorablement ce projet de délibération. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Bernard JOMIER.

M. Bernard JOMIER, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. J'ai peu à ajouter à l'exposé de David BELLIARD mais, effectivement, dans ma réponse précédente, je n'avais pas cité les usagers de drogue car du fait de la politique de réduction des risques heureusement menée en leur direction depuis un certain nombre d'années, ils sont maintenant très peu contaminés par le V.I.H. Par contre, ils restent fortement contaminés par l'hépatite C. Le "Safe" est une association, j'allais dire intelligente : elle sait en permanence évaluer ses dispositifs et les faire évoluer en fonction de ses évaluations. C'est ce qui amène à de nouvelles implantations, vous l?avez rappelé, mais aussi à faire évoluer les matériels, les kits distribués. Cette évolution garantit le maintien d'un taux élevé de distribution de ces matériels de substitution. Oui, la Ville de Paris s?honore de continuer son engagement auprès de "Safe". Vous me permettrez, à l'occasion de ce projet de délibération, d'appeler l'ensemble des partenaires et particulièrement le Conseil régional d'Ile-de-France à avoir la même approche de réduction des risques et à maintenir et non pas à réduire ses engagements en la matière, car encore une fois, c'est une politique qui a montré qu'elle était efficace. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 88 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DASES 88 G).