Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - III - Question d'actualité du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant la restructuration du fonctionnement des crèches et son extension possible sur Paris

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996


M. LE MAIRE DE PARIS. - Question des élus communistes sur l'expérience, dans le 18e, d'une restructuration du fonctionnement des crèches et son extension possible sur Paris.
La parole est à Mme MARCHIONI.
Mme Mireille MARCHIONI. - Il apparaît qu'un projet de restructuration du fonctionnement des crèches soit prévu dans le 18e arrondissement. Ce projet aurait pour origine l'Institut européen pour le développement des potentialités de tous les enfants, et aurait pour effet de permettre l'augmentation de l'accueil, au détriment du confort des enfants et de la cohérence des projets des équipes éducatives des crèches.
Sous le prétexte d'un projet pédagogique, contesté par les professionnels de la Petite enfance, on assisterait à un changement total d'objectif des crèches. En effet, d'une part l'individualisation de l'accueil du tout petit et la pédagogie différenciée, avec le rôle de la "référente", par exemple, seraient gommées au profit de la rentabilisation de la structure ; d'autre part les personnels verraient leur mission spécifique se dissoudre dans le but essentiel d'accueil et non plus d'éducation et de suivi sanitaire, social, affectif et psychologique.
Nous vous demandons aujourd'hui quels sont exactement les objectifs de ce projet. Y a-t-il un calendrier de mise en place sur Paris ? Les personnels de la Petite enfance sont-ils consultés sur ce projet ? Enfin, dans un tel cadre, qu'en est-il du rôle de prévention sanitaire et sociale, du rôle pédagogique des crèches municipales et privées subventionnées de la Ville de Paris ?
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci, Madame.
Madame HERMANGE, vous avez la parole.
Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je suis un peu embarrassée, à vrai dire, pour répondre à cette question du groupe communiste, dans la mesure où je ne dispose pas d'informations particulières sur ce projet, il vaudrait mieux demander à M. VAILLANT. Il se trouve que je connais parfaitement l'I.E.D.P.E., c'est un organisme européen et je ne savais pas que Mme STANBAK, qui dirige cet organisme, avait des projets avec le Maire du 18e, vous me l'apprenez. Donc il faudrait plutôt se retourner vers M. VAILLANT.
Mais au-delà de cet aspect ponctuel, Monsieur le Maire, cette question met bien en évidence les problèmes qui se posent au niveau du fonctionnement des crèches dans les vingt arrondissements de Paris, puisqu'il semblerait que la loi P.M.L. ne s'applique pas de la même façon dans tous les arrondissements. C'est la raison pour laquelle, pressentant ces évolutions, j'ai demandé au service de la Petite enfance et à la Direction de la D.A.S.E.S., de réfléchir à nouveau aux procédures d'admission dans une objectif d'harmonisation, d'autant que j'ai constaté - et en période de restriction budgétaire cela est important - que toutes nos crèches ne sont pas entièrement remplies, puisque leur taux d'occupation est de l'ordre de 80 à 85 %.
Il conviendra donc d'optimiser la couverture des équipements en crèches, et je pense que la seule façon c'est de réfléchir avec les maires d'arrondissement et la direction compétente, sur un projet nouveau de règlement d'établissement qui pourrait vous être soumis dans les mois à venir. Je vous remercie.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci, Mme HERMANGE.