Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

79 - QOC 96-415 Question de MM. Pierre GABORIAU, Gilbert GANTIER et Pierre-Christian TAITTINGER à M. le Préfet de police relative aux mesures à prendre pour endiguer la prostitution aux abords des stades et gymnases du 16e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996


M. Paul AURELLI, adjoint, président. - La question suivante de MM. Pierre GABORIAU, Gilbert GANTIER et Pierre-Christian TAITTINGER à M. le Préfet de police est relative aux mesures à prendre pour endiguer la prostitution aux abords des stades et gymnases du 16e arrondissement.
Elle est ainsi libellée :
"La prostitution masculine et féminine continue aux abords des stades et gymnases du 16e arrondissement, de la porte-Maillot à la porte de Saint-Cloud.
Quelles mesures concrètes M. le Préfet de police entend-il prendre à court terme afin d'endiguer cette prostitution et les provocations que cela génère à toute heure de la journée et qui sont de nature à troubler l'ordre public ?
Les riverains du 16e arrondissement souhaitent ardemment qu'une solution définitive puisse être trouvée à ce grave problème et aux conséquences que cela entraîne pour les jeunes et les familles."
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Si la prostitution n'est pas réprimée pénalement, les délits connexes à cette activité, racolage et proxénétisme, font l'objet de la plus grande vigilance des services de police.
Dans le 16e arrondissement, des surveillances soutenues sont exercées principalement dans les 2 secteurs suivants :
- celui qui va de la porte Maillot à la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny ;
- la porte de Saint-Cloud et ses alentours.
Les instructions, renouvelées en permanence aux effectifs de l'arrondissement, qui bénéficient régulièrement du concours de la Brigade de répression du proxénétisme, portent en priorité sur la répression systématique du racolage actif, des exhibitions sexuelles et la verbalisation au regard du Code de la route des automobilistes "clients" et des prostituées utilisant des camionnettes.
C'est ainsi que depuis le début de cette année, 840 individus ont été contrôlés à ce titre dans le 16e arrondissement. 136 d'entre eux ont été mis à la disposition de la police judiciaire, dont 83 pour exhibition sexuelle. 9 procédures pour racolage actif ont également été établies à l'encontre de prostituées.
Soyez assuré de la constance et de la résolution de l'engagement des services de police dans ce domaine.